À votre santé! Aux superstitions annuelles!

Le 04 décembre 2014 par Mme Carrée

Cocktails De Noël

Superstitions de Noël...

De plus en plus, on crie à la commercialisation des fêtes de fin d'année en espérant tendre vers des célébrations finement ciselées de vieilles traditions, d'anciens rituels et de significatives coutumes.

Cependant, l'idée d'un Noël traditionnel n'inclut jamais, de nos jours, la désuète et pourtant légendaire superstition...

Mais il fut un temps où, entrelacé de paganisme et de nouvelles conventions religieuses, le solstice d'hiver débordait de folklore et de croyances aujourd'hui oubliées, presque disparues.

Et ces superstitions s'ancraient dès la naissance; l'enfant né pendant le réveillon ne serait jamais pendu ou noyé; en grandissant, il aurait aussi la possibilité de voir l'esprit des morts pendant la période des fêtes.

On croyait même que la nuit de leur anniversaire, les natifs de Noël se transformaient eux-mêmes en fantômes pendant leur sommeil. Mais pour éviter ce désagrément, il ne leur suffisait que de compter les trous d'un tamis à partir de 23 h la veille, jusqu'au lendemain matin.

Cocktails De Noël

Plus près de l'almanach...

Parce qu'elle peut conserver ses boutons de fleurs jusqu'au solstice d'hiver, et ne fleurir que la veille de Noël pendant quelques courtes heures, la myrrhe avait déjà un grand pouvoir supersticieux, bien avant que sa résine n'ait voyagé dans le coffre d'un roi mage de l'Évangile.

Les superstitions de Noël faisaient partie de la flore, de la faune, des éléments et du temps, bien avant d'être implicitement soulignées par la religion.

À Noël ou au solstice, les superstitieux d'autrefois pratiquaient toutes sortes de rituels pour s'assurer de bonnes vendanges, de fructueuses récoltes, et surtout, d'un bétail en santé pour l'année qui venait. Évidemment, on se doute bien que le premier coq à chanter le matin de Noël devait certainement appartenir au fermier le plus chanceux.

Mais on croyait aussi que le soir de Noël, tous les animaux recevaient le don de parole pour quelques heures...

Le temps des fêtes était tout désigné pour attirer et prédire la chance pour l'année à venir; jadis un aspect non négligeable de la superstition, alors qu'une malchance, une blessure ou une mauvaise récolte ne signifiait pas qu'un simple inconvénient, mais possiblement la famine ou la mort.

Cocktails De Noël

Prédire l'amour et le temps, pour l'année entière...

D'après les supersticieux, tous les rêves faits pendant les douze nuits de Noël à l'Épiphanie (6 janvier) se réalisaient au courant de l'année.

Aussi, chacun de ces douze jours représentait un mois de l'année, en commençant par le jour Noël comme étant janvier, et alors, la météo de chaque jour était représentative de chaque mois à venir.

Le soleil à travers les branches d'un pommier le jour de Noël signifiait une belle récolte, mais une pleine lune la même nuit, amoindrissait ce présage. Si Noël tombait un jeudi, l'année serait très venteuse, et pour prédire le nombre de bottes qu'ils ramasseraient à la prochaine moisson, les fermiers comptaient le nombre d'étoiles dans le ciel du réveillon.

Cocktails De Noël

La veille de Noël, les jeunes femmes en âge de se marier sortaient tabasser les cochons, et l'âge du premier cochon à crier était indicatif de l'âge du soupirant qu'elles marieraient!

Elles pouvaient aussi prendre le risque de cogner à la porte d'un poulailler pour écouter le coq répondre et se marier dans l'année, ou n'entendre que le silence et rester célibataire à vie! Lancer une pelotte de laine dans les airs pendant le réveillon pouvait leur faire découvrir le visage de leur futur époux, à traver le dessin du fil retombé, tout comme regarder au fond d'un puits, la même nuit.

Mais de toute manière, les jeunes filles nubiles et que personne n'embrassait sous le gui, ne trouveraient pas d'époux dans l'année.

Cocktails De Noël

« Superstitionner » ensemble...

