Babeurre

Aussi appelé « lait de beurre » ou « lait battu », le babeurre est traditionnellement fabriqué avec le liquide blanc qui reste après avoir baratté la crème pour en extraire le beurre. Il se présente comme un liquide épais et onctueux, au goût aigre et légèrement acide. Il est apprécié dans de nombreuses cultures gastronomiques, cru ou cuit, comme boisson ou dans de nombreuses recettes.

De nos jours, le babeurre est encore fabriqué de façon traditionnelle, mais de plus en plus de compagnies laitières proposent aussi du babeurre « artificiel » : il s’agit en fait de lait frais auquel est ajoutée une culture bactérienne, exactement comme lors de la confection du yogourt.

Saison : Le babeurre est offert en tout temps au rayon des produits laitiers de votre épicerie préférée.

Guide d’achat pour le babeurre

Pour tous les produits laitiers, vérifiez bien la date de péremption inscrite sur la bouteille, et n’hésitez pas à choisir un contenant situé bien au fond de la tablette. En effet, comme le babeurre a naturellement une odeur aigrelette, on ne se rend pas toujours compte qu’il est périmé quand vient le moment de l’utiliser dans une recette.

On trouve aussi sur le marché de la poudre de babeurre, qui peut convenir à la plupart des recettes. Il suffit de reconstituer le liquide en y ajoutant de l’eau, et d’utiliser la portion nécessaire.

Conservation

Le babeurre liquide se conserve 1 semaine à 10 jours au réfrigérateur.

On peut aussi en faire des portions et les congeler. Mais à cause des diverses molécules qui se séparent au froid, il faudra le passer quelques secondes au mélangeur une fois décongelé afin qu’il récupère sa consistance onctueuse.

La poudre de babeurre se conserve jusqu’à un an au réfrigérateur, une fois le contenant ouvert.

Bienfaits pour la santé

Le babeurre commercial est confectionné avec du lait écrémé ou entier, selon les marques. Il contient entre 90 et 130 calories par portion de 250 ml.

Il est très riche en protéines (8 g par portion) et faible en gras. De plus, comme les autres produits laitiers fermentés (yogourt, kéfir, etc.), il est beaucoup plus digeste que le lait, et plusieurs personnes intolérantes au lactose le tolèrent très bien, ce qui leur permet de bénéficier d’un apport adéquat en calcium.

Astuces culinaires avec le babeurre

Faire son babeurre

Il est aussi possible de faire soi-même très facilement son babeurre pour l’utiliser dans la plupart des recettes. Par contre, le babeurre maison est peut-être un peu moins savoureux. On ne voit presque pas la différence dans les recettes, mais si vous souhaitez boire le babeurre, il est préférable de l’acheter fermenté, parce que le goût est un peu moins aigre.

Pour 1 tasse de babeurre : ajoutez une cuillère à soupe de jus de citron ou de vinaigre blanc à 1 tasse de lait (entier, écrémé, au choix), et laissez reposer 10-15 minutes à température ambiante. Le lait va cailler ; c’est normal! Passez ensuite le tout au mélangeur jusqu’à obtenir une texture épaisse et onctueuse, puis utilisez comme l’indique votre recette.

Utiliser le babeurre

Ce produit laitier apporte une touche onctueuse et agréablement acidulée à de nombreuses recettes :

  • Dans les crêpes et les pancakes.
  • Dans les muffins, gâteaux, pains sucrés et autres pâtisseries : on peut le substituer au yogourt, et même à l’huile, pour des versions allégées de nos recettes préférées.
  • Dans toutes les sauces à salades et vinaigrettes crémeuses.
  • Pour paner viandes, poissons et légumes : passer vos aliments dans le babeurre avant de les enduire de chapelure.
  • Dans les purées de pomme de terre et autres légumes.
  • Dans les soupes et potages chauds ou froids.
  • Dans les caris et soupes d’inspiration indienne.
  • Dans les marinades.
  • À la place de la crème sur les petits fruits ou autre.
  • Dans les glaçages pour les gâteaux : il relève légèrement le goût doucereux des glaçages au beurre et au sucre à glacer.
  • Passé au mélangeur avec des fruits de votre choix et un peu de sucre, il se substitue parfaitement au yogourt liquide.
  • Enfin, on peut simplement le déguster tel quel : dans les pays nord-africains, il accompagne traditionnellement le couscous.