Rhubarbe

La rhubarbe est un légume (oui, oui!) de la même famille que l'oseille. Elle se présente comme de longues tiges vertes, rouges ou rosées, assez semblables au céleri. Seules les tiges, que l'on appelle des pétioles, sont comestibles...

Saison : Début du printemps, pendant les mois d'avril et mai. Selon les régions, il est également possible d'en trouver jusqu'au début du mois de juillet.

Guide d'achat

Lorsque vous souhaitez acheter de la rhubarbe, les pétioles doivent être épais et bien fermes. Les tiges, quant à elles, doivent être sans meurtrissures,  taches ou cassures. Lorsque vous en cassez le bout, la sève doit légèrement s'écouler : c'est une preuve que la rhubarbe est cueillie depuis peu.

Conservation

La rhubarbe fraiche se conserve une à deux semaines dans un sac en plastique, dans le bas de votre frigidaire.

Il est également possible de la congeler pour en avoir toute l'année : il suffit pour cela de la laver, puis de la couper en tronçons avant de la placer dans des sacs adaptés à la congélation.

Enfin, elle se prête parfaitement aux conserves en tout genre : chutneys, compotes, confitures, etc.

Bienfaits pour la santé

La rhubarbe est très peu calorique (15 kcal / 100g), mais on a malheureusement tendance à la « noyer » dans le sucre, à cause de son goût acidulé... Voilà pourquoi il y a de nombreux avantages à l'incorporer à vos plats salés puisque, outre sa teneur énergétique très intéressante, elle est également une source de minéraux (potassium, phosphore, magnésium et calcium), de vitamines (K et C).

De plus, la rhubarbe est une excellente source de fibres et peut donc être utilisée (particulièrement en compote, seule ou avec des pruneaux) pour régulariser les intestins paresseux.

Précautions 

Ne vous avisez pas de cuisiner ses feuilles, car elles sont très riches en acide oxalique, qui est une substance très toxique!

Astuces culinaires

Les initiés qui ont déjà inclus la rhubarbe à leur panier d'épicerie l'utilisent généralement comme un fruit, dans des tartes, compotes, etc. Mais il existe bien d'autres façons d'apprécier ce légume au goût acidulé. La rhubarbe peut être utilisée autant comme un légume que comme un fruit. À moins que les pétioles ne soient vraiment très gros et filandreux, il n'est pas nécessaire de l'éplucher, ni même d'ôter les fibres. Voici quelques idées...

Rhubarbe sucrée

  • Elle se marie particulièrement bien avec les fraises, les cerises et les pommes, ainsi que plusieurs épices : vanille, badiane, cannelle, gingembre.
  • En confiture, seule ou avec d'autres fruits.
  • En compote, plus ou moins sucrée selon l'utilisation que vous en ferez.
  • Dans les sorbets, crèmes glacées, laits frappés.
  • Dans les tartes et crumbles.
  • Faites-en des coulis pour napper vos yogourts, crèmes glacées, crèmes brulées, etc.

Rhubarbe salée

La rhubarbe étant une cousine de l'oseille, elle est, vous l'aurez deviné, excellente avec tous les plats de poissons et fruits de mer, mais ce n'est pas la seule façon de l'apprêter.

  • Dans la mayonnaise-maison : incorporez un quart de tasse de compote de rhubarbe peu sucrée avant de faire monter votre mayonnaise. Les crevettes et autres fruits de mer exploseront littéralement de joie dans votre bouche!
  • Dans toutes vos recettes qui contiennent de l'oseille.
  • Dans des chutneys de fruits (oranges, mangues, raisins secs, etc.) pour accompagner les viandes et poissons grillés.
  • Rajoutez des tronçons de rhubarbe dans des ragoûts et tagines de boeuf, veau et agneau.
  • Dans des soupes de légumes.
  • Sautées avec de l'ail dans de l'huile d'olive, comme légume d'accompagnement pour les volailles.
  • Utilisez son jus acidulé pour remplacer agréablement le vinaigre ou le citron dans vos sauces à salade.
  • Dans les plats de lentilles indiens (dal) et autres currys.
  • Crue, sur votre plateau de crudités.
  • Etc.