Pour chaque pointe de tarte mangée pendant le temps des fêtes, ailleurs que chez soi et en différents endroits, on pouvait ajouter un mois de chance à son calendrier. On s'assurait aussi d'avoir une bourse bien remplie, en conservant dans sa poche et toute l'année, l'écaille d'un poisson consommé pendant le réveillon.

Plus de chance devait venir à celui qui, le matin en se levant, souhaitait « Joyeux Noël » à autrui, avant d'avoir enfilé ses chaussettes et ses souliers. Et encore plus de chance aussi à tous ceux qui éternuaient, déjeunaient à la chandelle, entendaient un criquet, embrassaient l'aîné de la maison, offraient des sous aux mendiants ou sortaient dehors pour chanter fort!

Prendre un bain aussi, le jour de Noël, devait vous éviter la fièvre et les rages de dents pour l'année à venir.

Cocktails De Noël

Puis, à Noël, le supersticieux évitait surtout de sortir de table avant que tout le monde ait terminé son repas, il évitait d'offrir ou de recevoir des chaussures de peur de voir l'autre disparaître de sa vie, il évitait  d'être le premier à rentrer de la messe et surtout, surtout, il évitait de laisser la flamme d'une chandelle allumée pour le réveillon s'éteindre avant les premières lueurs du jour.

On attirait aussi la malchance en filant son rouet la veille de Noël, en cousant ou en moulant son grain, ou encore, en ne faisant pas la vaisselle!

Clairement, le solstice favorisait le rassemblement, la lumière et la fête, Noël encourageait le partage et la tolérance pour faire face à l'incertitude; les superstitions de Noël offraient l'espoir de prédire l'imprévisible et de contrôler l'incontrôlable.

Cocktails De Noël

Le dernier jour pour profiter des Fêtes devait être la Chandeleur (2 février). Toutes les décorations devaient être retirées avant l'heure, parce que chaque décoration laissée derrière signifiait un esprit malin dans la maison, ou un décès dans l'année.

On ne brûlait rien pour se débarasser, aucune verdure, et surtout pas le sapin, mais on s'assurait de brûler le gui pour faire en sorte que ceux qui s'y étaient embrassés ne deviendraient pas ennemis dans l'année.

Enfin, une des seules superstitions à survivre au temps : souhaiter « Santé » à la personne avec qui l'on trinque, en cognant son verre.

Autrefois, les coupes, les gobelets, les tasses et les verres étaient souvent faits de fer ou d'autres métaux; on pouvait donc les cogner bien fort. Assez fort même, pour que le liquide qu'ils contenaient éclabousse dans tous les autres verres en s'entrechoquant, et ainsi faire certain qu'aucun poison n'avait été mêlé aux boissons!

Santé!

Cocktails De Noël

Punch de Noël (non alcoolisé)

Dans un grand bol à punch, bien mélanger d'égales quantités de jus de canneberges, jus de pommes et Ginger Ale bien frais, ajouter des glaçons et servir aussitôt.

Belini framboise-grenade

  • 2 cuillerées à table de grains de grenade
  • 1 petite boule de sorbet à la framboise
  • Champagne (ou mousseux)
  1. Déposer les grains de grenade dans une flûte, remplir de champagne.
  2. Garnir d'une petite boule de sorbet à la framboise et servir.

Rêve de Noël

  • 1 1/2 oz de vodka à la mandarine
  • 1/2 oz de Triple Sec
  • 1/2 oz jus de citron fraîchement pressé
  • Eau tonique (eau gazeuse, club soda)
  • Glaçons
  • Feuilles de menthe et canneberges fraîches
  1. Dans un verre rempli de glaçons, ajouter la vodka, le Triple Sec et le jus de citron.
  2. Compléter avec l'eau tonique, touiller doucement et garnir de feuille de menthe et de canneberges fraîches avant de servir.

Cocktails De Noël

Mme Carrée

Tous les blogues Cuisine

Derniers billets

St-Patrick et les trois patates

Le 14 mars 2017 par Mme Carrée

Bonne fête des Mères!

Le 06 mai 2015 par Marie-Michelle Garon

Mon dernier billet...

Le 04 mai 2015 par Saskia Thuot

Le mot de la fin

Le 28 avril 2015 par Josée Bournival

Chez Schwartz

Le 23 avril 2015 par Marie-Michelle Garon

Archives

Vous aimerez aussi

Commentaires