Comment faire un gâteau aux fruits

Auteur
Marie-Ève Laforte
gâteau aux fruits

Pourquoi ne pas relever un défi de taille cette année? Faire son propre gâteau aux fruits pour Noël! On cuisine ce genre de gâteau en novembre, puisqu'il gagne à vieillir un peu pour bien développer sa saveur.

Êtes-vous des amateurs de gâteau aux fruits? Habituellement, c'est quelque chose qu'on aime ou qu'on déteste, rare sont ceux qui se trouvent dans l'entre-deux. J'aime assez ça, mais je semble être la seule dans mon entourage... Selon un petit sondage informel que j'ai mené, ce dessert, qui a déjà été vraiment spécial, est devenu plutôt « passé de mode »!

J'ai déjà vu à l'émission Un chef à la cabane une recette de gâteau aux fruits un peu différente, qui m'a plu. Martin Picard et sa pâtissière Gabrielle Rivard-Hiller ont eu l'idée d'en cuisiner un plus axé sur les fruits d'ici, soit des canneberges et des pommes. Ce que je préfère dans cette recette, c'est justement qu'elle laisse de côté les fruits confits traditionnels, genre les cerises au marasquin aux couleurs un peu épeurantes... Celles-ci, qu'on appelle chez nous des « cerises embaumées », déplaisent à mes proches. Je tente le tout pour le tout et je décide donc d'adapter cette recette dans le but de reconquérir ma gang lors de notre souper de Noël!

Note : Même si la recette originale contient de l'alcool, j'ai fait la mienne sans alcool puisqu'il y a plusieurs enfants et des personnes qui ne boivent pas dans la famille. Aussi, Martin Picard fait sa recette dans des boîtes de conserve, mais je n'ai évidemment pas de système pour les fermer à la maison. Alors, je réduis la recette en deux et j'utilise plutôt un moule à cheminée (avec un trou au milieu, comme pour le gâteau des anges).

Avant de vous lancer, je vous recommande fortement de visionner la vidéo de l'émission (la préparation de la recette débute à 14:05). Je ne l'ai pas fait avant de préparer mes fruits et comme vous allez le voir, je me suis un peu « plantée »... J'aurais eu tout intérêt à regarder la vidéo pour bien comprendre la texture désirée! En effet, leur recette écrite donne à mon avis des indications de cuisson trop longues. Pour cette même raison, assurez-vous également de tout lire avant de commencer!

La recette de gâteau aux fruits

Première étape : les préparations aux fruits

Il y a 3 préparations aux fruits à faire avant de réaliser le gâteau en tant de tel. Je les ai faites la journée avant la réalisation du gâteau, puisqu'elles prennent assez de temps à faire (environ 1h30 pour les 3).

Canneberges confites

  • 1 paquet de canneberges fraîches ou congelées
  • 1/4 tasse (60 ml) d'eau
  • 1/2 tasse (125 ml) de miel

Je mélange tous les ingrédients dans une petite casserole et je porte à ébullition. Comme la recette écrite disait de laisser mijoter 20 minutes, c'est ce que je fais. Et ça donne... une sauce aux canneberges. Du genre qui se tient toute seule, comme si elle sortait d'une boîte de conserve. En regardant ensuite la vidéo, je vois qu'il ne faut pas que les canneberges se défassent trop; il doit rester de beaux morceaux. Donc 20 minutes, c'est beaucoup trop long! Alors je recommande plutôt de laisser mijoter maximum 10 minutes. Mais bon, ce n'est pas trop grave pour ma recette. Ça va être bon quand même et puis pour la texture, je vais ajouter un peu de canneberges séchées.

Purée de pommes et de dattes

Selon la recette :

  • 5 pommes qui se défont à la cuisson, avec le cœur, la queue et la pelure, coupées en 4
  • 1 tasse (250 g) de dattes, dénoyautées
  • 2/3 tasse (160 ml) de sirop d'érable
  • 2/3 tasse (160 ml) d'eau
  • Une pincée de chacune des épices suivantes : cannelle, muscade, gingembre

Je laisse bouillir le sirop dans le chaudron, puis j'ajoute les pommes, les dattes, l'eau et les épices. Je couvre et je laisse ensuite mijoter jusqu'à ce que les pommes soient défaites, soit une vingtaine de minutes. Tel qu'indiqué, je réduis ensuite le mélange en purée avec mon mélangeur sur pied et je passe le tout au tamis pour obtenir une purée lisse. Et c'est là que les problèmes commencent.

Effectivement, la raison de conserver les pommes entières est de laisser la pectine se développer dans le mélange. Mais une fois celui-ci réduit en purée, je me rends bien compte que ça n'a rien changé; la purée n'est pas plus « gélifiée » qu'une compote de pommes ordinaire. Et l'étape du tamis est vraiment longue et un peu pénible, puisqu'il faut utiliser une toute petite quantité de purée à la fois, puis presser un maximum pour obtenir à peine de mélange lisse. Au début, mon chaudron était plein. Après plus de 30 minutes d'extraction, j'ai vraiment mal aux bras et je n'ai même pas une petite tasse de purée.

Alors mon conseil : Vaut mieux peler et vider les pommes avant de les mettre dans le chaudron. De cette façon, on saute complètement l'étape du tamis! Il faudrait dans ce cas utiliser environ la moitié pour la recette et garder le reste pour autre chose.

Pommes confites

Selon la recette :

  • 4 pommes moyennes sans le coeur, pelées et coupées en petits dés (environ 2 tasses de cubes)
  • 1 tasse (250 ml) de sirop d'érable

Il s'agit simplement de porter à ébullition le sirop d'érable dans une casserole, puis de laisser réduire, sans remuer les pommes. Encore une fois, la recette induit un peu en erreur : on dit de laisser mijoter 15 minutes, jusqu'à ce que le sirop « commence à caraméliser » et qu'il ne reste presque plus de liquide. Mais après 15 minutes, dans mon cas, les pommes sont complètement défaites et il reste plein de sirop, qui est en fait devenu de la tire, limite du sucre d'érable! Très difficile à déloger du chaudron, d'ailleurs. En regardant la vidéo par après, je vois bien que ce n'est pas du tout la texture recherchée. Dans leur version, le sirop est à peine épaissi et les pommes sont encore entières.

Je dois donc recommencer, en utilisant moins de sirop cette fois. Et pourquoi pas ajouter des poires, puisque j'en ai sous la main! Voici donc les proportions qui ont finalement marché pour moi :

  • 2 pommes moyennes sans le coeur, pelées et coupées en petits dés
  • 2 petites poires sans le coeur, pelées et coupées en petits dés
  • 1/2 tasse (125 ml) de sirop d'érable

Cette fois, je laissé mijoter moins longtemps, tout au plus 7 minutes. Ça semble parfait. Il reste un peu de sirop dans le fond, mais je passe au tamis et je le réserve pour badigeonner le gâteau à la fin.

Deuxième étape : le gâteau

  • 2 tasses (250 g) de farine
  • 1/4 tasse (55 g) de beurre, à température ambiante
  • 1/2 tasse (95 g) de sucre
  • 2 c. à soupe (30 ml) de mélasse
  • 3 œufs
  • 1/2 c. à thé (2,5 ml) de cannelle
  • 1/4 de c. à thé (1 ml) de gingembre moulu
  • 1/4 de c. à thé (1 ml) de muscade
  • 1/4 de c. à thé (1 ml) de sel
  • 1/4 de c. à thé (1 ml) de bicarbonate de soude
  • Les canneberges confites (faites à l'étape 1)
  • La purée de dattes et de pommes (faite à l'étape 1)
  • Les pommes et les poires confites (faites à l'étape 1)
  • 1/2 tasse (125 ml) de raisins secs
  • 1/2 tasse (125 ml) de canneberges séchées
  • 1/2 tasse de zestes de citron confits (facultatif)
  • 1 tasse de pacanes entières
  • 1 grosse poignée de noisettes

Cette étape est plus facile, mais il y a quand même quelques règles à respecter.

  1. Je sépare la farine en 2; je dépose chaque moitié dans un grand bol.
  2. Dans le mélangeur sur socle, je défais le beurre en crème, puis j'ajoute le sucre, la mélasse et les œufs un par un. J'incorpore ensuite une moitié de la farine et les autres ingrédients secs (épices, sel et bicarbonate de soude). J'ajoute la purée de dattes et de pommes. Le mélange obtenu est assez liquide.
  3. Dans l'autre bol avec la farine, je verse les pommes et poires confites, puis les canneberges confites. Je mélange, puis viennent ensuite le reste des ingrédients : raisins sec, canneberges séchées, zestes de citron confits, pacanes et noisettes. Puis, je verse le contenu du bol dans mon mélangeur contenant le liquide et j'incorpore comme il faut.
  4. Pendant ce temps, je graisse et je farine le fond et les côtés de mon moule. Je verse ensuite la pâte à gâteau dans le moule. Je mets au four à 325 °F (165 °C) pendant 20 minutes. Après, je baisse la température à 300 °F (150 °C) et je laisse cuire encore environ 50 minutes. Lorsqu'un pic à brochettes en bois ressort propre, c'est prêt.
  5. Je laisse refroidir et j'inverse pour démouler. Normalement à ce stade, on badigeonne le gâteau avec de l'alcool, mais j'utilise plutôt le restant de sirop aux pommes-poires que j'avais réservé.

Le gâteau est beau, bien doré, luisant à cause du sirop... et ça sent bon! J'emballe dans une pellicule de plastique, puis dans un papier d'aluminium, et je le mets au frigo jusqu'aux Fêtes.

Résultat : Nous avons dégusté le gâteau le soir de Noël, et c'était un délice!!! J'étais un peu nerveuse après qu'il ait passé 6 semaines au frigo emballé dans du papier d'aluminium... Mais tout de suite en le sortant je savais que ça serait parfait : il semblait moelleux et sentait divinement bon... Il est différent des gâteaux traditionnels : la texture est presque celle d'un plum pouding... Mais le goût est là, aussi légèrement différent, mais meilleur à mon point de vue. Alors oui c'est beaucoup de travail, mais ça vaut la peine et je vais le refaire! C'est le gâteau parfait pour ceux qui n'aiment pas le gâteau aux fruits traditionnel... Et il a aussi été adoré par les autres membres de ma famille

Indice de faisabilité : 5/10. Long, compliqué, beaucoup d'étapes et d'ingrédients!

Indice de satisfaction personnelle : 8.5/10

Avez-vous déjà fait votre gâteau aux fruits? Si oui, partagez-nous votre recette et votre expérience!

 

Vous aimerez aussi

Commentaires