La vie de papa, vue par Éric, conjoint de Josée Bournival

Une entrevue avec Éric, 40 ans, contrôleur aérien. Il est le conjoint de notre blogueuse Josée Bournival.

Pour toi, c’est quoi être père, qu’est-ce que ça représente?

Pour moi, c’est une façon de vivre éternellement. Ça donne un sens à la vie puisqu’on se prolonge dans ses enfants. Ce n’est pas comme si on change au point de devenir quelqu’un d’autre, mais ça vient ajouter une dimension à la personne qu’on est. On retombe en amour.  Dans mon cas, c’est un cheminement naturel. Je crois qu’en aidant une personne à devenir un être à part entière, je le deviens moi-même. Être père et accompagner des enfants qui grandissent, c’est assurément un atout dans ma vie.

À tes yeux, quelle est la plus belle valeur à développer pour être un bon papa?

L’empathie. Être capable de se mettre à la place de nos enfants. Être capable de comprendre qu’une personne de 3 ans n’a pas les mêmes priorités que les adultes, que des faits anodins pour nous sont des choses très importantes pour eux. C’est surtout important lorsque vient le temps d’appliquer la discipline.

C’est quoi le plus grand défi? Ce qui est parfois le plus difficile?

Le sommeil!!! Sans blague, je crois que ce qui est le plus difficile, c’est de comprendre et interpréter les comportements des enfants. Dans mon cas, je n’ai pas des antennes très réceptives aux signaux subtils qui régissent les agissements des petites. Surtout avant le développement du langage. Les pleurs sont difficiles à comprendre. Mais aussi le sommeil!!!!!

À part la naissance de tes enfants, parle-nous d’un moment de bonheur que tu vis ou que tu as vécu avec tes enfants.

Je me souviens distinctement du premier vol en avion avec mes filles. Leur enthousiasme et l’émerveillement qui se voyait dans leurs yeux m’ont ému. Depuis que je suis enfant, j’ai une grande passion pour l’aviation. Je travaille comme contrôleur aérien. Donc, cet évènement avait une connotation particulière pour moi. Je montrais une de mes passions et mon milieu professionnel à mes enfants. 

Chaque nouvelle découverte de mes filles me ramène à mon enfance à un niveau très émotif.


Vous aimerez aussi

Commentaires