La vérité sur le bacon

Auteur
Ève Godin, nutritionniste
Photos génériques

Il est à la mode le bacon par les temps qui courent. Même les grands chefs l’utilisent à toutes les sauces: dans les plats salés jusqu’aux plats sucrés. Le comptoir réfrigéré à l’épicerie offre également une vaste gamme de produits.

Mais du bacon, c’est quoi en fait? Quelle est la partie utilisée? Est-ce si mauvais pour la santé qu’on le prétend? Voici donc toute la vérité sur le bacon!

 

De quelle partie provient le bacon?

Le bacon provient habituellement du flanc (ventre) du porc. Quand il est prélevé dans la poitrine (la partie pectorale du flanc) il est plus maigre. Il existe aussi ce qu’on appelle le bacon de dos, aussi appelé bacon canadien. C’est une coupe plus maigre qui ressemble davantage au jambon qu’au bacon. Finalement, lorsque l’on parle de pancetta, c’est une spécialité italienne à base de poitrine, qui est rarement fumée par rapport au bacon, mais souvent épicée.

Bacons moins gras que d’autres

Quand on examine les paquets de bacon à l’épicerie, on s’aperçoit que certains vont avoir des bandes de gras blanches plus marquées que d’autres. Il est très intéressant de savoir que pour ce qui est du bacon artisanal, cette fameuse couche blanche aura souvent l’air beaucoup plus grande mais qu’en fait ce n’est pas du gras mais bien de la viande et que c’est l’absence de nitrite qui donne cette couleur blanchâtre. À noter, lorsqu’on cuit du bacon, on perd presque 70% du poids de départ en eau et en gras. Une viande qui au final revient très chère!

Bacon et cancer?

C’est tout dernièrement que l’Organisation mondiale de la santé a publié que les charcuteries et le bacon pouvaient être la cause de certains cancers. Plusieurs chercheurs ont émis quelques protestations. S’il est vrai qu’une grande consommation de viande en général peut entraîner une augmentation des risques de la santé, il est difficile de pointer un seul aliment du doigt comme étant une cause de cancer. C’est en effet l’ensemble du style de vie et de l’alimentation qui est en jeu. Mais une chose est sûre, les charcuteries et le bacon doivent demeurer des aliments à consommer occasionnellement. 

Bacon précuit et réduit en sel

Le bacon précuit a l’avantage de n’être pas long à cuire et à moins perdre de gras, ayant déjà subi une perte dans une première cuisson faite par l’industrie. Il a par contre le désavantage d’être plus cher… Attention! Quant aux bacons réduits en sel, la réduction peut varier de 30 à 50% selon les compagnies. À noter que 4 tranches de bacon fournissent environ 500 mg de sodium ce qui correspond au 1/5 de nos besoins maximaux chaque jour. 

Bacon cuit

Cuire le bacon au micro-ondes

Si vous n’aimez pas faire cuire le bacon à la poêle, il est possible (et moins salissant!) de le cuire au four à micro-ondes ou alors au four. Il suffit de placer le bacon entre deux feuilles de papier absorbant (5 secondes par tranche) ou encore au four à 180 °C (350 °F) sur une grille posée sur une plaque de cuisson (10 à 15 minutes).

Bacon de poulet?

En fait il s’agit de la peau du poulet (ou d’une autre volaille) qui est recuite pour la rendre très croustillante et ensuite assaisonnée de différentes herbes et épices. Ça ne demeure pas une option beaucoup plus santé que le bacon conventionnel!

Et vous, le bacon fait-il partie de ces aliments pour lesquels vous craquez?

 

Vous aimerez aussi