Dinde

Grande favorite de nos tables de fêtes, on a souvent tendance à oublier la dinde pendant le reste de l'année. Pourtant, cette volaille très faible en gras se prête une multitude de recettes et gagne à être placée sur la table un peu plus souvent. Le mâle de la dinde s'appelle le dindon et son petit, le dindonneau. On mange les trois, mais c'est généralement la femelle que l'on fait rôtir longuement entière, car sa chair est plus tendre et savoureuse. Au fait, une petite anecdote rigolote sur l'origine du nom de ce volatile : originaire d'Amérique du Nord, on l'a longtemps appelé la « poule d'Inde », puisque l'Amérique était connue comme l'Inde occidentale. Petit à petit, le nom a été abrégé jusqu'à simplement devenir « dinde. »

Saison : On trouve de la dinde dans toutes les épiceries dès la mi-automne, en prévision des fêtes de famille. Pendant le reste de l'année, vous devrez peut-être la commander à votre boucher préféré.

Guide d'achat

Pour une grande tablée, on choisit bien évidemment une dinde entière et on s'assure de ces quelques trucs :

  • La peau doit être blanche et fine.
  • Les pattes doivent être noires (si elles sont rouges, c'est un signe que la volaille est un peu vieille.)
  • L'oiseau doit être tendre et charnu, bien gras.
  • Le cou doit être court.

Pour un repas de tous les jours, choisissez l'une des nombreuses découpes de la dinde : escalopes, cuisse, filet, pilon, etc.

Conservation

La dinde fraiche se conserve dans l'endroit le plus froid du réfrigérateur, pendant 2-3 jours au maximum.

Pour la conserver plus longtemps, on peut la congeler pendant plusieurs mois (jusqu'à 1 an).

La dinde cuite se conserve jusqu'à 3 jours, bien emballée dans un contenant hermétique.

Bienfaits pour la santé

La dinde est la viande la moins grasse qui existe. Son apport énergétique est le même que celui des poissons blancs, soit 115 calories par portion de 100 grammes. Elle est donc l'alliée idéale des personnes qui font attention à leur consommation de gras.

Elle est une excellente source de protéine (presque 30 grammes par portion).

Elle contient aussi:

  • Phosphore
  • Zinc
  • Fer
  • Magnésium
  • Vitamines B

Astuces culinaires

La parfaite dinde de Noël:

  • La dinde entière doit toujours être cuite lentement et à feux doux, ce qui lui permet de conserver tous ses sucs et de rester tendre, pas trop sèche (350˚F).
  • Selon le poids de la volaille, elle devra cuire de 3 à 6 heures.
  • Pour conserver la tendreté de la viande, on peut faire tremper la dinde dans une saumure pendant une nuit avant de la faire cuire (compter 500 g de sel pour 4 litres d'eau).
  • On peut aussi la faire mariner quelques heures dans un mélange d'huile, herbes fraiches, épices et vinaigre, puis injecter (à l'aide d'un ustensile spécifique) cette marinade dans la poitrine et les cuisses avant d'enfourner la dinde.
  • Pour la farce, toutes les options sont permises : mie de pain, chair à saucisse, abats,  légumes, truffes, fruits secs (pruneau, canneberges), cubes de pommes ou d'ananas, marrons, herbes fraiches (surtout la sauge et le romarin) et épices variés.
  • On arrose la dinde de son jus plusieurs fois pendant la cuisson.
  • 15 à 20 minutes avant de la sortir, on laque le volatile avec (au choix) : du beurre, du miel, du sirop d'érable, de la gelée, etc. Cela la rendra bien dorée et croustillante.

Outre la fameuse dinde farcie des repas de Noël et d'Action de grâce, il existe mille-et-une façons d'apprêter cette volaille. On peut l'utiliser exactement comme le poulet:

  • Dans les sautés asiatiques
  • En brochettes
  • En paupiettes
  • En osso buco
  • En cordons bleus
  • La chair cuite s'utilise dans les sandwichs, les salades, les fajitas, etc.