Vivre heureuse… le plus souvent possible!

Non, je le sais! Il n’y a pas de recette unique pour le bonheur. Comme vous, j’ai compris. Je ne la cherche plus. Mais ce que je sais, c’est qu’il y a des attitudes qui attirent le bonheur, d’autres qui le suscitent et finalement certaines qui le bousillent. Faut faire le tri pour soi, trouver ce qui nous rend heureux, cibler ce qui nous ébranlent, comprendre que certaines choses nous épuisent et grugent par le fait même notre capacité à sourire, agir pour se sentir mieux ou du moins un peu mieux chaque jour.

Ce n’est pas facile. Les normes imposées par une société de plus en plus exigeante, performante et rapide, nous étouffent. On se sent pris au piège à mille lieux de ce qu’on pourrait appeler notre «espace bonheur», cet endroit où on se sent bien en accord avec soi. Pas surfait ou refait pour plaire aux autres. Non, être heureux pour nous, avec un écho qui fait du sens chez nous.

Des stratégies pour choisir le bonheur, en voici 8 pour vous!

Décider d’aller bien

Vouloir aller bien, le décider et le dire, est une piste de départ pour se sentir heureuse. En étant positif, on a tendance à voir – et à retenir – le bon côté des choses plutôt que ce qui va mal. La stratégie du «verre à moitié plein», quoi!

Accepter de vivre nos émotions

Parfois, on a tendance à repousser certaines émotions – les plus difficiles, surtout – pour ne pas les vivre. Pourtant, en agissant ainsi, on accumule des frustrations, des peines ou des déceptions qui viendront nous happer encore plus fort une prochaine fois. Il serait bien mieux de prendre le temps de vivre nos épreuves pour être capable de rebondir ensuite.

S’affranchir du perfectionnisme

La perfection est une vraie malédiction! Être complètement obsédée par perfection devient tellement astreignant qu’on ne profite plus de notre vie.

Se dire «oui»

Quand on veut aller bien, il faut apprendre à se dire «oui» à soi, et ce, même si on doit dire plus souvent «non» aux autres. On a le droit de prendre soin de soi, de se réserver des petits moments qui nous font du bien même au cœur d’un «rush» au travail. Autrement, on ne prendra pas plaisir à accomplir notre boulot et toute notre santé physique et mentale s’en ressentira.

Faire le point

Chaque soir, on peut prendre l’habitude de relever trois choses positives ou qui nous ont fait du bien. Certains vont même jusqu’à les écrire pour pouvoir y revenir. Cette méthode nous fait prendre conscience que notre vie est riche de petits moments agréables. En fait, on revalorise tous les petits moments qui ne sont peut-être pas productifs au sens de la société en général, mais qui pour nous sont essentiels et primordiaux.

Évacuer le trop-plein

Tout le monde a besoin de ventiler! Si on a une super amie confidente, on en profite avec elle pour évacuer ce qui nous stressent ou nous inquiètent. Ainsi, on ne rumine pas et on ne se laisse pas envahir par des pensées plutôt  noires… ou grises foncées!

S’entourer

On s’entoure de gens positifs et heureux, ce sont les meilleurs amis possibles. On peut s’inspirer d’eux sans les jalouser ni les envier. Qui sait, même si ça fait mal, c’est parfois le temps de faire le tri dans nos amitiés et ne garder que celles qui nous rendent profondément heureux. 

Sourire…

parce qu’il parait que c’est le début de tout et que c’est terriblement contagieux!

Nadine Descheneaux, rédactrice

Vous aimerez aussi

Commentaires