Le coût de l'hiver

Hiver. Petit mot de 5 lettres qui désigne la période de l’année où les jours sont plus courts, où la température est plus froide, et où les animaux hibernent. Les animaux, oui, mais pas nous. Alors que certains adorent ce frisquet trimestre et attendent avec impatience de chausser bottes, skis, raquettes et patins, d’autres prennent leur mal en patience, et rêvent au solstice d’été.

Mais peu importe notre façon d’aborder l’hiver, cette saison a indéniablement un coût. Pour couvrir les frais de chauffage, l’isolation de la maison, l’entretien du terrain, le déneigement, les pelles et les autres outils, il faut compter environ 8 000 $ par année pour une famille de 4.

D’ailleurs, saviez-vous qu’une maison conçue pour affronter le climat hivernal coûte environ 10 % plus cher à construire? Et pour ce qui est des véhicules, saviez-vous qu’ils consomment en moyenne 15 % de plus de carburant en hiver qu'en été? Sans oublier qu’il faut également les chausser de pneus d’hiver.

N’oublions pas l'achat de vêtements d'hiver pour l’intérieur et pour l’extérieur (manteaux, pantalons, bottes, tuques, mitaines, etc.). Avec 2 adultes et 2 enfants d’âge scolaire, les coûts montent vite!

Mes petits gestes au quotidien pour réduire ma consommation d’énergie en hiver :
 

  • Le chauffage représente plus de 50 % de la consommation en énergie d'une résidence. J’ai donc installé des thermostats programmables qui me permettent de gérer la température de mon domicile en fonction des moments où je souhaite chauffer. Je les règle à 3 degrés de moins la nuit, et je maintiens la température des pièces que je n’occupe pas plus basse.
  • Si malgré tout j’ai un petit frisson, je sors mes gros bas, mes pantoufles, et je fais honneur au tricot de ma grand-maman! Quelle excellente raison pour s’emmitoufler dans une couverture devant la télévision, ou encore, d’être romantique et de se coller!
  • Une maison bien isolée demeure la meilleure solution pour réduire les coûts de chauffage. Les portes et fenêtres, par exemple, sont souvent des sources de perte de chaleur. C’est pourquoi, chaque année, je pars à la chasse aux fuites. J’utilise des pellicules coupe-froid qui sont faciles à poser, et permettent de contribuer à une meilleure isolation.
  • Un bon bain chaud peut être attrayant, mais une douche nécessite 50 % moins d'eau. Et comme l'utilisation d'eau chaude peut représenter jusqu'à 20 % d’une facture d'électricité, je privilégie une pomme de douche à débit réduit.

En terminant, profiter des joies de l’hiver a aussi un coût. Entre les promenades féeriques dans la neige, les randonnées en raquettes, la pêche aux petits poissons des chenaux, les expéditions en traîneau à chiens, le ski de fond ou alpin, le patin et les journées dans un spa nordique, vous trouverez certainement de quoi vous occuper pendant les mois plus froids, en fonction de votre budget. Sinon, il reste toujours les belles soirées de lecture près du feu et les petits plats mijotés pour vous garder au chaud!

Bonne saison hivernale à tous!

Marie-Christine Daignault, chef de contenu, Coopmoi, Mouvement Desjardins

Vous aimerez aussi

Commentaires