Refaire la cage d'escalier

Auteur
Jean-François Arel

Vous avez rénové une pièce de votre résidence et vous constatez que la cage d'escalier est croche. Cette dernière donne une allure négligée à la qualité de votre travail. Il est temps de la refaire en utilisant des feuilles de MDF de ¼ pouce d'épaisseur. Sortez vos outils.

Pour ma part, les murs du bas de la cage d'escalier étaient en lambris et le haut en plâtre. Mais le principe est le même pour tous les matériaux.

Les premiers préparatifs

Vous aurez besoin d'un niveau au laser. C'est le temps de vous en procurer un.

  • Dans un premier temps, installez une bande de 4 pouces, bien au niveau, dans la marge supérieure de votre escalier. Elle vous procurera l'assise nécessaire pour effectuer le travail.
  • Fixez cette bande à l'aide de clous à finir de calibre 18, d'aiguilles et de colle à construction.
  • Installez une planche perpendiculaire à cette bande, à l'horizontale. Elle vous aidera à redresser le tout et à cacher la dénivellation entre le mur du bas et du haut de la cage d'escalier.
  • Observez bien. Il est possible que des fils électriques soient installés dans les coins, en surface. Il vous faudra faire appel à un électricien pour bien les localiser au centre de votre futur mur.

La cage d'escalier

Dans votre cage d'escalier, vous avez probablement une partie du plafond en oblique. Pour cette étape, vous aurez besoin d'un partenaire.

  • Établissez un point de repère au début de votre plafond, puis tirez des lignes en vous guidant sur la bande de départ. De cette façon, vous pourrez identifier l'angle de dénivellation nécessaire.

Truc

Je vous suggère de faire plusieurs blocs de bois de diverses épaisseurs, de 1 ½ pouce de large par 3 pouces de long. Ils vous serviront de points de repère pour bien fixer vos matériaux de finition.

  • Toujours à l'aide de votre niveau au laser, quadrillez votre surface et faites des marques. Cette opération vous permettra de bien localiser l'emplacement des blocs de bois qui vous serviront d'appuis. Pour une feuille de MDF de 3 pieds de large, vous aurez besoin de quatre points d'appui.
  • Avant d'installer votre feuille, identifiez bien le point de jonction de cette dernière par rapport à votre cage d'escalier. Assurez-vous que la jonction du mur soit vis-à-vis de celle du plafond. La finition sera plus belle lorsque vous installerez la bande pour cacher le joint.
  • Collez et clouez votre feuille de MDF avec des clous de calibre 18, enfoncés en diagonale. Toutefois, si vous avez un espace inférieur à ¼ pouce, évitez d'insérer un bloc. Vous n'aurez qu'à mettre une bonne épaisseur de colle pour tenir votre feuille de finition, sans mettre trop de pression.

Voilà le plafond installé, ou presque.

  • Pour la dernière section, celle qui est droite, si la jonction entre vos deux plafonds est arrondie, je vous suggère de faire une ossature en utilisant des morceaux de 2 pouces par 3 pouces. Ceci va avoir pour effet de rabaisser votre plafond de quelques pouces et va vous simplifier la vie pour la finition. C'est plus facile de faire cette manoeuvre que d'arrondir du MDF de ¼ pouce pour couvrir une telle jonction.
  • Le premier panneau à installer est celui qui va jusqu'en haut de la cage. Utilisez des clous à finir de 2 pouces, et de la colle, pour bien le fixer.
  • Évitez de vous compliquer la tâche. S'il manque quelques pouces pour la finition, les panneaux peuvent être installés en porte-à-faux sans vous causer de problèmes.
  • Coupez les morceaux et guidez-vous sur les points de repère faits précédemment avec votre niveau au laser pour les installer. Clouez et collez.

Les murs

Pour fabriquer les murs, utilisez un des murs en place comme point de repère.

  • Toujours à l'aide de votre niveau au laser, déterminez les niveaux horizontal, vertical et diagonal pour vous assurer que tout sera droit. Faites des lignes pour vous guider.
  • Préparez des bandes de bois de 2 ½ pouces de diverses épaisseurs pour vous aider à monter vos murs. Ils serviront de montants verticaux. Au besoin, utilisez également des bardeaux à cointer.
  • Une fois cette étape complétée, installez les panneaux des deux côtés. Clouez (ou utilisez des aiguilles) et collez.
  • Utilisez des baguettes de 2 ¼ pouces pour la finition. Pour les fabriquer et les installer, voyez notre chronique sur les plafonds en MDF.
  • Installez votre première baguette en bas du mur, à l'horizontale, au-dessus de votre plinthe. Puis, posez les baguettes verticales.
  • Pour celles qui se terminent en angle, prenez une ou deux retailles et déterminez quel angle s'approche le plus de la perfection... sans toutefois être parfait. Vous corrigerez le tout avant de peindre.
  • Installez toutes les moulures avec de la colle et des aiguilles.

La finition

Une fois vos baguettes de finition installées, utilisez une peinture d'apprêt pour couvrir toutes les surfaces.

  • Comblez les fissures à l'aide d'un calfeutrant avec silicone qui se peint. Assurez-vous d'avoir une guenille humide pour enlever l'excédent de calfeutrant.
  • À l'aide d'un bouche-pores, comblez les trous de clous apparents.
  • Pour étendre la peinture de finition, utilisez des rouleaux avec poils en microfibres de 7 pouces ½ ou de 9 pouces ½. Procurez-vous également un petit rouleau de 4 pouces avec des poils en microfibres de 10 mm. Pour ce qui est du pinceau, il vous sera utile pour peindre les angles aigus.
  • Peignez les bandes de vos moulures de finition, puis enlevez l'excédent de peinture avec votre rouleau en peignant la surface apparente. Donnez deux bonnes couches de peinture.

Voilà le travail. Il ne vous reste plus qu'à admirer le tout.

Vous aimerez aussi

Commentaires