10 raisons qui expliquent la fatigue

Il existe de nombreuses façons d’éviter les coups de fatigue, mais le meilleur remède à vos baisses d’énergie reste tout de même de les prévenir, et donc, avant tout d’en identifier la cause.

1 - Le syndrome de la fatigue chronique (SFC)

Contrairement aux idées reçues, le SFC, aussi appelé encéphalomyélite myalgique (EM), est une maladie bien réelle qui toucherait 1,5 % de la population, selon Statistique Canada.

On parle de SFC quand une fatigue non expliquée s’est installée depuis au moins 6 mois et qu’elle influe sur différentes sphères de votre vie, comme les relations interpersonnelles, l’anxiété, ou encore les problèmes cognitifs tels que la mémoire et la concentration.

2 - Le manque de sommeil

Logique, dites-vous? Pourtant, la qualité et la durée de vos nuits sont souvent l’une des premières causes de vos réveils difficiles et de vos moments de somnolence au cours de la journée.

Même si vous vous couchez à une heure raisonnable, il se peut que votre repos soit perturbé par l’un des 85 troubles du sommeil existants qui grugent le précieux temps dont votre organisme a besoin pour recharger ses batteries.

3 - Une maladie

De l’infection virale et bactérienne à la maladie silencieuse, de nombreux problèmes de santé pourraient également être à l’origine de votre fatigue. Si les grippes et le rhume vous mettront à plat quelques jours, d’autres troubles, plus graves, pourraient gruger toute votre énergie et faire se cette fatigue, un symptôme.

Du diabète aux maladies cardiaques, en passant par les infections urinaires et les cancers; la liste des maladies est longue. Mais surtout, avant de sauter aux conclusions, consultez un professionnel de la santé!

4 - Les hormones et autres conditions féminines

Et si c’était plutôt vos hormones qui vous jouaient des tours? Les troubles thyroïdiens, causés par une irrégularité de la production hormonale, entrainent très souvent une fatigue intense. Et ce trouble ne fait pas de discrimination puisqu’on le retrouve chez les hommes et chez les femmes, même si ces dernières sont plus fréquemment touchées.

Aussi, il n’est pas rare que la gente féminine se sente plus fatiguée qu’à l’accoutumée pendant la phase lutéale, ces deux semaines qui précèdent les menstruations et lors de laquelle une grande quantité de progestérone s’installe dans l’organisme.

Ensuite, pendant la phase menstruelle, il arrive que certaines femmes ressentent quelques faiblesses causées par des pertes abondantes de sang, donc de globules rouges, qui peuvent alors causer une anémie.

Enfin, si les femmes enceintes ressentent elles aussi une importante fatigue, essentiellement pendant le premier trimestre, c’est tout simplement parce qu’elles doivent puiser d’importantes ressources pour fabriquer le placenta.

5 - Carence en fer et mauvaise alimentation

Et pas besoin de vivre des règles abondantes pour être en carence de fer. Pour remédier à la situation et augmenter votre niveau de globules rouges, il est conseillé d’intégrer des aliments riches en fer comme de la viande, du poisson ou encore des légumineuses à vos repas.

Si vous ne souffrez d’aucune carence, votre fatigue pourrait tout de même résulter de mauvaises habitudes alimentaires. Il est possible que votre organisme manque de vitamines et minéraux, essentiels pour fonctionner, ou que la teneur de vos repas ne réponde pas à vos besoins. Votre organisme devra alors puiser dans ses réserves en choisissant ses priorités, délaissant du même coup certaines fonctions.

Un déjeuner consistant vous permettra donc de commencer la journée du bon pied, tandis qu’un diner protéiné vous donnera de l’énergie, et qu’un souper léger et facile à digérer vous aidera à passer une bonne nuit.

6 - Les excès (sucre, gras, sel, alcool, café)

Consommés avec excès, le sucre et le gras, le sel et l’alcool, mettront à mal votre organisme et votre digestion tout en favorisant le développement de nombreuses maladies comme les troubles cardiovasculaires ou l’obésité.

Et si le café et les boissons contenant des excitants sont pour beaucoup une solution aux coups de fatigue passagers, ils pourraient malheureusement provoquer l’effet inverse en cas d’abus. Après trois tasses par jour, votre pression sanguine augmente, tout comme votre rythme cardiaque et votre nervosité.

En malmenant ainsi notre métabolisme, ralentissant alors son activité, vous risquez fort de retarder votre endormissement et d’éprouver quelques inconforts digestifs, entre autres!

7 - La déshydratation

On la néglige trop souvent, mais une bonne hydratation est primordiale pour notre bien-être physique et mental.

Une déshydratation entrainera un ralentissement du travail des enzymes, dont le rôle est de réguler l’activité de notre métabolisme, et sabotera par la même occasion l’évacuation des déchets de notre organisme, expulsés dans notre urine et notre sueur, par exemple.

Au-delà des baisses d’énergie physiques, c’est notre cerveau qui risque tout d’abord d’en pâtir. Et comme celui-ci est extrêmement sensible aux pertes d’eau, une carence peut se manifester à coups de maux de tête et de vomissements.

8 - Un manque d’exercice

Vous êtes trop fatigué pour bouger? Et si c’était justement ce manque d’activité physique qui vous rendait amorphe?

En plus d’agir sur les neurotransmetteurs, les endorphines et la sérotonine, qui contribuent à notre bien-être, bouger permet le bon fonctionnement de l’ensemble du processus biochimique qui contribue à maintenir un niveau de santé adéquat.

9 -  Dépression et anxiété

Une autre maladie peut également être à l’origine de la fatigue : la dépression. Et malheureusement, plonger dans cet état de mal-être profond est en général le début d’un cercle vicieux.

En effet, les personnes atteintes manquent terriblement d’énergie que même le repos ne peut satisfaire. Si la fatigue se manifeste physiquement, n’importe quel effort pouvant devenir insurmontable, elle agit également sur le mental.

Aussi, les personnes très anxieuses se disent souvent extrêmement fatiguées. Le corps sous tension du matin au soir subit une agression perpétuelle qui épuise le système. De grandes respirations prises souvent dans la journée, des pauses régulières, des activités drôles et ludiques, des activités sportives et de plein air, de la méditation et du yoga pratiqués régulièrement pourraient grandement vous aider, si vous vous sentez tendue, agitée ou anxieuse.

10 - L’hiver

C’est un fait, le froid fatigue, même s’il ne peut expliquer à lui seul notre baisse d’énergie. C’est donc plutôt le cocktail composé du manque de lumière, d’un rythme de vie effréné, d’un manque de repos (nous prenons généralement nos vacances pendant la période estivale), et les diverses infections comme la grippe et le rhume, qui a tendance à nous mettre à plat.

Philippine de Tinguy, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires