La spiruline est-elle une algue miraculeuse?

Auteur
Ève Godin, nutritionniste
Poudre et capsules de spiruline

Vous l’avez peut-être remarqué dans la liste d’ingrédients de vos aliments ou alors dans la section des compléments alimentaires : la spiruline est à la mode! Cette algue verte fait-elle vraiment de nombreux miracles? Voyons ensemble ce qu’il en est réellement.

D’où vient la spiruline?

La spiruline est une algue de la même famille que les fameuses algues bleues qui causent bien des problèmes aux riverains du Québec depuis quelques années. Avant de connaître sa popularité, elle était cultivée à Hawaï et en Californie. C’est une algue qui est présente sur la terre depuis des milliards d’années et elle est commercialisée sous forme de poudre déshydratée ou encore en capsules.

Un superaliment la spiruline?

La spiruline porte souvent le qualificatif de superaliment. Les données sont effectivement intéressantes, mais les compléments alimentaires sont souvent à prendre avec des pincettes, n’étant pas un miracle à eux seuls. 

Cette algue est très faible en calories et renferment plusieurs nutriments qui varient d’une table de composition nutritionnelle à une autre et d’une région à l’autre aussi. Il faut donc modérer toute l’information que l’on peut lire sur le sujet. 

Du côté des protéines, la spiruline renferme environ 2,5 à 3,5 g de protéines pour 5 g de poudre. C’est effectivement une concentration qui demeure élevée, mais un adulte moyen doit consommer environ 50 g de protéines dans une journée. La spiruline n’est donc qu’une source parmi toutes les autres de vos repas.

La donnée canadienne quant au fer se situe à 1,4 mg de fer pour 5 g de poudre. Il s'agit donc d'une bonne source de fer pour l’homme, mais ce n’est pas suffisant pour être qualifié ainsi pour les femmes qui ont des besoins en fer plus élevés.

Plusieurs textes sur Internet vont indiquer que la spiruline renferme des quantités de bêta-carotènes très élevées. Ici encore, les données sont très variables d’une table de composition à une autre. Le fichier canadien parle de 15 µg pour 5 g. On est très loin des 5000 µg pour 1 carotte...

Précaution...

Santé Canada recommande aux femmes enceintes ou qui allaitent d’en parler à leur médecin avant de consommer de la spiruline.

Pour conclure, il n’est nullement question d’enlever quoi que ce soit à la spiruline. Elle renferme bel et bien des composés très intéressants pour la santé et d’autres études restent à faire pour prouver son effet préventif sur certaines maladies.

Demeurez toujours vigilants quand on vous vante des aliments aux mille vertus curatives et qu'on vous promet une meilleure santé en quelques paiements faciles. Que ce soit pour la spiruline ou autre!

Vous aimerez aussi