Isoler un sous-sol

Auteur
Jean-François Arel

Il est important d'isoler le sous-sol et les murs extérieurs avant d'aménager ou de réaménager le sous-sol de sa propriété, pour ajouter une chambre de lavage ou une salle multifonctionnelle par exemple. Cette chronique portera donc sur l'isolation du sous-sol qui nécessite toute votre attention.

Si vous revoyez l'isolation de votre sous-sol, il vous faudra bien évaluer les matériaux et les techniques d'installation. En effet, une croyance populaire - et inutile - voulait que le sous-sol ne soit pas isolé jusqu'au plancher. On croyait que cette « omission », haute d'environ un pied (30 cm) empêcherait le drain extérieur de geler, en transmettant la chaleur intérieure. Or, comme ce dernier est installé généralement à une profondeur de quatre pieds (1,22 m), il ne gèlera pas, quelle que soit la température extérieure.

Les matériaux pour l'isolation du sous-sol

Pour l'isolation de votre sous-sol, plusieurs matériaux s'offrent à vous, dont la mousse de polystyrène (styrofoam), la laine minérale et la mousse d'uréthane (le meilleur choix, mais qui nécessite l'intervention d'un professionnel). Personnellement, j'ai opté pour des panneaux de mousse de polystyrène d'une épaisseur de 2 po (5 cm).

Mousse de polystyrène

Là encore, des choix s'offrent à vous pour bien isoler votre sous-sol. Chez votre détaillant, vous en trouverez du blanc (à éviter), du bleu et du bleu-vert. J'ai opté pour des panneaux de cette couleur. Ils offrent un facteur isolant comparable aux panneaux bleus, mais ils sont moins onéreux. Par contre, comme ils sont moins denses, évitez de les endommager en les manipulant.

Truc

Si des tuyaux longent le mur de ciment, retirez-les. Mettez vos montants et calculez l'épaisseur de votre mur avant de réinstaller les tuyaux. Il ne vous restera qu'à les recouvrir en vous assurant de percer quelques trous, en haut et en bas de la boîte, pour que l'air circule.

Les étapes de l'isolation du sous-sol

  • Avant de monter vos murs, collez des bandes de mousse isolante sur une lisse que vous fixerez solidement sur le plancher avec des vis à ciment ou des clous spécialement conçus que vous planterez avec un marteau ou un fusil à clouer (Ramset).
  • Si vous utilisez de la laine minérale pour l'isolation de votre sous-sol, montez vos colombages. Il est préférable d'utiliser des montants en bois de 2 pouces par 4 pouces ou des montants en acier de 2 pouces par 3 pouces. Des pièces de 2 pouces par 3 pouces en bois pourraient gauchir.
  • Fixez les montants solidement. Vous pouvez également installer des entremises entre chaque montant de bois, si vous le désirez.
  • Installez la laine minérale entre les montants pour une bonne isolation de votre sous-sol.
  • Si vous optez pour des panneaux isolants, posez-les directement sur le ciment. Utilisez une colle spécialement conçue pour cette opération.

  • Vous n'avez pas besoin d'en mettre partout. Quelques petits amas de colle suffiront.
  • Assurez-vous de mettre l'isolant entre les solives pour une bonne isolation du sous-sol.

  • Pour empêcher l'humidité et les moisissures qui s'y rattachent, ajoutez un pare-vapeur. Là encore, trois types s'offrent à vous. Le polythène traditionnel, un polythène muni d'un revêtement d'aluminium que vous orienterez vers l'intérieur de la pièce ou un pare-vapeur avec bulles d'air. Ces deux derniers ajoutent au facteur isolant. Fixez le tout à l'aide d'une brocheuse T-50.
  • Cette étape franchie, il vous faudra fixer des forences (fourrures, selon le terme reconnu par l'Office de la langue française) de 1 pouce par 4 pouces, à tous les 16 pouces. Si vous avez opté pour un mur en bois, vos forences seront clouées à l'horizontale. Si votre option est l'isolant bleu-vert, je vous suggère d'installer vos forences à la verticale.
  • Si vous prévoyez installer une cloison perpendiculaire à votre mur extérieur pour bien isoler votre sous-sol, dans votre pièce, mettez quelques forences côte à côte. Cela vous donnera un bon fond de clouage. Évidemment, il est préférable de faire l'installation de votre mur de finition avant de construire cette dernière, car l'étanchéité de votre mur extérieur sera préservée.
  • Vissez ou clouez vos forences à raison de 4 à 6 clous ou vis par longueur de 8 pieds.

Truc

Il est possible qu'un espace d'air se soit créé entre le ciment et votre isolant en panneau. Il est aussi possible que votre ciment soit plus friable. Préférez alors l'utilisation de clous pour bien fixer vos forences. Mais rien ne vous empêche de mettre quelques vis.

La finition de l'isolation du sous-sol

Voilà, vous en êtes à l'étape de la finition des murs pour bien isoler votre sous-sol. Je vous conseille fortement d'attendre une semaine ou deux, le temps que vos montants sèchent un peu. Ils se déformeront moins.

  • Pour la finition, vous pouvez utiliser du bois, des matériaux préfinis ou du gyproc. Vous aurez besoin de clous et de colle à construction.
  • Si vous optez pour des divisions intérieures, installez-les à l'endroit où sont les forences, sous vos murs déjà scellés. Là encore, mettez une lisse sur le plancher. Vous pourrez ainsi clouer vos cloisons plus facilement.
  • Utilisez des montants de 2 pouces par 4 pouces. Ce sera plus solide.
  • Pour empêcher les montants de gauchir, installez des entremises. À l'aide d'un cordeau, tirez une ligne sur vos montants et mettez une entremise au-dessus de la ligne et l'autre, en dessous. Vous vous faciliterez la tâche, le mur sera beaucoup plus solide et l'isolation de votre sous-sol sera plus efficace.

  • Si vous devez installer l'électricité, demandez à votre électricien de le faire sur les cloisons intérieures. C'est plus sécuritaire.

Voilà, les travaux d'isolation du sous-sol sont exécutés. Il nous restera à fermer le plafond. Je vais opter pour un plafond suspendu, mais je ferai moi-même les traverses. À bientôt.

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires