Retourner à l'école après plusieurs années : à quoi s'attendre?

Il existe plusieurs raisons qui poussent les adultes à retourner sur les bancs d'école : besoin de changement professionnel, désir de réaliser un rêve enfoui, remise en question personnelle, remise à niveau, rupture ou divorce, etc. Bien sûr, même si beaucoup de personnes relèvent ce défi, ce n'est pas toujours facile de retourner à l'école quand on a 30, 40 ou 50 ans, et qu'on n'a pas mis le pied dans une classe depuis des années. Quelles sont les difficultés qu'on peut rencontrer? Comment ça se passe en général?

Le bon moment, c'est quand?

Les aspects techniques du retour à l'école, la conciliation familiale, les frais, etc. sont évidemment des points à prendre en considération, et qu'il faut aborder de manière objective. Mais avant toute chose, il vous faudra être prêt aux critiques parfois constructives, souvent négatives, de votre entourage immédiat.

Si vous semblez « casés » dans votre vie professionnelle, il y aura toujours des bonnes âmes qui s'inquièteront pour vous en vous faisant voir uniquement le côté négatif et difficile du changement... Le premier conseil, c'est de ne pas trop écouter! Oui, c'est vrai que le chemin sur lequel vous allez vous engager n'est pas toujours plat, mais le résultat en vaudra assurément la peine. De plus, si vous vous sentez prêt, si vous ne pensez qu'à ça, si vous consultez les listes de programmes universitaires en rêvant, cela veut dire que c'est le bon moment! Vous n'avez qu'une seule vie, et de vous seul dépend la possibilité d'en faire ce que vous voulez.

Nous avons la chance de vivre dans un pays qui encourage les études à tout âge (c'est loin d'être le cas partout) et nous devrions donc en profiter. Si les choix de carrière que vous aviez faits à la fin de l'adolescence ne correspondent plus à l'adulte mature que vous êtes devenu, c'est tout à votre honneur de vouloir évoluer. Rien ne vous oblige à rester encore 10, 20, 30 ans à faire quelque chose qui ne vous satisfait pas.

Les difficultés les plus fréquentes

Comme on peut s'y attendre, changer complètement de vie du jour au lendemain ne se fait pas toujours facilement. On passe d'un quotidien routinier à un mode de vie totalement différent, et il faut parfois un peu de temps pour prendre ses repères. Les difficultés qui sont le plus souvent mentionnées par ceux qui ont fait le pas sont les suivantes :

Ça coûte cher!

Les études ne sont pas gratuites et il faut continuer à payer les charges... Comment y arriver? En puisant dans ses économies, en contractant un prêt avec le gouvernement ou la banque, en dépendant du conjoint?

Est-ce que je vais trouver ma place parmi les autres étudiants?

Lorsqu'on a un certain âge, on a peur d'être ridicule parmi une horde de jeunes post-adolescents au style vestimentaire déluré... Mais il ne faut jamais généraliser. De plus, vous ne serez sûrement pas la seule personne de votre groupe à effectuer un retour à l'école. C'est de plus en plus fréquent. C'est sûr que vous ne serez peut-être pas invité aux soirées fortement alcoolisées dans la dernière discothèque à la mode, mais aviez-vous vraiment envie d'y aller?

Il faut s'organiser

Eh oui, après des années durant lesquelles vous n'aviez pas de devoir, d'examens et de comptes-rendus ou présentations orales, il va falloir vous y remettre! Contrairement au travail où il est possible (la plupart du temps) de laisser vos pensées au bureau, les livres et les devoirs vont vous suivre à la maison. Il est donc nécessaire de prévoir des plages horaires pour étudier, lire, faire des recherches à la bibliothèque, etc.

Concilier les études et la famille

Si vous avez des enfants, ce n'est pas parce que vous retournez aux études qu'ils seront moins exigeants. Votre travail de parent ne s'arrêtera pas pour autant! Cela veut dire que vous pourriez passer une nuit blanche au chevet d'un bambin fiévreux et avoir un examen le lendemain... D'où la nécessité de toujours prendre de l'avance et ne pas faire les choses à la dernière minute. Votre vie est semée d'imprévus, contrairement à celle des jeunes de 19-20 ans que vous côtoierez en classe.

