10 romans à lire cet été!

Auteur
Nadine Descheneaux
Livre déposé sur un quai de bois en été

Lire l’été est un pur délice. Quelle belle évasion que d’ouvrir un livre tout en profitant du soleil! Voici 10 suggestions de romans (dont 8 québécois!) pour accompagner vos journées de vacances!

1. À qui la faute? – Chrystine Brouillet

1re phrase : « Sa mère avait changé d’idée. »

On le lit parce qu’on adore retrouver Maud Graham!

Le bonheur n’est jamais tranquille. Un incident à l’aréna enclenche une série de révélations au sein de deux familles supposément sans histoire. 

À qui la faute? Par Chrystine Brouillet, Éditions Druide, 2017. ISBN : 978-2-89711-341-4

 

2. Au fond de l’eau – Paula Hawkins

1re phrase : « Tu voulais me dire quelque chose, c’est ça? »

On le lit parce qu’on a adoré « La fille du train », le précédent roman de l’auteur.

Voici un roman qui nous fera passer des heures entières à lire! Il nous entraine dans une histoire où trois femmes jonglent avec leur lourd passé. Un thriller époustouflant!

Au fond de l'eau. Par Paula Hawkins, éditions Sonatine, 2017. IBSN : 978-2-35584-314-3

 

3. Les petites tempêtes – Valérie Chevalier

1re phrase : « La première fois que je l’ai vue, elle avait les cheveux brun clair, longs, qui frôlaient le bas de son dos. »

On le lit parce qu’on aime sa forme tout en fragments comme une succession de courts chapitres.

On dit que c’est un « road novel », car on y suit Raphaëlle dans ses désillusions amoureuses et ses efforts pour se trouver entre tous les va-et-vient des petites tempêtes qui ponctuent sa vie.

Les petites tempêtes. Par Valérie Chevalier, Hurtubise, 2017. ISBN : 978-2-89723-993-0

 

4. Histoires de filles au chalet – Nadia Lakhdari King, Catherine Girard-Audet, Josée Bournival

1re phrase : « Là, on a un sacré problème. » (nouvelle de Nadia Lakhdari King)
1re phrase : « C’est le bruit de la cafetière qui m’a tirée du sommeil. » (nouvelle de Catherine Girard-Audet)
1re phrase : « Béatrice observa sa main. » (nouvelle de Josée Bournival)

On le lit parce qu’en plus d’avoir droit à trois histoires de trois auteures québécoises, pour chaque exemplaire vendu 1 $ sera remis à la Fondation du cancer du sein du Québec. Belle initiative.

Un thème rassembleur : des filles dans un chalet. Trois longues nouvelles écrites par des femmes qui savent manier la plume pour nous faire rire, réfléchir et décrocher de notre quotidien.

Histoires de filles au chalet. Par Nadia Lakhdari King, Catherine Girard-Audet, Josée Bournival, Les éditions Goélette, 2017. ISBN : 978-2-89690-871-4

 

5. À nous – Elin Hilderbrand

1re phrase : « Deacon Thorpe a treize ans, ce n’est pas encore tout à fait un homme. »

On le lit parce qu’on attend, chaque été, le dernier roman de cet auteur qui nous fait rêver en campant toujours ses histoires à Nantucket.

Trois femmes sont liées à Deacon Thorpe : elles ont été ses épouses à différentes époques de sa vie. À sa mort, un de ses souhaits est que ses proches se réunissent tout ensemble pour saluer son départ. Difficile réunion?

À nous. Par Elin Hilderbrand, JCLattès, 2017.ISBN : 978-2-70965-947-5

 

6. La mémoire du temps – Mylène Gilbert-Dumas

1re phrase : « Le soleil allait bientôt se lever sur la ville, sa lueur colorait déjà l’est de rose et de pourpre. »

On le lit parce qu’on y rencontre une nouvelle héroïne qu’on risque de retrouver dans d’autres futurs romans.

