Pourquoi ajoute-t-on de la vitamine D au lait?

Auteur
Ève Godin, nutritionniste
Verre de lait déposé sur une table de bois dehors

La vitamine D est fabriquée par notre corps à partir d’ultraviolets provenant du soleil, mais pour une période de l’année déterminée dans le temps, soit en été alors que les heures d’ensoleillement et la puissance du soleil sont à leur maximum. Il existe quelques aliments qui en renferment aussi, en petite quantité naturellement, mais très peu. C’est pour cette raison que l’enrichissement obligatoire en vitamine D de certains aliments existe. Comprenons ensemble le phénomène pour le lait.

Rôle et impact d’une carence en vitamine D

Pour la grande majorité d’entre nous, nos niveaux sanguins en vitamine D se situent en dessous du seuil recommandable. Nous avons donc besoin d’en ajouter à notre alimentation puisque la vitamine D joue un rôle majeur au niveau de notre santé osseuse en favorisant l’absorption du calcium. La combinaison optimale de ces deux éléments contribue à une meilleure densité osseuse donc à des os plus solides.

Avant l’enrichissement obligatoire du lait aux environs de 1965 au Québec, plusieurs cas de rachitisme existaient chez les enfants en raison d’une carence en vitamine D. En étant en trop faible quantité dans l’organisme, la vitamine D ne permet pas une bonne absorption du calcium. Il s’ensuit donc un ramollissement des os qui cause une incurvation des membres inférieurs. C’est la caractéristique principale du rachitisme.

L’enrichissement du lait

Très peu d’aliment sont une source naturelle de vitamine D. On la retrouve surtout dans les sardines, le hareng, l’huile de foie de poisson et les shiitakes qui ne font pas nécessairement partie de notre menu quotidien. C’est pour cette raison que certains aliments comme le lait sont maintenant enrichis en vitamine D.

Évidemment, l’enrichissement suit des règles très strictes pour demeurer sécuritaire pour notre santé. Si la vitamine D en trop faible quantité dans l’organisme peut entrainer des carences, en quantité trop importante, elle peut alors devenir toxique.

La vitamine est introduite dans le lait sous forme d’une solution vitaminique qui respecte un protocole bien stricte. L’ajout peut se faire à différents endroits de la transformation du lait. Le lait est finalement évalué à la fin du processus par un contrôle de qualité en laboratoire.

De plus en plus de fabricants de yogourt optent pour l’utilisation de lait enrichi de vitamine D pour leur production. C’est une excellente idée de se tourner vers ces choix. Pour savoir si le produit renferme de la vitamine, il suffit de jeter un œil au tableau des valeurs nutritives.

Les recommandations de consommation

Pour conclure, la l’apport quotidien recommandé par jour en vitamine D est de 15 microgrammes (μg) et un verre de lait couvre environ 45% de notre valeur quotidienne. On voit donc rapidement l’importance que prend le lait dans notre alimentation.

 

Vous aimerez aussi