La luminothérapie contre la dépression saisonnière

Dès la mi-janvier, on constate que les journées recommencent à allonger peu à peu. La grande majorité des gens apprécient ce retour progressif de la lumière, mais pour certains, il y a là beaucoup plus en jeu.

En effet, on estime qu'environ 3 % des Canadiens souffrent de dépression saisonnière, ou trouble affectif saisonnier (TAS). Le manque de lumière caractéristique de l'hiver serait à l'origine, pour ceux-là, de différents symptômes assez troublants. Pour les contrer, certains se tournent vers la luminothérapie, qui semble donner des résultats assez probants.

Les symptômes de la dépression saisonnière

À l'approche des jours froids, dès le moment où les journées commencent à raccourcir, les individus sujets à la dépression saisonnière présentent des symptômes variés, qui les empêchent de vaquer à leurs activités quotidiennes de façon normale.

Outre une humeur dépressive, voici les autres symptômes liés à la dépression saisonnière :

  • Hypersomnie
  • Somnolence diurne
  • Fatigue chronique
  • Manque d'énergie
  • Irritabilité
  • Perte d'intérêt pour les activités sociales et les passe-temps habituels.

Par ailleurs, cet état s'accompagne généralement d'une prise de poids, les personnes atteintes montrant souvent un appétit décuplé, voire des crises de boulimie. Leurs envies alimentaires sont souvent dirigées vers les glucides, particulièrement les hydrates de carbone (qui auraient, semble-t-il, un effet régulateur sur le moral.)

Les causes

Les heures d'ensoleillement

Il a été démontré que le manque de lumière est directement à blâmer pour le trouble affectif saisonnier. En effet, non seulement les journées sont-elles plus courtes en hiver, mais même pendant les heures d'ensoleillement, la luminosité est plus faible. Or, la lumière naturelle permet de réguler certains neurotransmetteurs intimement liés à l'humeur.

Troubles de l'humeur 

On ne sait pas exactement ce qui prédispose certaines personnes à souffrir de dépression saisonnière. Celles qui présentent une fragilité aux troubles de l'humeur, ainsi que les femmes adultes, sont les plus à risque. Les enfants et les adolescents, bien que plus rarement touchés par ce trouble, n'y échappent pas complètement.

La luminothérapie

La luminothérapie consiste à traiter les patients atteints de dépression saisonnière en les exposant à une lumière blanche artificielle à large spectre qui partage plusieurs propriétés avec la lumière naturelle du soleil. Absorbée par les yeux du patient, cette lumière artificielle est réputée avoir de nombreux effets positifs sur son moral.

On l'utilise principalement pour traiter la dépression saisonnière, mais elle est aussi très efficace pour traiter une affection plus bénigne, bien que plus répandue : la déprime saisonnière.

Les lampes 

C'est à l'aide de lampes spécialisées que la luminothérapie est pratiquée. Le patient doit s'exposer à la lumière durant environ une demi-heure par jour pour que le traitement fasse effet. Ces lampes ne comportent aucun danger à court ou à moyen terme pour la santé ou la vision. Toutefois, il est difficile pour l'instant d'en connaître les effets à long terme. Il est important, toutefois, de choisir une lampe n'émettant pas de rayons UV, ou à tout le moins dotée d'un filtre.

L'achat d'une lampe produisant une lumière blanche à large spectre est remboursable par certaines compagnies d'assurances, à condition d'avoir une prescription médicale. Renseignez-vous auprès de votre assureur pour savoir si ce traitement est couvert par votre programme.

Autres applications

Bien que son utilité pour traiter la dépression saisonnière soit la seule à être véritablement documentée, des chercheurs ont émis plusieurs hypothèses relatives à de possibles autres applications de la luminothérapie. Notamment, on pense qu'elle pourrait aider à traiter d'autres types de troubles de l'humeur (dont les variations de tempérament liées au syndrome prémenstruel), ainsi que certains problèmes liés au sommeil.

De bonnes idées

Voyager dans le Sud

Si vous avez tendance à avoir le moral un peu triste pendant la période hivernale, vous n'avez peut-être pas besoin d'investir dans une lampe spéciale pour bénéficier des avantages de la luminothérapie. Pour certains, un petit voyage sous les tropiques avant le milieu de la saison froide fera toute la différence.

Bouger à l'extérieur

Toutefois, si vous n'avez pas les moyens de sauter dans un avion, sachez que vous retirerez des bienfaits non négligeables simplement en jouant un peu dehors, même dans nos contrées nordiques. Marchez, bougez, patinez, glissez, skiez, jouez dans la neige avec vos enfants! En passant une heure par jour à l'extérieur, vous réduisez sensiblement vos chances de souffrir de dépression saisonnière. Et si vous pratiquez une activité sportive, c'est encore mieux. Alors, cet hiver, on délaisse un peu la télévision et l'ordinateur, et on affronte l'extérieur!

Jeanne Dompierre, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi