Manger équilibré dans un «fast food», est-ce possible ?

Auteur
Ève Godin, nutritionniste
Femme tend un palteau de fast-food

Pris sur une aire d’autoroute avec peu de possibilités d’offre alimentaire, il est tout de même possible d’arriver à manger équilibré quand on fait face à des restaurants de type  «fast food». Voyons voir comment y parvenir.

Du gras et du sel

On n’y échappera pas, les aliments proposés dans les chaînes de restauration rapide ont tous les caractéristiques d’être gras et salés. Il devient donc difficile de faire un choix équilibré en voulant se fier uniquement sur ces critères. Il demeure très important de se dire que l’équilibre alimentaire ne se fait pas que sur un repas et c’est la photo finale de notre journée qui représentera le mieux notre alimentation.

Faire son menu

Les trios et autres menus déjà faits sont pour la plupart très caloriques. Optez vous-même pour la composition de votre menu en prenant les petits formats et en préférant de l’eau ou un jus aux boissons gazeuses.

Attention aux sauces

Mettez la pédale douce sur les sauces qui viennent avec votre repas. Ces dernières sont très souvent caloriques et très salées et finissent par camoufler tout le goût des aliments. Une salade prise dans un restaurant de repas-minute peut se révéler plus calorique au final qu’un burger avec une frite. Dosez à la baisse.

Poisson : attention   

On pourrait être tenté de se diriger vers les choix de poisson. Attention : ces derniers sont dans la majorité des cas enrobés de panure et frits. C’est une option qui devient alors très grasse. Mieux vaut se diriger vers une viande ou volaille grillée.

Les enfants à l’oeil

Si les menus pour adultes sont trop caloriques et gras, il en va de même pour les formules pour enfants. Ne les restreignez pas, mais sachez mettre une limite à la demande de vos enfants et faites bien en sorte de leur faire comprendre que ce type d’aliment demeure un plaisir occasionnel.

Nous ne sommes pas ici pour interdire la prise d’un repas de type restauration rapide à l’occasion. Il n’a rien de nocif en tant que tel, mais la fréquence de consommation et la grosseur des portions resteront toujours vos meilleurs indicateurs.

 

Vous aimerez aussi