Emmener bébés et jeunes enfants au restaurant

Certains restaurateurs acceptent la présence d'animaux de compagnie dans leurs établissements. Cependant, d'autres propriétaires, ouvertement, ou à mots couverts, dédaignent d'accueillir des parents accompagnés de leurs bébés ou de leurs jeunes enfants. Les raisons invoquées relèvent du dérangement des clients habituels ainsi que du manque de place pour les poussettes, par exemple. Il s'agit d'un fait troublant, mais bien réel, qui ébranle nos valeurs humaines fondamentales.

Le sujet a refait surface récemment alors que des restaurants, aux États-Unis, en France et même au Québec — un cas a été signalé dans la région de l’Outaouais — ont choisi de ne pas servir les parents accompagnés d’enfants lors de certaines périodes plus achalandées. D’autres en ont carrément interdit l’accès, malgré les lois qui interdisent ce genre de pratique.

Des pizzérias, des restaurants plus huppés, ont choisi d’agir ainsi. Est-ce le retour d’une tendance déjà observée voilà quelques décennies? Est-ce un signe d’intolérance? Allez savoir.

Emmener ses enfants

Certains parents emmènent leurs enfants au restaurant pour les habituer à bien se comporter en public. Et c’est important de le faire. Certes, ils peuvent être parfois turbulents, mais n’est-ce pas le lot des enfants de bouger un peu?

Au début, il faut, bien entendu, choisir un établissement plus familial. Puis, il y a des petits trucs à prévoir pour que le repas se déroule dans la paix et ne vire pas à la catastrophe. En voici quelques-uns.

1 - Le choix de la journée

Si vous avez eu une journée stressante au travail, que votre conjoint est éreinté lui-même et que vos enfants sont épuisés par les activités de la garderie, ce n'est pas vraiment le bon moment pour aller au restaurant. Optez plutôt pour la commande à la maison ou le pique-nique très simple devant le petit écran. Si vous optez pour le restaurant, favorisez les journées de semaine plutôt que les week-ends, à des heures où les établissements sont moins fréquentés.

2 - Le choix du restaurant

Pour commencer des visites au restaurant avec les bébés et les jeunes enfants, choisissez le petit déjeuner. Le matin, toute la petite famille est reposée et en forme. De plus, les restaurants spécialisés en déjeuners sont habitués aux ambiances familiales souvent agitées. Vous pourrez voir comment vos enfants se comportent, et graduellement, ces sorties leur permettront de devenir patients et d’apprendre les règles de politesse et de courtoisie. Apprenez-leur les mots magiques : « Merci et S'il vous plait ». Faites-leur comprendre que la turbulence n'est pas agréable pour les autres convives. L'apprentissage de ces comportements vous aidera dans toutes les circonstances en public.

3 - Le sac de jouets

Selon l'âge de l'enfant, choisissez les jouets qu'il préfère, afin qu'il puisse un peu s'amuser pendant les temps d'attente. Des crayons de cire, des calepins, des livres sauront divertir les enfants plus âgés. Évitez les crayons-feutres qui pourraient faire des dégâts. Pour bébé, les hochets et les peluches sont conseillés. Toutefois, n'apportez rien de musical ou de bruyant.

4 - Le respect des règles 

À la maison, il y a des règles, des ententes entre parents et enfants. Au restaurant, c'est le même principe. Ce n'est pas parce qu'on est ailleurs qu'on se permet de désobéir. Soyez clairs sur ce point et sévissez, s'il le faut.

5 - Le plaisir

Pour briser la routine familiale, le restaurant est l'endroit idéal pour accorder des petits plaisirs qu'on ne se permet pas d'habitude. Dites oui aux boissons gazeuses, aux cocktails à base de fruits et aux desserts plus extravagants. 

Pour les petits bébés

Aller manger au restaurant avec bébé représente un certain défi. Cette décision demande prévoyance et réflexion. Voici quelques conseils.

1 - Le type de restaurant

Autant que possible, optez pour un restaurant de type familial, ou un restaurant que vous fréquentez souvent. Puis, évitez les heures de pointe, pour plus de tranquillité. Assurez-vous que vous pourrez changer la couche de votre petit dans une toilette équipée ou du moins dans une salle d'eau où vous pourrez déposer un tapis plastifié (souvent vendu dans les sacs à couche) ou une serviette propre sur le sol.

2 - La trousse de bébé

Il vaut mieux prévenir que de regretter! Le sac à couches de bébé qui fréquente un restaurant doit contenir des biberons (si vous n'allaitez pas), des préparations, des purées, une tasse et les ustensiles usuels. Prévoyez aussi des bavoirs, des vêtements de rechange, des couches en quantité suffisante, des débarbouillettes et lingettes humides ainsi qu'un tapis à langer, si l'endroit n'est pas équipé d'une table à cet effet. Pensez à garnir la trousse de votre poupon avec les jouets qu'il préfère, mais aucun objet bruyant ni musical.

3 - Gérer biberons et purées

Si vous éprouvez quelques difficultés à faire réchauffer biberons et purées auprès du personnel, sachez qu'il existe sur le marché, des chauffe-biberons munis d'un adaptateur de voiture.

4 - Pas de place pour la poussette

Plusieurs établissements refusent les poussettes parce qu'elles prennent trop de place au détriment des autres clients. Optez au moins pour une poussette pliable, et si bébé a sommeil, choisissez plutôt le siège d'auto souvent transformable et plus confortable.

5 - Allaitement

Si vous allaitez, faites-le simplement, sans vous cacher. La plupart des gens trouvent ce geste d'amour plutôt émouvant. Cependant, si vous ne vous sentez pas à l'aise de le faire ouvertement, vous trouverez sur ce site un tablier spécialement conçu pour l'allaitement.

6 - Bébé en crise

Si, malgré tous vos efforts, votre poupon n'est pas satisfait et qu'il le manifeste clairement, faites preuve de patience et de flexibilité. Dans ce cas, le retour à la maison avec le repas à emporter est la meilleure des solutions.

Des adresses

Au Québec, de très nombreux restaurateurs accueillent les enfants avec joie. Hormis les chaînes de restauration rapide, voici quelques adresses où ils sont particulièrement les bienvenus.

On vous a refusé l’accès à un restaurant? Informez vos proches, vos amis, les médias, de cette situation. Il n’y a rien de pire, pour un restaurateur, que de voir disparaître graduellement sa clientèle en raison d’une décision discutable. Si vos parents et amis choisissent de boycotter l’établissement, il est probable que le propriétaire ou la direction décide d’accueillir vos chérubins à bras ouverts.

Jacinthe Dompierre, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires