Protégez ou changez vos fenêtres pour l'hiver

Auteur
Jean-François Arel

L'hiver et le froid arrivent à grand pas. Il est donc temps de penser à isoler vos fenêtres ou prendre le taureau par les cornes et les changer pour de bon!

Les protéger du froid

Si vous n'avez pas assez de budget pour investir dans le changement de fenêtres, vous avez sûrement pensé à des solutions alternatives. Je vous en offre trois qui pourront vous aider à faire un petit bout de chemin pour économiser sur les coûts de chauffage.

Premièrement, si vous désirez savoir par où entre le froid, je vous conseille un petit test facile à faire. Passez simplement une chandelle allumée près de vos fenêtres, de vos interrupteurs et de vos prises de courant. La flamme qui oscille vous permettra de trouver d'où viennent les ouvertures qui laissent entrer le froid.

Scellant amovible

Placez du calfeutrant (le plus populaire est le « Zip Seal'n Peel ») sur toutes les jonctions et les craquelures là où votre flamme s'est agitée. Vous couperez ainsi les principales sources de froid. Pour encore plus d'isolation, appliquez-en sur le contour de la fenêtre ou à l'intérieur.

Pellicule coupe-froid

Cette pellicule, que l'on tend à la longueur de la fenêtre, est munie d'un ruban double-face. Pour bien la contracter, on doit se servir d'un sèche-cheveux qui agira un peu comme un sellant.

Coupe-froid pour interrupteurs et prises de courant

Ces coupe-froid sont conçus expressément pour couper l'air qui entre par ces ouvertures. Vous n'avez qu'à retirer la plaque de finition, poser le coupe-froid et le tour est joué! Si l'air entre par ces interstices, c'est signe que votre mur est mal isolé. En plus de changer les fenêtres, il faudrait un jour que vous envisagiez de modifier votre isolation.

Ce sont trois solutions temporaires et peu coûteuses, qui pour l'instant, peuvent faire l'affaire. Toutefois, si vous choisissez de remplacer vos fenêtres, voici les points à surveiller...

Les différentes étapes requises pour changer vos fenêtres

Les mesures

Petite note avant de commencer. Si vous décidez que vous faites poser vos fenêtres par un homme à tout faire, entendez-vous dès le départ pour qu'il assume la mesure des fenêtres. Ainsi, s'il a mal pris les mesures et que vous devez recommander une fenêtre, ce sera lui qui en assumera les coûts.

Tout d'abord, il faut que vous preniez les mesures de vos fenêtres. Je vous suggère de procéder par l'extérieur de votre maison. Vous devez mesurer l'épaisseur du mur afin que votre fournisseur puisse évaluer le soufflage requis pour votre fenêtre (profondeur). Pour ce faire, prenez la mesure à partir de la brique extérieur (ou du vinyle ou de l'aluminium) jusqu'au mur intérieur. Quand vous procéderez à la commande de votre fenêtre, vous aurez à mentionner au fournisseur comment vous avez pris vos mesures et en quel matériau est fait votre mur.

Choix de fenêtres

Maintenant, il existe plusieurs types de fenêtres : coulissantes, à manivelle, à guillotine, qui s'ouvrent vers l'intérieur pour faciliter le lavage, bref, vous devez les choisir en fonction du style de votre maison, de votre budget, de vos besoins et bien sûr de vos goûts.

Je vous suggère, pour vous faire une bonne idée, de magasiner à trois endroits. Vous aurez ainsi trois listes de prix vous permettant de prendre une décision éclairés.

Il existe des fenêtres aux montants en aluminium et en vinyle. Si, auparavant, les fenêtres en aluminium étaient gage de meilleure qualité, on peut constater qu'aujourd'hui, certaines faites en vinyle sont très correctes. Aussi, si vous comparez les prix d'un magasin à l'autre, comparez évidemment du vinyle avec du vinyle et de l'aluminium avec de l'aluminium.

N'hésitez pas à poser des questions à votre fournisseur. Il est bon de surveiller les points suivants :

  • Est-ce que le coupe-froid est remplaçable (puisqu'il est conseillé de le faire à l'occasion) et si oui, est-ce qu'il est facile de le faire?
  • Demandez le facteur isolant de votre fenêtre. Il se mesure en R. (R 3, R 4.5). Plus le chiffre est élevé, plus l'isolation est bonne. À titre d'exemple, un mur bien isolé devrait l'être à R 20.

Pose des fenêtres

Quand vous posez vos fenêtres, assurez-vous d'enlever le support complet de la fenêtre, tout le contour. Parfois, certaines personnes désirent réduire le travail, mais si vous vouloir obtenir un maximum d'isolation, il faut changer la fenêtre au complet.

Les outils requis pour l'installation

  • Une perceuse, visseuse (parfois, certains outils offrent le deux dans un)
  • Un fusil à calfeutrer
  • Un niveau de 4 pieds et un de 2 pieds
  • Un couteau tout usage ou universel à lame rétractable
  • Un marteau
  • Un vieux ciseau à bois
  • Une scie alternative (passe-partout) pour démolir la fenêtre
  • Une barre à clous
  • Une cloueuse à air de finition

Matériau requis

  • Des vis tout usage 3 pouces ½, numéro 8 ou 10 (vis à bois)
  • Des cales de bois (bardeau de cèdre)
  • Laine isolante ou uréthane
  • Calfeutrant extérieur à fenêtre de la même couleur que la fenêtre
  • Clou de finition pour l'installation du cadrage de la fenêtre à l'intérieur

Les étapes de l'installation

  1. Retirez le cadrage de finition intérieur.
  2. Si vous le pouvez, enlevez les fenêtres.
  3. Utilisez la scie alternative pour scier la boîte de fenêtre en deux. Faites un trait de scie en haut et un autre en bas.
  4. Retirez ensuite la fenêtre en morceaux à l'aide de la barre à clous.
  5. Enlevez le calfeutrant et/ou la vieille laine avec le vieux ciseau à bois.
  6. Nettoyez l'ouverture de la fenêtre avec le marteau, le couteau à bois et la lame de couteau universel afin que l'entrée soit prête à recevoir la nouvelle fenêtre.
  7. Vérifiez que votre ouverture soit bien de niveau, autant à l'horizontale qu'à la verticale.
  8. Posez les cales sur la partie du bas à l'horizontal dans le but d'asseoir la fenêtre. Mettez les cales l'une vers l'autre pour ajuster s'il y a lieu. Commencez cette opération par le bas.
  9. Assoyez la fenêtre et assurez-vous qu'elle soit de niveau (autant à l'horizontale qu'à la verticale), qu'elle suive bien votre mur et qu'il y ait le même jeu partout autour de la fenêtre. La fenêtre doit bien être centrée, autant dans le trou que dans l'épaisseur. Pour vous assurer que la fenêtre ne bouge pas pendant que vous faites les ajustements, mettez des cales de 12 à 16 pouces de distance et assurez-vous que la fenêtre tienne suffisamment avec ces cales.
  10. Veillez à bien visser la fenêtre sur les côtés seulement. Mettez 2-3 vis de chaque côté de la fenêtre où se trouve les cales.
  11. Si la boîte a tendance à ouvrir, c'est que la cale est mal ajustée. Retirez votre vis et ajustez votre cale. Si vous forcez une fenêtre qui baille, vous la déformez et ça pourrait avoir des conséquences autant sur le fonctionnement de la fenêtre que sur son isolation. Il faut donc prendre le temps de bien l'installer.

L'isolation

Une fois que la fenêtre est bien vissée, vous êtes prêt pour l'isolation. Certaines personnes utilisent de la laine minérale, mais ce n'est pas le choix que je préconiserais parce que les gens ont tendance à trop la compresser et quand ça se produit, la laine perd de ses propriétés isolantes.

Je vous conseillerais plutôt l'uréthane qui s'installe en trois étapes. L'uréthane pour portes et fenêtres (qui propose une extension minimum) s'installe partout et est à l'épreuve de l'eau.

  • Soufflez l'uréthane vers l'extérieur du contour de la fenêtre. Allez-y tranquillement pour ne pas bourrer la fenêtre, ce qui aurait comme conséquences d'hypothéquer la fenêtre.
  • Attendez deux heures avant de procéder à l'isolation du centre de la fenêtre. Attendez à nouveau deux heures avant d'isoler son côté opposé. Pendant ce temps, posez le calfeutrant à l'extérieur de la maison. Si de l'uréthane posé à l'intérieur déborde vers l'extérieur, coupe-le avec un couteau tout usage. Procédez ensuite à l'application du calfeutrant.
  • Enfin, posez la troisième couche d'uréthane à l'intérieur. Quand vous aurez coupé l'excédent qui aura débordé à l'extérieur, vous serez prêt à installer le cadrage de finition.

Installation du cadrage de finition

  • Je suggère, pour ce faire, de procéder avec de la colle No more Nails. Cela va bien sceller votre fenêtre.
  • Ensuite, clouez votre cadrage avec une clouse à air et des clous de finition.
  • Enfin, bouchez les trous avec du Polyfix
  • Ajoutez un calfeutrant au latex qui est plus lisse et permet de le peindre. Vous pourrez donc ensuite rafraîchir le cadre.

Vous aimerez aussi