16 personnalités à cœur ouvert dans SIMPLEMENT VEDETTE

Marie-Claude Savard

À compter du lundi 2 novembre à 19 h, SIMPLEMENT VEDETTE est de retour avec l’animatrice Marie-Claude Savard qui mène avec délicatesse et sensibilité des entrevues toujours aussi pertinentes et touchantes. Canal Vie présente trois nouveaux épisodes avec des personnalités québécoises qui se confient sur le deuil, le syndrome de l’imposteur et la paternité.

 « Le deuil » : lundi  2 novembre, 19 h
Tous les deuils sont difficiles à vivre, mais certains sont plus cruels que d’autres. Le comédien Bernard Fortin, dont la sœur s’est enlevé la vie, a affronté un deuil particulier. Michel Surprenant aborde la disparition de sa fille Julie. Mélanie Gagné, qui a connu son fils Mathis quelques heures seulement, parle du deuil périnatal. Ayant eu à faire cesser les manœuvres de réanimation sur son père, Benoit Gagnon peine encore à faire son deuil.

« Le syndrome de l’imposteur » : lundi 9 novembre, 19 h
Vivre avec le syndrome de l’imposteur, c’est mettre son succès sur le compte de la chance ou des circonstances. Après avoir publié trois livres, Pascale Wilhelmy commence à assumer son titre d’écrivaine. Jacques Demers est convaincu que si le secret de son analphabétisme avait été connu, il n’aurait jamais accédé aux postes qu’il a occupés. Maripier Morin doute encore de son talent comme animatrice à la télévision. Cathy Gauthier apprend à cesser de se déprécier, et à savourer ses accomplissements.

« La paternité » : lundi 16 novembre, 20 h
Le lien filial qui unit le père et son enfant est déterminant. Biz du groupe Loco Locass a vécu son entrée dans le monde de la paternité comme une grande désillusion. Gilles Proulx a connu une enfance marquée par un père marginal. À la suite du divorce de ses parents, Anick Dumontet a perdu de vue son papa pendant 25 ans. Étienne Boulay a connu la paternité à deux périodes très différentes de sa vie.

 

Vous aimerez aussi

Commentaires