Entrevue avec l'hypnotiste Pierre-Olivier Cyr

À l'occasion du début de la toute nouvelle série « l'hypnotiste » qui aura lieu en mai, Canal Vie s'est entretenu avec Pierre-Olivier Cyr, le technicien de l'hypnose que vous aurez le plaisir de découvrir à l'émission.

Comment vous avez décidé de devenir hypnotiste?

En fait, j'étais très timide quand j'étais jeune. J'étudiais au Cégep de St-Thérèse en théâtre et un de mes professeurs m'a dit que je n'arriverais pas à grand-chose si je restais aussi gêné que ça. Il fallait donc que je me débrouille pour changer. Je me suis mis à lire plein de livres, notamment sur l'autohypnose pour réussir à me changer de façon vraiment impressionnante.  J'étais fasciné. J'ai lu au total environ 250 livres sur l'hypnose.

Et comment vous avez fait le lien avec les médias, la télé, la scène?

J'ai monté un spectacle sur l'hypnose que j'ai présenté hors concours à Cégep en spectacle.  Et là, j'ai été remarqué, ça a fait boule de neige : j'ai présenté un spectacle pour l'Halloween à la ronde, j'ai fait un numéro à Occupation double, qui a été un succès, et je suis parti en tournée à travers le Québec, que j'ai dû arrêter en raison d'une très belle offre que m'a fait Canal Vie, soit celle de créer une émission sur l'hypnose.

Résumez-nous en quelques mots ce que vous faites à l'émission?

On a rencontré des centaines de candidats aux prises avec certaines peurs et phobies, et on a choisi parmi eux des gens qu'on allait aider à affronter ces peurs; peur des chiens, peur de conduire, peur des hauteurs. Mon but est de les amener, dans un état d'hypnose, à considérer leurs peurs sous un autre aspect, à se relaxer et éventuellement à affronter leurs phobies dans la réalité.

Comment avez-vous sélectionné vos candidats? Est-ce que certains n'étaient tout simplement pas hypnotisables?

Premièrement, je tiens à dire que tout le monde est hypnotisable.  Pour certains, ça prend juste plus de temps que d'autres et c'est ce qui a été déterminant dans le cas de nos candidats. Parce qu'on fait de la télé, on ne pouvait pas se permettre de prendre 4 heures pour hypnotiser quelqu'un.

Il doit quand même y avoir des conditions qui font que certains sont plus hypnotisables que d'autres?

C'est vrai, il y a quelques conditions à respecter pour se faire hypnotiser : il faut croire, vouloir et accepter que l'hypnotiseur fasse ce qu'il veut. Pour ça, tu dois avoir confiance au technicien de l'hypnose.

Qu'est-ce que ça prend pour être hypnotiste?

Comme pour les gens hypnotisables, tout le monde peut être hypnotiste. Tout ce que ça prend, ce sont des connaissances, bien sûr, mais il faut surtout que la personne hypnotisée ait confiance en toi. C'est la condition essentielle. Donc, pour être hypnotiste, il faut être une personne en qui les gens ont facilement confiance, avec qui ils se sentent bien.

Revenons un peu à votre parcours. Comment peut-on passer de l'autohypnose à l'hypnose sur d'autre? Comment vous êtes-vous pratiqué avant de le faire en public?

En fait, ça été une réaction en chaîne. Quand mes amis avec qui j'étudiais ont constaté à quel point cette technique avait été efficace pour moi et qu'elle m'avait permis un si grand changement, ils m'ont demandé de les hypnotiser à leur tour, entre autres pour débloquer le personnage de théâtre sur lequel ils étaient en train de travailler. Et ça a fonctionné. C'est comme ça que le Cégep est venu me chercher par la suite.

Qu'espérez-vous apporter au public avec votre émission?

Je veux montrer une technique qui va au-delà du spectacle. Je ne suis pas là pour rire des gens, mais pour les aider. J'aime voir les candidats être fiers d'eux-mêmes.

Pour terminer, avez-vous des rêves d'avenir?

J'aimerais pouvoir être connu à l'international, faire des tournées à travers le monde. Ce serait vraiment génial.

Vous aimerez aussi

Commentaires