Épices et herbes de chez nous

Depuis des millénaires, les hommes parfument leurs plats avec les épices et les herbes propres à leur région, non par nécessité, car elles n'ont pratiquement aucune valeur nutritionnelle, mais par plaisir et par goût, pour rehausser délicatement une préparation, ou encore, pour faire exploser les saveurs en bouche. Outre les épices et les herbes traditionnelles que nous sommes habitués d'utiliser, une découverte récente est venue transformer les saveurs de nos mets. Nous parlons d'épices et d'herbes boréales qui poussent à l'état sauvage dans le Bouclier Canadien. En voici quelques-unes.

L'armoise

L'armoise s'apparente aux herbes de Provence, et elle est offerte sous forme de bouquets. Cette épice parfume subtilement l'agneau, la volaille et les poissons gras. Elle est idéale ajoutée à une marinade pour les grillades sur le barbecue. Il est conseillé de n'ajouter ses fleurs séchées au feuillage délicatement dentelé qu'en fin de cuisson seulement. D'un point de vue médicinal, on apprécie cette plante pour ses bienfaits diurétiques et digestifs.

Le poivre des dunes

Voici l'épice idéale pour vos premières expériences avec les produits boréaux. Le poivre des dunes ressemble au poivre long, et il est constitué d'un savoureux mélange de poivre noir et de poivre rose. En forme de cylindre et de couleur sombre, ce chaton d'aulne vert possède un goût légèrement citronné et une fine amertume. Ce poivre doit être broyé au mortier, et il assaisonnera à merveille gibier et légumineuses, par exemple.

Les graines de myrica  

Ces graines proviennent du myrique baumier, joli petit arbuste s'apparentant à un plant de laurier. Aux saveurs de muscade, un peu amères, elles accompagnent très bien les bières, et elles parfument délicieusement les charcuteries. Elles rehaussent également les plats à base de tomate. Afin de prévenir l'amertume, il est conseillé de les utiliser avec parcimonie en apportant une attention au dosage.

Les brisures de toques

Elles conviennent très bien aux personnes souffrant d'allergies aux noix. Leurs racines, une fois séchées, sont croquantes et savoureuses, et elles évoquent le goût des noisettes. Les brisures de toque font donc très bon ménage avec les desserts, les crèmes glacées, par exemple. Elles peuvent également être grillées pour garnir et égayer vos plats de légumes préférés.

La racine de céleri sauvage

Pour consoler ceux et celles qui doivent suivre un régime sans sel, cette racine sans sodium est délicatement salée, et saura rehausser le goût de vos plats. Plus relevée que le céleri traditionnel, elle peut se râper sur les salades, les potages et les soupes. La racine de céleri sauvage est considérée comme l'épice la plus savoureuse de l'univers boréal.

La poudre de thé des bois

Le thé des bois, aussi connu pour apaiser les douleurs musculaires, confère aux desserts et aux confitures une saveur délicate et raffinée. Puisqu’il a un léger goût de menthe, il saura aussi parfumer à merveille les gigots d'agneau et les médaillons de porc.

Cinq tisanes aux parfums du Nunavut

Pour les fervents des tisanes, le producteur Délice boréal offre un assortiment de cinq tisanes préparées avec brio par les Inuits. Mélangées avec des plantes sauvages aux propriétés médicinales et aux parfums exceptionnels, celles-ci vous rappelleront les fines saveurs d'autrefois.

Le thé du Labrador

Ce thé à la saveur camphrée et piquante est sans aucun doute le plus connu dans la culture inuit. À l'origine, il était utilisé pour soulager les problèmes respiratoires et calmer les migraines. Il est recommandé de le consommer à faible dose, car il pourrait provoquer des spasmes nerveux. De plus, les femmes enceintes devraient s'abstenir d'en boire.

Le genévrier

Il s'agit d'une infusion à la belle couleur dorée et au goût légèrement camphré, avec un soupçon de saveur de menthe et de citron. Ses branches et ses baies, cueillies à la main, servent à préparer cette délicieuse tisane.

La camarine noire

Cette plante possède des baies s'apparentant aux bleuets. La tisane, d'un violet intense, dégage un parfum de fruits et d'épices, et possède une légère acidité.

La ronce petit-mûrier

Aussi appelée chicouté, il s'agit d'un petit fruit rare qui rappelle le goût de l'érable. Infusée, la ronce petit-mûrier offre une saveur hors du commun.

Le mélange arctique

On fabrique cette tisane délicieuse avec les fleurs, les pédoncules et les feuilles de plantes nordiques dont le goût ressemble au thé du Labrador.

Voici donc quelques exemples de produits délicieux provenant du Québec nordique. Osez les essayer dans la préparation de vos plats. Innovants et traditionnels à la fois, ils sont naturels, biologiques, tous cueillis à la main, et ils sont tous merveilleusement savoureux.

Jacinthe Dompierre, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires