Laurier

Le laurier est un arbre issu du bassin méditerranéen dont les feuilles lisses au goût amer sont utilisées comme condiment. Leur saveur amère et légèrement acidulée est due à une huile essentielle.

Le laurier relève la saveur des plats mijotés, des sauces et de nombreuses autres recettes traditionnelles.

Saison : Les feuilles de laurier sont séchées et donc disponibles en tout temps au rayon des herbes et épices de votre supermarché préféré.

Guide d’achat

On trouve parfois du laurier frais dans certaines épiceries fines : n’hésitez pas à vous en procurer, car il est alors particulièrement savoureux et riche en arôme. Vous pourrez aussi faire sécher vous-même les feuilles restantes en les réunissant en bouquet et en les pendant par la tige dans un endroit sombre.

Autrement, on recommande toujours de choisir les feuilles de laurier entières plutôt que les feuilles broyées en poudre.

Conservation

Les feuilles de laurier sèches se conservent plusieurs mois dans un pot hermétique, à l’abri de la lumière et de la chaleur.

Bienfaits pour la santé

La valeur énergétique du laurier est négligeable.
On lui reconnaît depuis des siècles des vertus médicinales :

Il est antiseptique : contre les maux de gorge passagers.

Il aide à la digestion : une infusion peut être bénéfique après un gros repas pour éviter la sensation de gonflement.

Il peut être utilisé comme cosmétique naturel : en infusion contre les pellicules, en décoction pour tonifier la peau et calmer les rougeurs

Attention : il ne faut pas confondre le laurier-sauce (comestible) avec ses cousins le laurier-rose ou le laurier-cerise qui sont des arbres ornementaux. Ces derniers sont très toxiques (voir mortels.)
 

Astuces culinaires

Il n’est pas nécessaire de mettre beaucoup de laurier dans un plat : une ou 2 feuilles suffisent à le parfumer. La saveur du laurier se libère lentement, alors il est préférable de le glisser dans votre pat au tout début de la cuisson et de l’y laisser jusqu’au moment du service. Il est particulièrement apprécié dans :

  • Toutes les sauces tomates,
  • La ratatouille et autres spécialités provençales et méditerranéennes,
  • Les mijotés et les ragouts,
  • Les sauces qui accompagnent la viande, le gibier, la volaille, le poisson,
  • Les pâtés et charcuteries,
  • Les bouillons,
  • Les marinades de légumes,
  • Le vinaigre ou l’huile (pour les aromatiser délicatement),
  • Les viandes et volailles rôties (glissez-en quelques feuilles dans la cavité d’un poulet entier, par exemple),
  • Il est l’un des ingrédients principaux du fameux « bouquet garni. »
  • On peut en glisser quelques feuilles dans un sac de riz pour le parfumer avant la cuisson.
  • On peut aussi en mettre une feuille ou deux dans l’eau de cuisson du riz ou de pâtes.