Jouer à la loto : ce qu'il faut savoir

Rares sont les personnes qui résistent à la tentation de jouer à la loterie, un jour ou l’autre. Les gros lots sont parfois très alléchants. Les produits se multiplient et la tentation devient de plus en plus forte. Doit-on jouer à la Loto ou pas? Ne risque-t-on pas de trop changer sa vie?

Au Québec, c’est en 1968 que la première loterie gouvernementale a été instituée par le maire de Montréal de l’époque, Jean Drapeau. Les gains devaient combler le déficit budgétaire municipal. Et les joueurs étaient nombreux à verser leur 2 $ pour espérer remporter le prix de
100 000 $ offert à chaque tirage.

Dix-neuf mois plus tard, un jugement de la Cour suprême mettait fin à cette taxe volontaire. Le gouvernement du Québec créait alors la Société d’exploitation des loteries et courses (Loto-Québec). Le premier tirage a eu lieu le 14 mars 1970.

Jouer ou pas

Jouer à la loterie demeure un choix personnel. Comme il s’agit d’une taxe volontaire, c’est vous, et vous seul, qui décidez de payer ce tribut à l’État. Certains sont carrément accros et dépensent des centaines de dollars par mois, d’autres misent uniquement lorsque le gros lot atteint un certain niveau (30 millions $ par exemple).

Investir pour gagner?

Combien doit-on investir pour être sûr de gagner? La réponse est très simple : le coût d’un seul billet. La loterie, quelle qu’elle soit, demeure un jeu de hasard. Des gens ont hypothéqué leur maison pour acheter des billets de loterie, lors de tirages importants. Mais, dans la plupart des cas, les gains ont été inférieurs à la somme investie.
 
On trouve aussi, dans Internet, des moyens dits « infaillibles » pour gagner à la loterie. Méfiez-vous! C’est le hasard et/ou la chance qui fera de vous un gagnant. Rappelez-vous : un seul billet suffit à transformer votre vie!

Bon à savoir : pour une loterie comme le 6/49, par exemple, les chances de gagner sont de 1 sur 14 millions.

La loterie, c’est le rêve

Gagner le gros lot à la loterie en fait « saliver » plus d’un. Les gens rêvent d’une grande maison, de voyages autour du monde, de cadeaux à leurs proches. Mais, la plupart des gens n’établissent pas de scénario précis pour déterminer ce qu’ils feront de tout cet argent. Ils se contentent de fantasmer…

J’ai gagné!

Dans la Belle Province, Loto-Québec n’hésite pas à conseiller les gagnants de lots importants. Ces derniers sont reçus avec tous les honneurs et un préposé leur présente plusieurs scénarios. L’atmosphère est très conviviale et les renseignements sont très utiles pour les chanceux qui décrochent des sommes importantes. Mais quelles sont les règles d’or à suivre lorsque vous gagnez?

  • Donnez-vous le temps de réfléchir avant de prendre n’importe quelle décision.
  • Déposez votre chèque à une succursale bancaire, en personne. Évitez les guichets automatiques.
  • Faites appel à un conseiller financier, à un notaire et à un avocat pour vous assurer que tout soit fait dans les règles de l’art.
  • Informez-vous auprès de votre institution financière, au besoin.
  • Faites-vous un point d’honneur de surveiller vos placements.

Partager le gain?

Si vous choisissez de partager le gain avec vos parents et amis, il serait intéressant de mentionner leurs noms sur le billet (comme un achat en groupe). Les gains de loterie ne sont pas imposables, mais les intérêts le sont.

« Lorsqu’une personne gagne un gros montant et qu’elle désire partager avec ses proches, nous conseillons de faire un seul don et d’en informer le récipiendaire, raconte Jean-Pierre Roy de Loto-Québec. Ce sera alors plus facile de refuser si un membre de votre famille revient vous demander de l’argent. Mais ce n’est jamais une décision facile. Doit-on donner la même somme à celui qui peine à boucler ses fins de mois qu’à celui dont le revenu est nettement supérieur à la moyenne? »

Attention, plusieurs personnes sont poussées à dépenser sans compter. De nombreux témoignages ont été rendus à cet effet. Les Québécois se rappellent sûrement la famille Lavigueur qui, après avoir gagné 7,6 millions de dollars en 1986, a littéralement dilapidé cette petite fortune en quelques années, parfois aidée par des manipulateurs.

Vous découvrirez également de nombreux parents et amis prêts à vous « aider » à dépenser votre gain ou qui tenteront de vous emprunter de l’argent.

Des gagnants heureux?

Gagner à la loterie ne change pas le monde, sauf que… « les gens qui étaient heureux avant le gain de loterie le sont davantage. Mais ceux qui étaient malheureux ou malades avant ne seront pas plus heureux, » précise M. Roy.

Le porte-parole de Loto-Québec se souvient d’un couple de gagnants qui, voilà une vingtaine d’années, avait fait venir tous leurs frères et sœurs pour leur remettre, à chacun, un chèque de 100 000 $. « C’était très émouvant », ajoute-t-il.

Les proches

Si de nombreux proches sont heureux de votre bonne fortune, d’autres s’éloignent, par jalousie ou par dépit. Ça arrive plus souvent qu’on ne le croit.
« Des gagnants de gros montants nous affirment que ce gain n’a rien changé à leur personnalité, précise Jean-Pierre Roy. Ce sont les membres de leur entourage qui changent, qui s’éloignent. » D’autres réclameront votre aide, s’ils ont peine à boucler leurs fins de mois, ou vous suggèreront d’investir dans une « bonne » affaire.

Le meilleur conseil à donner, c’est d’être prudent. Il est possible que vous soyez victime d’abus ou d’une arnaque, de la part de vos proches ou d’étrangers.

Changer de vie?

Après un gain important, doit-on changer de vie? « Nous conseillons de changer de numéro de téléphone et de ne divulguer ce dernier qu’aux proches, explique le porte-parole de Loto-Québec. Nous suggérons aussi de faire un voyage de deux ou trois semaines et de déposer le lot dans un placement à terme, histoire de réfléchir à tête reposée. De nombreux gagnants sont demeurés à la même adresse, en apportant quelques améliorations à leur résidence. Certains prennent leur retraite, d’autres changent d’emploi. »

Les gens peuvent aussi mettre un autre nom sur le billet, s’ils le désirent. Toutefois, Loto-Québec remet le chèque à la personne identifiée sur le billet, après avoir dûment vérifié son identité.

Gagner une somme importante transforme une vie : plusieurs chanceux en témoigneront. Mais d’autres voient leurs proches et leurs amis se détourner d’eux. Mais alors, doit-on jouer à la loterie, ou non? La réponse vous appartient!

Henri Michaud, rédacteur Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires