La thérapie par le rire

Vous est-il arrivé de voir vos soucis s'envoler après une bonne blague, un fou rire, après un spectacle d'humoriste(s)? Le rire est thérapeutique, même s'il n'est pas toujours reconnu comme tel. Mais comment fonctionne une thérapie par le rire?

Les effets du rire

Des études le prouvent, le rire a des effets bénéfiques sur la santé physique et psychologique des individus.

Au niveau physique, il :

  • oxygène l'organisme;
  • améliore la capacité respiratoire;
  • réduit la tension musculaire;
  • renforcerait le système immunitaire; *
  • aurait des effets analgésiques. *


Selon certaines recherches, 20 secondes de rire franc équivaudraient à trois minutes d'aviron ou de marche rapide. Au surplus, il aurait une incidence positive sur la résistance à la douleur. *

Au niveau psychologique, le rire a :

  • des effets positifs sur le moral;
  • une incidence sur notre manière d'aborder la vie et ses embuches;
  • un impact sur l'image que les autres ont de la personne;
  • sur la capacité de relever des défis;
  • un effet sur la réduction du stress.


* : Ces conclusions doivent toutefois être vérifiées par le biais d'autres études.

Dans certains hôpitaux, le rire est utilisé pour améliorer la santé physique et mentale des enfants. L'histoire du Dr Patch Adams en est un bel exemple.

Rire? Oui, mais...

Attention, le rire n'est pas nécessairement la panacée à tous les maux. En effet, la thérapie par le rire est contre-indiquée pour les personnes paranoïaques ou gravement malades. Car les tentatives pour déclencher le rire pourraient être mal interprétées.

Au surplus, les personnes aux prises avec des problèmes de descente d'organes (la vessie par exemple), de glaucome, d'hypertension artérielle, des problèmes cardiaques ou de grossesse à risque devraient éviter ce genre de thérapie.

Le rire et le cerveau

Évidemment, des scientifiques se sont penchés sur les éléments qui peuvent déclencher le rire chez l'être humain. Des chercheurs de l'Université de Fribourg ont démontré que ce phénomène prend naissance dans une partie « primitive » du cerveau. « La région responsable du déclenchement du rire - et donc de l'expression de l'émotion joyeuse - se trouve dans l'hypothalamus latéral, une région primitive du cerveau. De là, l'excitation est distribuée à une région du gris central qui coordonne l'activité de la musculature mimique, des cordes vocales et de la respiration », peut-on lire dans l'étude publiée par les chercheurs suisses.

La thérapie

Le rire est contagieux, c'est connu. Voilà pourquoi de nombreuses thérapies par le rire, en entreprise ou chez un professionnel, sont offertes en groupe, soit en séances thérapeutiques, soit via des ateliers.

Par le biais d'images ou de bonnes blagues, les animateurs suscitent le rire des participants. D'autres moyens peuvent également être utilisés tels :

  • lancer un ballon imaginaire;
  • utiliser des gadgets;
  • faire des pitreries.


Si, pour certains, le geste posé n'est pas drôle en soi, le rire spontané d'un ou de plusieurs participants peut amener la personne moins réceptive à rire de bon coeur. Il existe également des clubs de rire dans certains pays ou certaines villes. Populaires en France, ils sont moins nombreux au Québec. Toutefois, une entreprise assure la formation d'animateurs qui souhaiteraient fonder des clubs du genre.

Rire chez soi

Un spectacle d'humour, des vidéos dans Internet, des livres, se remémorer une scène cocasse, tous les moyens sont bons pour vous faire rire à la maison ou au travail. Vous recevez certainement, plus ou moins fréquemment, des courriels avec, en pièce attachée, une vidéo hilarante. Cet intermède, dans une journée particulièrement difficile, a-t-il eu un effet bénéfique sur vous? Répondez à cette question en toute franchise. Vos conclusions pourraient vous surprendre.

Une science?

La thérapie par le rire en intéresse plus d'un. Depuis 2002, on assiste même à l'émergence d'une science, la rigologie. Selon ses pionniers, il s'agit d'une discipline complète et originale qui vise, à travers une approche globale, l'harmonie du corps, des émotions et de l'esprit afin d'atteindre une joie de vivre profonde, authentique et durable.

Certaines entreprises y font même appel pour augmenter leur productivité. Des centrales syndicales, le Mouvement Desjardins et Hydro-Québec, pour ne nommer que ceux-là, ont déjà fait appel à des professionnels du rire pour stimuler leurs troupes.

Pas de reconnaissance

Mais les thérapies par le rire sont-elles reconnues? Nous avons posé la question à Madame Diane Côté, directrice des communications à l'Ordre des psychologues du Québec.

« L'Ordre des psychologues ne reconnaît pas de techniques comme celle dont vous parlez. Nous reconnaissons les grandes orientations théoriques ou écoles de pensée comme la psychanalyse, l'orientation cognitive et comportementale, l'orientation systémique et humaniste. Certains psychologues utilisent des techniques d'intervention comme l'hypnose ou la technique EMDR, mais le rire n'est pas une technique répertoriée. Évidemment, nous sommes tous d'accord pour dire que rire fait du bien au moral », a-t-elle répondu.

Et le rire ne fait pas partie des grandes écoles de pensée...

Pourtant, la sagesse populaire accorde une place importante au rire. « Femme qui rit à moitié dans ton lit », « Le rire, c'est la santé », de nombreux dictons attribuent des vertus curatives, voire aphrodisiaques, au rire. À vous maintenant d'évaluer si le rire a des effets positifs sur vous, sur votre stress ou sur votre libido.

Henri Michaud, rédacteur Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires