À boire pour tous, surtout pour les mamans!

Le 07 mai 2014 par Mme Carrée

Trois boissons

Je fais le ménage du printemps... de ma cuisine

C'est un cadeau de fête des Mères que je me fais à moi-même et vous comprendrez pourquoi plus bas...

Le ménage de ma cuisine, ça veut dire des boîtes de vaisselle, de verres, de trucs à donner dont je ne me sers plus et me débarasse, parce que ben... je l'avoue : je ne supporte pas les impairs dans mes placards. Point. Là, c'est dit.

Vous allez me prendre pour une détraquée du vaissellier, une sautée du grenier... Mais si au courant de l'année, il arrive que par mégarde ou par inadvertance une pièce de vaisselle vient à briser, il se peut que je me départisse de tout l'ensemble. Attention! Je ne me débarrasserais pas d'ensembles qui m'auraient, par exemple, été légués ou offerts, ou comportant un grand nombre de couverts. Mais plutôt de ces quatre verres à vin qui sont devenus des triplets, depuis ce fameux party de fin d'année. Ou encore cette paire de bols à déjeuner à présent solitaire, parce l'un d'eux a rencontré les carreaux du plancher.

Trois boissons Trois boissons

C'est comme ça. Je ne supporte pas trois, cinq ou sept tasses, la veuve d'une poivrière ou l'orpheline soucoupe. Je refais alors des paires et des groupes, et je remplis des boîtes de toutes les pièces en trop... que j'offre à ceux qui les veulent ou à des organismes qui les redistribueront.

Trois boissons

Je sais ce que vous vous dites...

Et je suis consciente de mon problème de paires, d'impairs, de dépareillage et d'association de vaisselle. Et pour me déculpabiliser, j'me dis que je recycle aussi, puisque la majorité de ma vaisselle est brocantée, chinée, échangée, même usagée...

Tiens! Pourquoi pas aller « zieuter » la vaisselle antique aux puces qui réouvrent présentement, question de me faire plaisir à moi, pour la fête des mamans!

Trois boissons Trois boissons

Mais pour en revenir à mon ménage...

Dans ma cuisine, tout est propre, tout est prêt. Prêt à faire des salades, des marinades, des barbecues et tout plein d'autres trucs d'été! J'ai tout nettoyé, pis après une tornade sans nom, ça m'tente même plus de faire à manger tellement ma cuisine sent bon toute asticotée.

Disons qu'on ne la voit pas comme ça tous les jours, parce que ma cuisine, c'est mon bureau, mon labo quotidien, mais c'est aussi mon studio photo, ma caverne d'Ali Baba, mon entrepôt d'accessoires, de vaisselle et d'outils pour popoter, photographier, rêver, imaginer, m'amuser et tout goûter...

D'ordinaire, c'est le bazar dans ma cuisine! Aussi bien en profiter pendant que ça dure en évitant la persistante odeur de friture, la pâte à tarte sur le comptoir ou juste mes dégâts notoires, déjà... ce serait bien.

Trois boissons

Donc pour pas trop la désordonner, j'ai plutôt invité tout l'monde à boire un drink avec ou sans alcool; frais, ensoleillé, pimpant et pas trop salissant... juste avant d'aller bruncher au restaurant!

Après, on ira voir d'la vieille vaisselle!

Bonne fête aux mamans! Et... à votre santé!

Trois boissons

*Évidemment, toutes les recettes détaillées plus bas peuvent et doivent être adaptées à vos goûts; par exemple, on peut très bien les faire sans alcool, pour les abstinents ou les enfants (évitez toutefois le café glacé!).

Orange Rocket

Pour les mamans nostalgiques de l'Orange Julep, ou pour un brunch de fête des Mères... ensoleillé!

2 grands verres (ou 4 petits cocktails)
Préparation : 15 minutes

1 1/2 tasse de jus d'orange fraîchement pressé (ou fait de concentré)
1/4 de tasse de sirop simple* (plus ou moins au goût)
1 tasse de glace pilée
2 cuillerées à thé de lait en poudre (ou de pouding instantané vanille)
Quelques gouttes de vanille (seulement si on utilise le lait en poudre)
1 blanc d'oeuf
2 oz de vodka (ou de liqueur d'orange, de liqueur d'amande, de champagne, de mousseux, de rhum, ou autre selon vos goûts)
Tranches d'orange, cerises, et autres fruits au choix

*Pour obtenir un sirop simple, faire bouillir une quantité d'eau plus le double de sucre (ex.: 1/2 tasse d'eau pour 1 tasse de sucre) jusqu'à ce que le sucre soit dissous (quelques minutes à peine). Laisser tiédir avant d'utiliser.

Trois boissons

- Dans la jarre du blender (un blender qui supporte les glaçons!), verser tous les ingrédients et pulvériser jusqu'à l'obtention d'un liquide homogène et mousseux (ou autre texture au goût).

- Bien mêler « au verre », selon l'alcool choisi (garder la base du jus intacte, pour pouvoir servir ceux qui boivent sans alcool!).

- Servir dans de grands verres (ou petits pour des cocktails) garnis d'une tranche d'orange, d'une cerise et d'une longue paille.

Meximonade (limonade ou panaché)

Pour les mamans qui fêtent avec d'autres mamans, ou avec leur conjoint!

Un pichet (6 à 8 verres) de limonade et/ou plusieurs panachés (env. 10 à 12)
Préparation : 15 minutes
Réfrigération : Quelques heures

1 1/2 tasse de sucre
6 tasses d'eau glacée
Quelques branches de coriandre fraîche (ou basilic, thym, etc. au goût)
1 1/2 tasse de jus de citron fraîchement pressé (jusqu'à 2 tasses au goût)
1 à 2 cuillerées à table de coriandre fraîche ciselée
Glaçons
Tequila (ou bière pour un panaché)

Trois boissons

- Dans une casserole, porter à ébullition une tasse d'eau glacée et le sucre sur un feu modéré.

- Aux premiers bouillons, ajouter les branches de coriandre, mélanger et retirer du feu; laisser ainsi tiédir hors du feu couvert.

- Lorsque tiédi, filtrer le sirop en le passant au chinois et réfrigérer au moins 2 heures.

- Transférer le sirop refroidi dans un pichet, ajouter le reste de l'eau glacée, jus de citron, quelques glaçons, un peu de coriandre fraîche ciselée, bien mélanger et servir sur une once de tequila (toujours en gardant la base du jus intacte, pour pouvoir servir ceux qui boivent sans alcool!).

*Pour un panaché Meximonade, remplir un verre de bière bien froide (de préférence blonde) aux deux tiers et compléter avec la Meximonade.

Timitation glacé

Pour les mamans qui veulent tout simplement se faire plaisir...

2 cafés glacés
Préparation : 15 minutes
Réfrigération-congélation : au moins 2 heures

3 à 4 cuillerées à thé d'expresso instantané (Espresso de Nescafé ou autre)*
3 cuillerées à table de sucre (ou plus au goût)
1/4 tasse d'eau bouillante (café instantané seulement)
2 tasses d'eau froide (café instantané seulement)
1/2 cuillerée à thé de sirop « chocolat blanc » ou « noisette » (pour un goût ressemblant à celui des cafés glacés du commerce)**
1/4 tasse de lait
1/4 tasse de crème 10%
Khalua
Sirop au chocolat, Chantilly, etc.

*On peut aussi utiliser deux tasses de café fort au goût, instantané, percolateur, expresso, etc.

** Les sirops Monin, Tesseire, Torani, Giffard, etc. sont disponibles en épiceries fines (européennes, sud-américaines, etc.), surtout celles spécialisées en produits importés. Mais vous les trouverez aussi dans certaines confiseries et autres boutiques branchées qui tiennent la panoplie du barman, ou toutes sortes de sucreries. Toutefois, j'en trouve aussi parfois un éventail assez restreint (presque exclusivement à saveur de fruits), dans nos supermarchés IGA, Métro, Loblaw's Maxi, etc. La SAQ, par contre, est évidemment étrangère aux sirops quelqu'ils soient.

Trois boissons

- Dans un pot ou une bouteille à large cou (de préférence avec couvercle ou un bouchon, pour pouvoir bien mélanger en secouant), mélanger la poudre d'expresso, le sucre et l'eau bouillante, jusqu'à dissolution du café et du sucre.

- Ajouter l'eau froide et bien mélanger (ou secouer si vous pouvez refermer le contenant).

- Verser une tasse du café dans un bac à glaçons et congeler au moins 2 heures; réfrigérer le reste du café.

- Verser le café refroidi dans la jarre du blender, ajouter les glaçons de café, le lait et la crème et pulvériser jusqu'à l'obtention d'un genre de gelato.

- Servir additionné d'un trait de Khalua et garnir ou non, de sirop au chocolat et/ou de Chantilly.

Mme Carrée

Tous les blogues Cuisine

Derniers billets

St-Patrick et les trois patates

Le 14 mars 2017 par Mme Carrée

Bonne fête des Mères!

Le 06 mai 2015 par Marie-Michelle Garon

Mon dernier billet...

Le 04 mai 2015 par Saskia Thuot

Le mot de la fin

Le 28 avril 2015 par Josée Bournival

Chez Schwartz

Le 23 avril 2015 par Marie-Michelle Garon

Archives

Vous aimerez aussi