Une écrivaine - Virginie Constantinau – met la main sur un mystérieux manuscrit qui semble semer la mort. Il n’en faut pas plus pour qu’elle se lance dans une quête de la vérité qui mène à fouiller des pistes historiques et d’autres de l’extrême droite religieuse. Surprenant roman politico-religieux!

La mémoire du temps. Par Mylène Gilbert-Dumas, VLB éditeur, 2017. ISBN : 978-2-89649-729-4

 

7. Si j’avais un perroquet je l’appellerais Jean-Guy (parce que coco c’est déjà pris) – Blandine Chabot

1re phrase : «Au chapitre 2 de la deuxième partie du deuxième livre de Françoise Sagan que j'ai emprunté à la bibliothèque, je suis tombée sur un petit morceau de papier contenant une information brève et anodine, mais qui retint tout de même mon attention: «Jean-Philippe 514-555-2062 Appelle quand tu veux!»

On le lit parce que c’est une histoire dont on a tous déjà rêvé secrètement.

Trouver une note dans un livre emprunté à la bibliothèque : classique! C’est ce qui arrive à Catherine. La suite? Catherine appelle et… On ne vous gâche pas la surprise

Si j'avais un perroquet je l'appellerais Jean-Guy. Par Blandine Chabot, Éditions au carré, 2017. ISBN : 978-2-92333-579-7

 

8. Sur un plateau d’argent – Sophie Bérubé

1re phrase : « On peut tout perdre et tout regagner plusieurs fois dans une même vie, dans une même année, dans une même journée. »

On le lit parce qu’on aime la réflexion que nous impose ce 4e roman (et on doit le dire, on avait adoré « Sans antécédent ») de Sophie Bérubé.

Y a-t-il un prix à payer pour vouloir tout avoir? L’ambition est-elle une qualité? Que peut-on faire pour donner un coup de pouce à notre carrière? Catherine Chamberland reçoit une enveloppe pouvant lui permettre d’avoir une vie plus facile et d’ouvrir toutes les portes. Cette enveloppe – et son contenu – a un prix. 

Sur un plateau d'argent. Par Sophie Bérubé, Libre Expression, 2017. ISBN : 978-2-7481-183-2

 

9. Mon fol amour – Dominique Demers

1re phrase : « De gros flocons de neige fondante tombent du ciel. »

On le lit parce qu’on vit par procuration un déménagement dans un cadre enchanteur… sans avoir les soucis amenés par lot de surprises et… de rénovations!

Impossible de résister à la plume drôle et touchante de Dominique Demers qui entremêle tous ses déboires rocambolesques, mais aussi fort charmants (quand on n’a pas les deux pieds dedans!) découlant de l’achat d’un chalet pour lequel elle a eu un solide coup de foudre et ceux de sa recherche d’un amoureux. On le lit un sourire aux lèvres.

Mon fol amour. Par Dominique Demers, Québec Amérique, 2017. ISBN : 978-2-7644-3384-3

 

10. Pourquoi pars-tu, Alice? – Nathalie Roy

1re phrase : « Le regard fixé au sol, je marche d’un pas rapide dans le stationnement de l’aéroport. »

On le lit parce qu’on a tous déjà eu envie de tout balancer et ne penser rien qu’à soi…

Trop. Alice en a trop sur les épaules. Elle porte tous les rôles : épouse, mère, enseignante, bénévole, etc.  Un jour, une goutte fait déborder le vase et elle décide de partir. Ne penser qu’à elle pour quelque temps aura des répercussions sur l’ensemble de sa vie. Après s’être trop longtemps oubliée, Alice profite de cette escapade estivale pour se retrouver… et se découvrir bien différente de ce qu’elle s’était toujours imaginé.

Pourquoi pars-tu, Alice? Par Nathalie Roy, Libre Expression, 2017. IBSN 978-2-7648-1210-5

 

Vous aimerez aussi