Le stress des examens

Peu importe l'âge, les travaux de fin de session, les examens et les évaluations sont toujours une source de stress. Vous pensiez en être libéré pour toujours, mais il faut bien vous rendre à l'évidence. Les études, ce sont aussi des mains moites devant la classe pendant un exposé, des nuits à lire des bouquins académiques soporifiques, des textes gigantesques à écrire... Parfois, il y a effectivement de quoi être hyper-tendu!

Les technologies

Maintenant, tout se fait par ordinateur : les devoirs à remettre, les notes de cours, les examens (dans certains cas), les communications avec les professeurs et les autres étudiants, le paiement des frais scolaires, les choix de cours, etc. Si votre connaissance informatique se limite à utiliser un moteur de recherche ou votre compte de messagerie, vous auriez peut-être intérêt à suivre un « cours 101 », histoire de vous y retrouver un peu.

Les bons côtés

Mais ne vous inquiétez pas, il n'y a pas que des côtés négatifs et des difficultés lorsqu'on retourne à l'école, loin de là. En fait, vous pourriez réellement vivre une deuxième jeunesse, si ce n'est pas physiquement, au moins intellectuellement, et c'est déjà quelque chose...

Les avantages

  • Apprendre quelque chose qui vous tient vraiment à coeur. Lorsqu'on choisit de reprendre des études à un certain âge, ce rarement parce qu'on y est obligé, mais vraiment parce qu'on le souhaite.
  • Rencontrer plein de nouvelles personnes qui partagent les mêmes intérêts que vous (ou pas).
  • Passer des journées complètes à étudier à la bibliothèque ou dans un café.
  • Faire enfin quelque chose pour vous, développer une passion que la vie et les circonstances vous avaient peut-être forcées à enfouir au fond de vous.
  • Les professeurs apprécient toujours d'avoir des étudiants matures dans leur groupe, car ils envisagent souvent leurs études avec beaucoup de sérieux et participent activement.

Quelques trucs pour s'en sortir

En vrac, voici quelques astuces qui devraient vous aider si vous décidez de retourner aux études :

  • Si possible, commencez par prendre 1 ou 2 cours tout en travaillant à temps partiel, histoire de faire la transition progressivement.
  • Organisez votre emploi du temps de manière efficace, pour ne pas être mal pris à la dernière minute. Profitez des moments où vous êtes seul à la maison pour étudier.
  • N'hésitez pas à profiter de tout ce qui vous est offert : soutien aux nouveaux étudiants, mini-séminaires, etc.
  • Ne vous pensez pas « meilleur » que les autres, simplement parce que vous avez 20 ans de plus qu'eux! Au contraire, tâchez de tisser des liens avec les autres étudiants, cela ne veut pas dire que vous serez amis, mais au moins que vous pourrez compter les uns sur les autres pour étudier, discuter, reprendre les notes en cas d'absence, etc.
  • Peut-être que votre situation vous donne droit à des bourses particulières (parent monoparental, excellents résultats scolaires) : renseignez-vous!
  • Demandez la collaboration de vos proches, particulièrement en période d'examen.
  • Fixez-vous des objectifs atteignables : pas la peine de vous mettre trop de pression en voulant faire un bac en 2 ans! Prenez le temps qu'il faut pour faire les choses bien et à votre rythme.
  • Favorisez une saine hygiène de vie. Mangez bien, dormez bien, et n'oubliez pas d'accorder quelques heures par semaine à une activité physique : faire du sport libère des endorphines qui augmentent le flux du sang vers le cerveau. Celui-ci est mieux alimenté et vous pouvez ainsi apprendre plus facilement!

Et surtout, ayez confiance en vous-même et en votre potentiel! Toutes les personnes qui ont relevé le défi affirment que c'était parfois difficile, mais qu'elles ne regrettent pas les quelques années sacrifiées sur les bancs d'école. Démarrer une toute nouvelle occupation, c'est un tremplin pour le reste de votre vie.

Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires