L’huile de palme est-elle aussi nocive qu’on le dit?

Auteur
Ève Godin, nutritionniste
Bouteilles huile de palme

L’huile de palme ou de palmiste est une huile largement utilisée dans l’industrie alimentaire et on entend de multiples énoncés à son sujet. Cette huile est issue du fruit de l’arbre à palmier, une plante tropicale. Voici ce qui en est vraiment, d'un point de vue simplement nutritionnel (cette huile soulève de nombreux questionnements environnementaux).

Sa composition

C’est au sujet de sa composition en acides gras saturés que l’huile de palme est autant pointée du doigt. Ces gras sont reconnus comme étant de mauvais gras ayant des impacts négatifs sur notre santé cardiovasculaire. On reconnaît ce type de gras par la caractéristique qu’ils sont solides à la température ambiante. Comme le beurre. Naturellement, l’huile de palme ne renferme pas de gras trans. C’est lorsqu’on transforme mécaniquement l’huile que l’on forme ce type de gras reconnus pour faire augmenter le mauvais cholestérol sanguin. 

On retrouve également une grande part d’acide gras oléique, un type de gras retrouvé aussi en grande quantité dans l’huile d’olive. Au final, contrairement au beurre, l’huile de palme contiendrait donc un peu moins de gras saturés et aucun gras trans à moins d’être dite « modifiée ou hydrogénée ».

Étiquetage obligatoire

Au Canada, les industries ont l’obligation de détailler de quel type d’huile il s’agit dans un produit. Si un aliment renferme de l’huile de palme, il serait donc indiqué dans la liste d’ingrédients. C’est une bonne façon de rapidement savoir si notre produit en renferme ou non. 

Bon point !

L’huile de palme que l’on utilise énormément en Afrique a la particularité d’être très rouge. C’est une caractéristique de son contenu élevé en caroténoïdes. Ces derniers sont convertis en vitamine A. Plusieurs projets en Afrique avaient justement utilisé l’huile de palme pour lutter contre les carences en vitamine A. 

Conclusion…

Comme toutes les huiles, sa consommation doit se faire avec beaucoup de modération. On retrouvera presque en totalité de l’huile de palme dans des aliments qui au départ ne doivent pas faire partie de notre alimentation au quotidien (pâtisseries, croustilles, etc.). Pour ce qui est de ses points positifs notamment son contenu en acides gras oléiques semblable à l’huile d’olive, c’est un point intéressant, mais la modération aura toujours son importante du côté des matières grasses consommées.

 

Categories

Vous aimerez aussi