Crabe des neiges

La variété de crabe des neige est la plus prisée des Québécois est pêchée trois saisons par année, dans les eaux profondes, près des côtes des provinces maritimes et du Québec. Ce crustacé au corps rond possède 5 paires de pattes longues et aplaties (dont une paire de pinces), où se retrouve l'essentiel de sa chair. La femelle est trop petite pour être consommée ; seul le mâle est pêché.

Lorsqu'il cuit, le crabe prend une couleur orangée, tout comme le homard. Sa chair est blanche, délicate et filamenteuse. Le crabe, comme bien d'autres crustacés, pourrait être éventuellement menacé par la surpêche et par les changements climatiques. 

Saison : avril à novembre

Guide d'achat

Le crabe des neiges peut être acheté vivant ou cuit, frais ou congelé. À l'achat, il est bon de savoir que le poids de chair comestible correspond environ au quart du poids du crabe entier. Souvent, on vend les pattes seulement, cuites, puisque c'est la partie la plus convoitée. Elles sont présentées en sections (5 pattes dont une pince par section) et classées au poids, selon le nombre de pattes contenues dans une livre.

 Le crabe vivant devrait réagir quand on le touche. Le crabe cuit devrait dégager une bonne odeur marine, jamais forte ou ammoniaquée. La carapace devrait être intacte en tous points et orange vif.

Si vous optez pour le crabe congelé, assurez-vous qu'il ne présente pas de traces de brûlure par le gel et qu'il n'est pas recouvert de glace. Ce sont là des signes qu'il est congelé depuis trop longtemps. 

Certaines poissonneries vendent également la chair du crabe préalablement décortiquée. Elle est souvent beaucoup plus onéreuse sous cette forme, toutes proportions gardées.

Conservation

Le crabe frais (vivant ou cuit) ou décongelé doit être préférablement consommé le jour même de l'achat. Cuit, il peut être gardé un ou deux jours au réfrigérateur. Le crabe cuit se conserve au congélateur jusqu'à un mois, mais il risque de perdre rapidement en saveur.

Bienfaits pour la santé

Bons gras

Le crabe des neiges est faible en gras et en calories, et il ne contient que très peu de gras saturés, qui sont particulièrement mauvais pour la santé. En revanche, il contient des bons acides gras Omega 3, qui contribuent à réduire les risques d'accidents cardiovasculaires.

Protéines

Le crabe est une excellente source de protéines maigres. Celles-ci favorisent notamment la satiété, et  le maintien ou l'augmentation de la masse musculaire.

Nutriments essentiels

Le crabe est une excellente source de :

  • zinc
  • sélénium
  • cuivre

Le zinc favorise notamment la cicatrisation, en plus de contribuer au bon fonctionnement du pancréas et au développement du foetus. Le sélénium a une action antioxydante et aide le corps à lutter contre les radicaux libres. Ce serait également le cas du cuivre, qui joue de surcroit un rôle dans la production de l'hémoglobine et du collagène.

Il contient également du fer, qui stimule la production de globules rouges et l'oxygénation du sang, ainsi que du phosphore et du magnésium, qui contribuent à la santé des os.

Le crabe est une excellente source de vitamine B12, qui contribue également à la production des globules rouges.

Régulation de la production d'hormones thyroïdiennes

L'iode, le sélénium et le zinc contenus dans le crabe sont tous impliqués dans la production des hormones thyroïdiennes.

Précaution

Le crabe est un allergène répandu ; les personnes qui ont reçu un diagnostic d'allergies à d'autres variétés de crustacés ou de mollusques devraient être particulièrement prudentes. Il est également riche en purines, c'est pourquoi les personnes qui souffrent de la goutte devraient limiter leur consommation.

 

Astuces culinaires

  • La partie comestible du crabe des neiges correspond environ au quart de son poids. On trouve de la chair principalement dans les longues pattes, mais également dans les « articulations » qui les relient à la carapace et dans les pinces.
  • Le crabe est généralement bouilli comme le homard, dans une eau bien salée ou, encore mieux, dans quelques litres d'eau de mer. Pour des crabes de taille moyenne, on recommande de porter plusieurs litres d'eau à ébullition, d'y plonger les crustacés, d'attendre que l'eau se mette à bouillir de nouveau et de compter  entre 10 et 14 minutes.
  • Si vous achetez le crabe déjà cuit, vous pouvez le déguster froid ou le réchauffer une dizaine de minutes au four, à 300° F.
  • Pour décortiquer les pattes du crabe, on pratique une incision sur toute la longueur de chaque patte avec la pointe d'un couteau bien aiguisé. Ensuite, on récupère la chair à l'aide d'une fourchette à crustacés ou même du manche d'une cuillère.
  • Le crabe est délicieux servi froid ou chaud. Vous pouvez servir les pattes tout simplement accompagnées de mayonnaise maison, d'un beurre fondu aux herbes ou d'un filet de citron.
  • Évitez les sauces puissantes, épicées ou trop goûteuses. Même le beurre à l'ail, pourtant populaire avec le crabe, est considéré trop agressif.
  • Le crabe peut ajouter une touche originale aux pâtes, salades, sandwichs, omelettes, coquilles Saint-Jacques, gratins, etc.
  • Il est également apprécié en croquettes, dans les rouleaux printaniers, en ravioles ou en soupe.
  • Faites toujours attention à ne pas trop le recuire en l'ajoutant autant que possible à la toute fin de la cuisson, et privilégiez des assaisonnements tout en subtilité.
  • Conservez la carapace du crabe et utilisez-la pour préparer une délicieuse bisque de crustacés!