Quelle est la meilleure huile pour la santé?

Huile d'olive, huile de tournesol, de pépin de raisin, de canola, d'arachide, de noix... Il y a tellement d'huiles sur le marché depuis quelques années qu'on s'y perd. Quelle est la meilleure pour la santé au bout du compte? Laquelle privilégier pour la cuisson? Voici un portrait de quelques huiles parmi les plus courantes.

En général

  • Une huile bonne pour la santé contiendra un taux élevé en oméga 3 et plus faible en oméga 6.
  • Elle sera riche en gras mono-insaturés.
  • En tout temps, peu importe l'huile dont vous vous servez pour la cuisson, dès qu'elle commence à fumer, c'est qu'elle est nocive. Jetez-la!
  • Certaines huiles se conservent bien dans le réfrigérateur. Elles peuvent figer au froid, mais après quelques minutes à la température de la pièce, elles reprennent la consistance voulue.
  • Une huile qui perd ses substances antioxydantes, donc qui s'oxyde, devient rance. Elle n'est donc plus consommable.

Achat et conservation

  • Il est préférable de choisir une huile dans une bouteille de vitre foncée. L'huile s'oxyde rapidement à la lumière. L'huile se conservera ainsi de 18 à 24 mois. Préférez les bouteilles sur lesquelles vous trouverez une date de péremption.
  • Une huile dite légère est aussi riche en gras qu'une huile régulière. C'est seulement son goût qui est plus léger.

L'huile d'olive

Sa réputation santé n'est plus à faire. Malgré le fait qu'elle ne contient presque pas d'oméga 3, elle est très riche en acide gras mono-insaturés avec un taux de 80 %. Rappelons que ces gras permettent d'abaisser le mauvais cholestérol, tout en augmentant le taux du bon cholestérol. Elle contient trois fois plus de gras sains que de gras nuisibles pour la santé. De plus, elle est assez résistante à la chaleur. L'huile d'olive est aussi antioxydante et est privilégiée pour la prévention des maladies cardiovasculaires. Si vous désirez une huile qui a du goût, choisissez l'huile extra vierge.

L'huile de canola

L'huile de canola est l'une des meilleures huiles pour la santé. C'est la plus faible en gras saturés et elle présente un bon équilibre d'oméga 6 et d'oméga 3. Elle contribue donc à réduire le taux de cholestérol total. La Food and Drug Administration (FDA) reconnaît qu'il existerait certaines preuves scientifiques (plus ou moins concluantes toutefois) selon lesquelles 1 ½ c. à soupe d'huile de canola par jour pourrait contribuer à réduire le risque de maladies coronariennes... L'huile de canola résiste assez bien à la chaleur, mais pas en haute température. Elle est surtout avantageuse dans les salades ou les préparations sans grande cuisson.

L'huile de tournesol

L'huile de tournesol s'avère un choix beaucoup moins judicieux. Elle contient 5 fois plus de gras nuisibles que de bons gras. On y retrouve environ 60 % d'oméga 6. Toutefois, elle est riche en vitamine E.

L'huile de soya

On en parle beaucoup puisque, avec l'augmentation des allergies aux arachides, on la privilégie dans les fast food. Et pourtant, elle contient 16 % de gras saturés et un taux élevé d'oméga 6 (50 %). Elle contient heureusement aussi des omégas 3.

L'huile de maïs

L'huile de maïs contient des acides gras qui permettent de lutter contre le cholestérol. Elle est presque sans saveur et sans odeur.

L'huile de sésame

Elle est très riche en acide gras mono-insaturé, mais aussi en oméga 6 (43 %). Elle a un goût unique et est très employée dans les repas asiatiques. En effet, les Orientaux considèrent qu'elle augmente la capacité de concentration et désintoxique le corps.

L'huile d'arachide

C'est elle qui résiste le mieux à la chaleur. Les Chinois l'utilisent d'ailleurs beaucoup pour la cuisson dans le wok. Elle est aussi riche en gras mono-insaturé. Toutefois, elle est aussi riche en oméga 6 et pauvre en oméga 3.

L'huile de pépin de raisin

Ici, les avis divergent. Certains spécialistes affirment que l'huile de pépin de raisin résiste bien aux températures élevées, donc est idéale pour la cuisson. D'autres disent que sa cuisson peut générer des gras trans, néfastes pour la santé. Chose certaine, l'huile de pépin de raisin a une teneur élevée en oméga 6 et comme elle est presque toujours raffinée, elle ne possède pas beaucoup de vertus.

L'huile de noix

L'huile de noix a un goût particulier et savoureux pour les salades. Toutefois, elle est vraiment déconseillée pour la cuisson à haute température. Elle augmenterait les capacités intellectuelles. Riche en acide gras polyinsaturé, elle l'est malheureusement aussi beaucoup en oméga 6 (50 %). Enfin, elle contient plus de 10 % d'oméga 3.

L'huile de lin

Est très riche en oméga 3 avec un taux avoisinant les 40 %. Elle est à consommer très rapidement puisqu'elle est très fragile. Elle s'oxyde très rapidement.

L'huile de palme

On retrouve souvent cette huile dans la composition des aliments transformés. Sa teneur en gras saturé est élevée, à près de 50 %. Donc, à éviter, malgré sa richesse en vitamine E et en carotène.

L'huile de chanvre

Dommage qu'on ne la retrouve pas facilement sur le marché puisque l'huile de chanvre, dont le goût est semblable à la noisette, représente un équilibre appréciable entre la teneur en oméga 3 et oméga 6.

Violaine Dompierre, éditrice Canal Vie

Vous aimerez aussi