Trouver un homme à tout faire

Trucs et conseils pour trouver un homme à tout faire

Avez-vous songé à vous trouver un homme à tout faire? Nous n’avons pas tous des talents de bricoleurs (ou un proche adroit) et même si nous sommes plutôt doués de nos mains, il arrive que ce soit le temps qu’ils fassent défaut… Alors, pour tous les petits travaux qui s’accumulent, il est bon d’avoir dans son bottin personnel le numéro d’un homme à tout faire compétent et de confiance. Voici quelques conseils pour trouver la perle rare.

Un homme à tout faire, ça fait quoi?

Même si son titre laisse croire qu’il peut faire tout ce que vous lui demanderez, il y a tout de même certaines limites à respecter. On s’entend généralement pour dire que les travaux très spécialisés comme l’électricité ou la plomberie doivent être effectués par un vrai professionnel diplômé dans ces domaines. Tout dépend, bien sûr, du problème que vous souhaitez régler : s’il s’agit simplement d’une petite fuite sous l’évier, votre homme à tout faire devrait savoir s’y prendre, mais si vous souhaitez refaire au complet la plomberie pour une nouvelle salle de bain, c’est une autre histoire!

Globalement, les hommes à tout faire sont parfaits pour les petits travaux de maintenance, décoration et bricolage, tels que :

  • Isolation des portes / fenêtres
  • Installation d’armoires, tablettes, pôles à rideaux, tableaux, moulures, miroirs, climatiseur, etc.
  • Nettoyages des gouttières
  • Pose / réparation de planchers
  • Entretiens des terrasses et balcons
  • Remplacement de tuiles de céramiques brisées
  • Travaux de peinture, de plâtre
  • Réparations mineures à l’intérieur et l’extérieur de la maison
  • Petits travaux de plomberie et d’électricité (colmater une fuite, installer un luminaire, etc.)

Où le trouver?

Il existe plusieurs manières de découvrir cette personne. La première, c’est bien évidemment par le bouche-à-oreille. Si l’un de vos proches traite déjà avec un homme à tout faire et qu’il est satisfait de ses services, vous avez tout intérêt à prendre ses coordonnées et à le contacter. Une référence directe fournie par une personne de confiance est un bon moyen de ne pas se tromper.

Si cette option n’est pas disponible, vous pouvez dénicher votre homme à tout faire :

Par les petites annonces locales

Que ce soit sur les journaux locaux ou les sites de petites annonces (Kijiji, Les Pacs, etc.), il y toujours plusieurs personnes qui offrent leurs services. Ne soyez tout de même pas trop confiant… Vous allez laisser cette personne entrer chez vous, peut-être même lui confier vos clés pour une journée. Il est primordial d’effectuer quelques vérifications (voir plus bas.)

Par une agence spécialisée

Il existe au Québec plusieurs agences qui effectuent pour vous toutes les vérifications nécessaires et qui peuvent vous mettre directement en contact avec une personne de confiance dans les domaines de la construction et des petits travaux. De plus, il est possible de lire sur les sites Internet les commentaires des personnes qui ont déjà traité avec l’homme en question. Pour la plupart des agences, il suffit de s’inscrire (gratuitement) et d’expliquer la teneur du travail, puis les personnes intéressées vous contacteront par courriel afin de proposer leurs services, tarifs, etc.

Les questions à poser

Avant d’embaucher votre homme à tout faire, vous devriez vous assurer qu’il est effectivement qualifié pour le travail que vous exigez de lui. Il est nécessaire de lui poser certaines questions avant de finaliser votre contrat :

  • Quelles sont ses spécialités?
  • Est-il à l’aise avec le travail en question? L’a-t-il déjà fait?
  • Est-ce qu’il effectuera lui-même le travail demandé, ou est-ce qu’il enverra quelqu’un d’autre?
  • Offre-t-il une forme de garantie pour le travail effectué? Reviendra-t-il faire des réparations sans frais si un problème survient?
  • Est-ce qu’il va vous remettre un devis et un contrat par écrit?
  • Comment procède-t-il pour le paiement (à la fin du travail, la moitié au début et la moitié à la fin)?
  • Souhaite-t-il être payé à l’heure ou à la tâche?
  • Quand va-t-il commencer et terminer le travail
  • Combien de temps cela lui prendra-t-il ?

Demandez à ce que tous ces détails soient notés par écrit.

Les vérifications à effectuer

De nombreuses personnes offrent leurs services de manières non officielles. Il peut arriver que les tarifs proposés soient très avantageux, mais il faut être vigilant!

Afin de ne pas avoir de problème, vous devriez toujours vérifier que la personne  que vous engagez est inscrite à la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) à titre d'entrepreneur général. Il doit détenir un permis valide. Sur le site, vous pourrez aussi vérifier si la personne a déjà fait l’objet d’une plainte. De plus, l’homme à tout faire doit être assuré par une compagnie reconnue pour les accidents de travail qui pourraient survenir.

C’est aussi une bonne idée de demander des références récentes et de les contacter afin de vérifier de vive voix les qualités de votre futur homme à tout faire.

Les tarifs

Les frais dépendent toujours de l’ampleur du travail demandé. Certains hommes à tout faire vous donneront un prix fixe pour une liste de petits travaux, ainsi qu’une estimation du temps que cela leur prendra. D’autres encore procèderont par tâche, ou par journée de travail. Dépendamment de la difficulté des travaux, les tarifs oscillent entre 20 et 40 $ de l’heure.

Les recours

Dans l’éventualité où les travaux ne seraient pas effectués selon vos exigences, il est absolument nécessaire d’avoir des preuves, d’où l’importance de mettre par écrit tout ce qui concerne votre entente avec l’homme à tout faire que vous aurez choisi. Le contrat doit faire mention du tarif exigé (si c’est un taux horaire, il faut aussi mettre un estimé des heures de travail), de la garantie, des tâches à effectuer.

En cas de réclamation, c’est ce contrat qui servira de preuve et pourra vous départager lors d’un litige, dans le cas d’une poursuite aux petites créances, par exemple.

Allez-vous faire appel à un homme à tout faire? Ou peut-être en avez-vous déjà un? 

Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie
 

Vous aimerez aussi

Commentaires