La confiance en soi - Entrevue avec Josée Jacques, Psychologue

Un manque de confiance en soi peut avoir toute sorte de répercussion dans notre vie. Le contraire est aussi vrai : les gens qui ont confiance en eux semblent pouvoir accomplir des miracles. Qu'est-ce qui fait qu'on a ou qu'on n'a pas confiance en nous? Et comment peut-on développer cette confiance? On a demandé à Josée Jacques, psychologue, de nous l'expliquer. 

Selon vous, quelles sont les raisons qui expliquent le manque de confiance en soi?

Les principales raisons qui expliquent le manque de confiance en soi prennent souvent racines dans la petite enfance. Souvent, des personnes significatives, en l'occurrence les parents, vont nuire à la confiance de l'enfant, soit par leurs messages verbaux : « tu n'es pas capable, tu n'y arriveras pas ... », soit par leurs messages non verbaux comme un regard ou une attitude envers l'enfant, qui pourrait engendrer un manque de confiance en soi.

Souvent on a ce qu'on appelle une conception idéale du soi. C'est comme si on avait défini ce qu'on voudrait être, à quelle image on aimerait correspondre. Plus on est éloigné de cette image, moins on s'aime et plus la dépression est présente.

Je me vois négativement

En fait, la confiance repose sur deux aspects : le concept de soi, ou la façon dont je me perçois, et la valeur que je donne à la façon dont je me perçois, ou l'estime de soi - est-ce que je me vois positivement ou négativement. Donc, il y a des gens qui, dans leurs perceptions, vont toujours donner une connotation négative à la façon dont ils se perçoivent. Ce manque d'estime de soi engendre un manque de confiance en soi.

Je veux être parfaite

Certaines personnes entretiennent des pensées rationnelles qui souvent minent leur confiance en eux. Par exemple, l'illusion de perfection ou l'impression que tout doit être parfait. Bien sûr, si on entretient le mythe que la famille idéale existe, que le couple idéal existe, que le boulot idéal existe, on perdra confiance en soi parce qu'on n'arrivera pas à atteindre cette perfection.

Je n'ai aucun contrôle

Il y a aussi l'illusion d'impuissance. Par exemple, lorsqu'on s'imagine qu'on n'a pas de pouvoir sur notre vie, alors qu'il est toujours possible de poser des gestes concrets pour améliorer notre réalité

Je me compare aux autres

Un autre élément qui influence la confiance en soi, c'est la comparaison sociale. Les gens qui ont une piètre confiance en eux sont souvent les gens qui se comparent à d'autres personnes. Alors qu'au fond, on devrait se comparer à nous-mêmes; si moi j'ai l'impression de faire des progrès et bien déjà ça va mieux.

Des fois, on a l'impression que notre réalité n'est pas trop mal, notre couple fonctionne bien, nos enfants vont bien, le travail ça va, et là on rencontre quelqu'un pour qui tout semble être beaucoup plus merveilleux. Immanquablement on se compare et c'est là que la dépréciation apparaît.

C'est pour cela qu'il faut regarder nos victoires par rapport à notre propre histoire en se disant : « c'est vrai que j'en ai vécu des succès », et cela même si mon histoire ne correspond pas, ou semble moins séduisante, que celle de quelqu'un d'autre.

Quelques trucs pour nous aider à reprendre confiance en soi?

Changer sa perception et ses croyances

Dans un premier temps, il faut modifier nos croyances intérieures. Souvent, on se perçoit de la façon dont on pense que les autres nous voient. C'est ce qu'on appelle le jugement réfléchi en psycho, et on se comporte alors de cette façon-là. Par exemple, si j'ai l'impression que les autres me voient comme quelqu'un de timide, je vais me comporter comme quelqu'un de timide.

Donc pour modifier cette situation, je dois d'abord essayer de changer mes perceptions intérieures en tentant d'enregistrer un message qui est plus positif à l'égard de moi-même.

En psychothérapie ce qu'on fait, c'est qu'on donne de micros objectifs aux gens. Par exemple, à l'étudiant qui est timide je vais demander de lever la main au moins une fois chaque cours.

Changer son comportement

Tranquillement, en modifiant mon comportement, j'intègre une perception différente de moi-même et les autres me voient différemment. Tout cela entraîne des changements concrets au niveau de la confiance en soi.

Changer son milieu

Parfois, il faut même oser s'éloigner de certaines personnes pour reprendre confiance en soi. Si quelqu'un a abusé de nous - ce qu'on appelle des détracteurs, des personnes qui minent la confiance en soi - on devra changer notre réseau social. Par exemple, si j'ai passé quatre ou cinq ans avec un conjoint qui détruisait mon estime de moi, il faudrait en prendre conscience et changer de conjoint.

Dans le même sens, une autre façon d'améliorer notre confiance en soi est de s'entourer de personnes significatives qui vont contribuer à nous faire voir nos ressources, nos valeurs et nos qualités. C'est certain que si j'avais un conjoint, pour reprendre l'exemple, qui a constamment dénigré mes amis et ce que je faisais, il faudrait alors chercher à m'entourer de gens qui me renverront une image positive de moi-même.

S'encourager

Il faut prendre le temps d'identifier nos succès. Parfois, on a l'impression qu'on ne vaut rien, mais lorsqu'on s'arrête et qu'on réfléchit, on réalise qu'on a accompli plein de choses. Pas nécessairement des choses qui correspondent à ce qui est valorisé socialement, mais des éléments qui sont certainement tout aussi importants.

Agir!

Un autre geste qui est important pour rehausser sa confiance en soi est de passer à l'action. Ce n'est pas tout de rester chez soi en souhaitant que ça aille mieux, tout passe par le comportement. On dit souvent : agissez comme quelqu'un qui a confiance en lui-même et vous deviendrez cette personne-là.

Donc trois choses essentielles pour améliorer notre estime de soi :

  • le comportement
  • s'entourer de personnes qui vont contribuer à rehausser notre estime de soi- les stimulateurs
  • et passer à l'action.

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires