Devine qui vient garder? – L’entrevue d'Alex Perron

Les enfants de la famille Bolduc et leur gardien d'un jour, Alex Perron.

Tout d’abord, quelle a été ta première réaction quand on t’a proposé de participer à cette émission?

Peut-être naïvement, mais j’ai dit « oui » tout de suite! C’est le genre d’expérience qu’on nous propose rarement, et qui m’allume énormément, parce qu’il y a une part d’inconnu, d’adrénaline et de plaisir là-dedans. Ainsi, je n’ai pas hésité quand on m’a proposé l’expérience… J’y ai peut-être réfléchi 30 secondes gros max!

Est-ce qu’il y a beaucoup d’enfants dans ton entourage? Comment sont tes relations avec eux en général?

Mes amis ont à peu près tous « pondu » des enfants. J’ai même beaucoup d’amis gais et d'amies lesbiennes qui en ont adopté. Les enfants sont donc assez présents dans mon entourage.

Et je ne sais pas trop pourquoi, mais on dirait que « j’attire » les enfants facilement; ils se sentent rapidement à l’aise avec moi, et aiment jouer avec moi. Par exemple, si je vais à un party chez des amis, c’est sûr qu’il y a une partie de ma soirée qui va se passer autour des enfants. Durant la soirée, il y en a toujours qui viennent me voir avec leurs jouets et veulent que je joue avec eux. Je crois que c’est ainsi parce que j’embarque facilement dans leurs jeux, et j’y prends un certain plaisir.

Combien d'enfants as-tu gardés?

Je gardé 3 boys, âgés de 6, 8 et 11 ans. C’est bien parce que lors des auditions, j’avais dit que j’étais à l’aise d’en garder plusieurs, donc j’ai été servi!

En quelques mots, comment décrirais-tu les enfants que tu as gardés?

C’était 3 jeunes garçons hyper attachants, très volubiles, polis, super sympathiques, mais avec é-nor-mé-ment d’énergie! (Rires)

Et c’est l’fun, car j’avais dit à la production au préalable que j’aimerais garder des enfants relativement ouverts aux arts, et vraiment, c’est super bien tombé, car les 3 garçons, bien que sportifs, étaient aussi très créatifs. À la fin de la journée, on a monté un mini spectacle, que les garçons ont montré à leurs parents lorsque ceux-ci sont revenus. Il y en a même un qui a fait un stand-up, et honnêtement, il était super bon; il avait appris tout son texte par cœur, et il l’a livré avec le sens du punch. Il y en a un autre qui a créé une chorégraphie, puisqu’il fait de la danse hip-hop. Donc, franchement, j’ai eu une super belle journée en leur compagnie!

Avais-tu des attentes, des peurs, des craintes au préalable?

Ma grande crainte était que, une fois arrivé sur place avec les caméras et tout, que les enfants « gèlent » et soient timides. Mais heureusement, ça n’a même pas pris 10 minutes après le début du tournage que tout le monde était super à l’aise.

Une bonne chance, parce qu’il fallait que je les habille presque immédiatement, et que j’aille les porter au deck-hockey! Là-bas, j’ai eu la chance de les coacher.

Y a-t-il un moment où tu as pensé avoir perdu totalement le contrôle de la situation?

On m’avait réservé une petite surprise… À l’heure du dîner, les gars ont invité 8 amis! C’était le festival du hot-dog! (Rires) Évidemment, c’était plus difficile à gérer, car il fallait que je fasse le dîner en plus de gérer toute cette ribambelle-là, qui avait encore envie de bouger même après le deck-hockey. Puisque je suis un peu un control freak dans la vie, je dirais que c’était le moment le plus « intense » de la journée.

Cela dit, c’est sûr que lorsque les amis se retrouvent devant quelqu’un de connu, il y a un petit facteur de gêne, donc je peux dire que cela a joué en ma faveur.

À l’inverse, est-ce qu’il y a un moment ou une anecdote qui t’a particulièrement touché avec les enfants?

Le fait que mes 3 garçons étaient à l’aise rapidement et qu’ils ont eu envie de passer la journée avec moi, ça m’a beaucoup touché. Et étant homosexuel, avec des enfants en bas âge… il aurait pu y avoir un froid. Ça m’a à la fois touché et rassuré qu’ils se soient montrés aussi ouverts d’esprit.

J’ai aimé le fait qu’ils ont embarqué dans mes idées d’activités; ils auraient bien pu refuser de faire un mini spectacle, mais ils l’ont fait avec plaisir.

La maman des garçons est tatoueuse, donc, naturellement, ils sont très artistiques et ça se voit dans la maison; ils dessinent, ils bricolent… Ils m’ont fait un petit cadeau personnalisé : une taie d’oreiller avec leurs noms et des beaux messages.

Et tout juste avant de quitter à la fin de la journée, les enfants m’ont fait une grosse accolade; c’était un geste qui est venu spontanément, ce n’était pas prévu pour la caméra ou quoi que ce soit. Et les « bye bye » dans la fenêtre quand je suis parti… Donc, avec tout cela, quand je suis parti, oui, j’étais épuisé, mais j’avais quand même l’impression d’avoir passé une magnifique journée avec 3 enfants que le matin même, je ne connaissais pas du tout.

Que penses-tu que les enfants vont retenir de leur journée avec toi?

Je pense qu’ils ont bien aimé le mini spectacle. Chacun leur tour, ils venaient répéter leur numéro devant moi, je leur donnais ensuite des petits trucs et indications. Puis, je pense qu’ils étaient fiers de montrer leur spectacle à leurs parents, mais aussi de me le montrer, à moi. Ça se voyait dans leur visage qu’ils étaient heureux et fiers de leurs efforts. Donc je crois que le spectacle était un moment fort de leur journée.

Est-ce que l’expérience à Devine qui vient garder? t’a donné envie d’être papa?

Pour moi, c’est réglé depuis longtemps : je ne veux pas d’enfants. Cela dit, je pense que je suis un bon « mononcle », un bon ami qui vient donner un coup de main aux parents lorsqu’ils veulent prendre un petit break. Moi, je pense que c’est ça mon rôle. C’est à ce niveau-là où je suis le meilleur. Je suis très bon pour « prendre le relais », et divertir les enfants pour une journée, mais ça s’arrête là.

Pourtant, je suis quelqu’un d’hyper responsable, qui aime les enfants, mais en avoir à moi, ce n’est pas ma place, et cette journée est venue confirmer ce que je pensais.

Les enfants Bolduc avec leurs parents, en auditions.

Propos recueillis par Catherine Robert, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires