La vie de papa, vue par Jean-Philippe, conjoint d’Emilie Cerretti

Une entrevue avec Jean-Philippe, papa de deux belles grandes filles. Il est le conjoint de notre blogueuse Emilie Cerretti.

Pour toi, c’est quoi être père? Qu’est-ce que ça représente? 

Être père me permet de me réaliser comme individu. Pour moi, il s’agit d’un complément naturel à la vie. Avoir des enfants, ça me permet de garder le focus sur les choses importantes de la vie. Je me rappelle lorsque j’arrivais à la maison, après une dure journée de travail, lorsqu’elles étaient plus jeunes et qu’elles voulaient jouer à la Barbie avec moi. Je peux vous dire que ça replace rapidement les choses sur les aspects importants de la vie. Jamais je n’aurais pu penser ne pas avoir d’enfants. Mes deux « petites femmes » comme je les appelle, sont tout simplement extraordinaires avec leur papa! Je les adore!

À tes yeux, quelle est la plus belle valeur à développer pour être un bon papa?

L’humour est selon moi la plus belle valeur à partager pour être un bon papa. Avec l’humour, tout peut passer. Lorsque ça va mal, je me permets de faire des « niaiseries », histoire de détendre l’atmosphère. Bien que ça puisse être gênant pour mes filles (c’est ce qu’elles me disent parfois), je crois qu’elles vont toujours se rappeler que leur papa a un bon sens de l’humour. À titre de papa, je dois bien sûr maintenir un certain niveau d’autorité, mais je crois qu’il est plus facile de le faire en s’amusant. Avec l’humour, on transmet le plaisir de la vie, tout simplement. 

C’est quoi le plus grand défi? Ce qui est parfois le plus difficile?

Ce qui est difficile, parfois, c’est de demeurer ferme lorsque certaines décisions sont prises. Par exemple, refuser une sortie à l’une de mes filles parce qu’elle a été impolie, ça me brise le cœur, je l’avoue. Mais je sais que c’est pour leur bien. Être père de 2 belles filles aux yeux bleus apportera aussi quelques défis personnels pour le futur. Comme tout bon père, je crois que j’ai les 2 plus belles filles au monde! J’espère juste ne pas être trop père « protecteur » le jour où elles vont arriver à la maison avec leur chum. Comme on dit, je traverserai le pont quand je serai à la rivière. C’est juste que je ne suis pas prêt à voir la rivière encore.

À part la naissance de tes enfants, parle-nous d’un moment de bonheur que tu vis ou que tu as vécu avec elles.

Je crois que tous les voyages que j’ai faits en famille sont des moments de bonheur. Chaque année, nous organisons des voyages familiaux afin de découvrir des nouveaux coins. Aller à la plage et nager dans la mer avec mes filles, rien de plus agréable! Cette année, nous avons planifié un voyage en Italie. Un autre moment de bonheur que je suis certain qu’elles vont adorer et en garder de bons souvenirs!  

Bref, être père ça dure toute une vie, et c’est tant mieux, car j’adore ça! Père un jour, père toujours!

Vous aimerez aussi

Commentaires