6 astuces pour ne pas déraper au party de Noël du bureau

Collègues de travail qui fêtent Noël

Le temps des Fêtes approche et qui dit festivités dit, inévitablement, partys de bureau. Tandis que certaines d'entre nous l'attendent gaiement, il représente pour d'autres un véritable casse-tête et un stress qui s'ajoute à tous les préparatifs de Noël. Voici quelques conseils qui vous permettront d'envisager ce rendez-vous festif avec calme et sérénité, plutôt que comme une corvée!

On se fait un p'tit fond

Si le party se déroule en soirée, il est bon de croquer dans une pomme ou d'engouffrer un sac de noix avant l'événement, bref, mangez quelque chose. Vous supporterez mieux l'alcool et vous vous sentirez mieux durant la fête. En évitant que le vin ne vous monte trop vite à la tête, vous demeurerez en pleine possession de vos moyens et éviterez de vous lancer dans des confidences... que vous pourriez regretter!

Portez une tenue appropriée

Oui, c'est le temps des Fêtes, mais ce n'est pas le Carnaval de Rio! Renseignez-vous à l'avance afin de savoir si la fête sera formelle ou plutôt décontractée, et orientez votre choix vestimentaire en fonction du domaine d'activité dans lequel vous travaillez, tout en vous permettant une petite fantaisie. Ici, bon ton ne rime pas avec tenue sexy, trop serrée ou décolleté plongeant, qui pourraient vous attirer des regards désapprobateurs, voire vous discréditer aux yeux de certain(e)s collègues.

Présentez-vous!

Une présence, même brève, sera moins remarquée qu'une absence qui crée un vide. Présentez-vous, ne serait-ce que pour transmettre vos voeux aux patrons et à vos collègues, qui apprécieront votre solidarité. Si l'entreprise pour laquelle vous travaillez comporte plusieurs départements et que vous ne connaissez pas tous ses employés, prenez un moment pour faire une petite tournée en arrivant, et présentez-vous simplement. Vous êtes timide? Demandez à un ou une employée réputé(e) pour son entregent de vous présenter quelques personnes; par son entremise, les choses iront plus rondement.

Ne faites pas bande à part

Dès votre arrivée, mettez votre téléphone sur le mode vibration, de manière à ne pas vous faire interrompre durant une conversation.  Évitez de vous tenir en clan et de parler avec les mêmes collègues toute la soirée. En papillonnant un peu, vous risquez de faire quelques belles rencontres qui vous permettront de développer votre réseau de contacts, tout en vous donnant un meilleur aperçu du milieu dans lequel vous évoluez.

Et si vous rêvez de gravir les échelons dans l'entreprise, profitez du cadre informel qu'offre ce genre de fête pour échanger avec vos supérieurs, même brièvement, sur vos champs d'intérêt et vos compétences, afin de vous faire connaître davantage et de leur laisser une impression positive, dont ils risquent de se souvenir au tournant de la nouvelle année.

À éviter... à tout prix!

La modération, c'est bien connu, a bien meilleur goût.  Et si certains partys de bureau font bar ouvert, plusieurs d'entre eux sont le théâtre de situations embarrassantes. Un truc pour éviter de perdre la carte : ayez toujours une petite bouteille d'eau ou un verre de Perrier à votre portée, histoire de garder la tête froide et de partir à l'heure appropriée, dans un état dont vous n'aurez pas honte le lendemain. Et si un collègue vous plaît, ou flirte ouvertement avec vous, invitez-le à devenir ami sur Facebook ou à prendre un café durant les vacances plutôt que d'entreprendre une liaison, live, comme ça, sur la piste de danse!

Remerciez les organisateurs

Ne quittez pas les lieux sans avoir pris le temps de remercier les organisateurs, qui auront sûrement investi temps et énergie dans l'espoir que tout le personnel passe un bon moment. Si vous devez partir avant la fin de la soirée, tandis que la fête bat son plein, excusez-vous discrètement, et évitez de faire la bise à tout un chacun. Une petite carte de remerciement aux organisateurs fera la différence et sera perçue comme une marque de distinction et de savoir-vivre.

Catherine Morency

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires