20 gaffes que l'on peut éviter en cuisine

Nous ne sommes pas tous des cordons-bleus ou de grands cuisiniers et il existe plusieurs erreurs courantes que nous faisons en cuisine. Ces gaffes surviennent souvent lorsqu’on est trop pressé, ou distrait… ou encore parce qu’on n’a aucune idée que la méthode qu’on utilise est erronée!

La bonne nouvelle, c’est qu’il est assez facile de remédier aux erreurs les plus fréquentes aux fourneaux. Voici une petite liste non exhaustive qui devrait déjà relever d’une étoile la qualité des plats qui sortent de votre cuisine :

Vous n’utilisez pas les bons outils

Vos couteaux sont mal aiguisés, votre poêle accroche, vous moules à muffins rouillent, l’odeur de votre planche à découper peut témoigner des repas que vous avez mangés la semaine dernière… Il est peut-être temps de faire le ménage dans vos ustensiles et/ou de vous acheter du nouveau matériel.

Vous ne suivez pas la recette à la lettre

Les cuisiniers avertis peuvent prendre des libertés. De même, il est assez sécuritaire de faire quelques changements à une recette salée, mais pour tout ce qui concerne la pâtisserie et les gâteaux, ne vous lancez pas dans des élans de créativité. La farine, la levure, la quantité de liquide préconisé dans votre recette ont été soigneusement mis au point. C’est de la chimie et tout le monde sait ce qui arrive lorsqu’on modifie une formule chimique : un gros dégât! Il est impératif de mesurer et peser les ingrédients.

Vous commencez à cuisiner avant de lire toute la recette

C’est une bonne idée de lire jusqu’à la fin avant de vous attaquer à une nouvelle recette. Êtes-vous certaine d’avoir tous les ingrédients et outils nécessaires à votre disposition? Comment allez-vous réduire les amandes en poudre si vous n’avez pas de moulin?

Vous faites des substitutions malheureuses

Plus de beurre? On ne peut pas toujours remplacer par de l’huile. Ou encore, ½ tasse de persil frais n’équivaut pas à ½ tasse de persil sec… Il est souvent possible de substituer certains ingrédients par d’autres, mais il y a quelques règles à suivre. Dans le doute, abstenez-vous et courrez plutôt au dépanneur acheter l’ingrédient manquant.

Vous ne goûtez pas au fur et à mesure de la recette

Il est impératif de goûter de temps à autre afin de vous assurer de l’assaisonnement de votre plat. Autrement, il y a de grandes chances que vous serviez un repas fade.

Vous ne préchauffez pas

Il est très important de préchauffer votre poêle ou votre four avant d’y placer vos aliments. Si vous ne le faites pas, cela peut réellement changer la texture. Par exemple, une viande placée dans une poêle froide aura tendance à bouillir ou lieu d’être saisie.

Vous brûlez systématiquement vos fonds de casseroles

Cette erreur (parmi les plus courantes) survient lorsqu’on fait cuire les aliments à trop forte intensité. Si vous mettez le feu au maximum, le plat ne va pas cuire plus vite, il va brûler!

Vous remplissez trop vos casseroles, etc.

Lorsqu’il faut cuire une importante quantité de nourriture (des pâtes ou des cubes de viande par exemple, par exemple), il est préférable de diviser en plusieurs plats plutôt que tout essayer de faire rentrer dans un seul.

Mijoter et bouillir, ce n’est pas la même chose!

Ne croyez pas que 10 minutes de cuisson à gros bouillon équivalent à 30 minutes  de « mijotage.» Les saveurs ne seront pas les mêmes, la viande sera dure et sèche.

Vous oubliez vos créations dans le four

Pour parer à cela, rien de plus simple : si votre four n’est pas muni d’une alarme intégrée, procurez-vous en une au magasin dollar de votre choix. Cela vous évitera bien des tourments!

Votre viande grillée ou rôtie est trop sèche

La température de cuisson a son importance, mais pas uniquement. Aviez-vous trop salé votre marinade? Eh voilà! Si votre viande marine pendant des heures dans une mixture très salée, elle va commencer à cuire, même sans feu, ce qui va faire sortir les sucs de viande. Elle sera donc moins tendre et juteuse après la cuisson.

Vous omettez d’assaisonner lors de la cuisson

S’il est préférable de ne pas trop saler vos marinades, il n’est pas contre-indiqué de saler lorsque vous cuisinez, bien au contraire. Il est bien sûr important de faire attention à ne pas trop saler et poivrer, mais un plat légèrement salé pendant la préparation est toujours plus savoureux qu’un plat fade auquel on rajoute ensuite du sel et du poivre.

Vous « tripotez » un peu trop les aliments

Lorsque vous faites cuire viandes, poissons ou légumes, il vaut mieux ne pas les triturer dans tous les sens, les retourner sans arrêt, les remuer… Vous les empêchez de cuire! Il est préférable de régler la température comme le préconise votre recette et de faire preuve d’un peu de patience. La seule exception? Les sauces, qu’il faut au contraire légèrement brasser tout au long de la cuisson.

Vos pâtes sont trop pâteuses

Pour des pâtes al dente qui ne collent pas et n’ont pas un goût de réchauffé, il y quelques petites règles simples : il faut les plonger dans de l’eau bouillante (pas juste chaude), et simplement les égoutter après le temps de cuisson requis, sans les passer à l’eau. Un peu d’huile d’olive et hop, le tour est joué!

Votre riz est collant

Il existe trois manières simples de vous assurer que vos grains de riz ne seront pas pâteux et collés les uns sur les autres. Soit on les fait tremper dans l’eau une heure avant en changeant l’eau à quelques reprises pour éliminer le plus possible l’amidon, soit on les fait simplement revenir quelques minutes dans une cuillère à soupe d’huile avant d’ajouter l’eau, ou alors, on fait cuire le riz dans une grande quantité d’eau, comme pour des pâtes, et on surveille la tendreté des grains.

Beurre mou ou beurre fondu?

Dans un grand nombre de recettes de gâteaux, biscuits et muffins, on préconise du beurre mou, à température ambiante. Cela n’est pas la même chose que du beurre fondu et liquéfié au four à micro-ondes. Vos biscuits seront tout étalés si vous n’utilisez pas le bon ingrédient. Alors, si votre beurre n’était pas sorti du réfrigérateur, pas de presse… Sortez-le et attendez une heure avant de commencer votre recette.

Prendre le temps avec la viande

Lorsque vous préparez de grosses pièces de viande (rôti d’épaule, de palette, etc.), il existe une façon simple de vous assurer qu’elle sera très tendre et juteuse. Après la cuisson, enveloppez la pièce dans du papier d’aluminium et attendez au moins 20 minutes avant de la découper et la poser sur la table.

Des légumes croquants

Lorsque vous faites sauter des légumes à la poêle ou au wok, il est très important bien sûr de les laver, mais aussi de les assécher après! Si vous jetez vos légumes tout mouillés dans la poêle, ils vont faire de la vapeur et commenceront à bouillir plutôt que griller.

La salade parfaite

Lorsque vous faites des salades à l’avance, il est impératif d’ajouter la vinaigrette au tout dernier moment, pour que les feuilles et autres légumes ne deviennent pas tout mous. Vous pouvez toujours intégrer les herbes et épices de la vinaigrette à l’avance, mais pas d’huile ni de vinaigre (ou autre ingrédient acide).

L’art des herbes fraiches

Les herbes fines sont une excellente manière d’agrémenter vos plats, mais elles supportent très rarement une longue cuisson : leur saveur se perd. Pour du goût et beaucoup de fraicheur, ajoutez vos herbes ciselées une fois hors du feu et/ou directement dans les assiettes de service.


Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie
 

Vous aimerez aussi

Commentaires