Marjolaine

La marjolaine est une herbe qui appartient à la même famille de l’origan. Elle peut d’ailleurs s’y substituer, fraiche ou sèche, dans la plupart des recettes, même si sa saveur est un peu plus soutenue.
Cette herbe originaire du bassin méditerranéen se retrouve dans toutes les préparations traditionnelles de la région. Elle est très populaire en Europe, mais un peu moins chez nous, ou l’on connaît mieux l’origan.


Saison : La marjolaine fraiche se retrouve sur les marchés publics et dans les épiceries, en bottes ou en pots, au printemps et à l’été. On peut parfois (rarement) en retrouver hors-saison dans certaines épiceries, mais son prix est assez élevé.
La marjolaine séchée est disponible en tout temps.
 

Guide d’achat

La marjolaine fraiche se présente en pots ou en petites bottes. Les branches doivent être bien droites. Les feuilles sont ovales et opposées (comme le basilic) et de petites fleurs blanches comestibles poussent à leur base.

Il est préférable d’acheter la marjolaine en petite quantité pour ne pas la perdre (ou de la congeler ou la faire sécher rapidement.) En effet, que son arôme est assez fort : il en faut très peu pour agrémenter une recette

Conservation

La marjolaine fraiche se conserve quelques jours au réfrigérateur, les tiges plongées dans un verre d’eau. On peut aussi envelopper les branches entières dans un papier essuie-tout humidifié.

La marjolaine peut être congelée en branches et se conservera ainsi pendant plusieurs mois. Cette méthode de conservation est celle qui garde le mieux sa saveur.

La marjolaine séchée se conserve également quelques mois dans un pot hermétique, à l’abri de la lumière et de la chaleur, mais son goût s’altère nettement avec le temps.

Bienfaits pour la santé

La valeur énergétique de la marjolaine est négligeable. Elle contient une quantité intéressante de vitamine K, mais on l’utilise généralement en si petite quantité qu’on ne peut pas réellement en tenir compte.

Traditionnellement, la marjolaine a été utilisée pour ses vertus médicinales :

En infusion, pour améliorer la digestion ou combattre l’insomnie.
En inhalations, pour dégager les voix respiratoires.
En compresses, pour soulager les maux de tête.
 

Astuces culinaires

Comme c’est le cas avec la plupart des herbes fines, la marjolaine doit être ajoutée à vos recettes à la toute fin de la cuisson afin de conserver son arôme. On l’utilise dans :

  • Les daubes, ragoûts et autres plats mijotés,
  • Les sauces tomate pour les pâtes, la pizza, etc.
  • Les soupes en tout genre,
  • Les marinades pour les poissons, la viande et la volaille,
  • Les vinaigrettes,
  • Les omelettes, quiches et fritattas,
  • Les accompagnements de légumes verts (avec les asperges, courgettes, haricots verts, champignons sautés, etc.)
  • Dans les farces en tout genre pour la volaille, etc.
  • Dans le bouquet garni,
  • Dans les plats méditerranéens : grecs, italiens, provençaux, d’Afrique du Nord, etc.
  • Toutes les recettes qui réclament de l’origan.