Construire un pavillon de jardin

Auteur
Jean-François Arel

Pour plusieurs d'entre nous, les mots pergola (pergole) et gazebo (pavillon de jardin) représentent souvent le même type d'abri installé dans une cour arrière. Pourtant, ils sont très différents l'un de l'autre. La pergole est munie d'un toit ouvert et soutenu par des poteaux alors que le pavillon de jardin est un abri permanent installé dans le jardin et muni de murs, plus ou moins hauts. Ce dernier est plus pratique, il vous protègera des intempéries l'été, et servira d'espace d'entreposage, l'hiver.

Une fois ces précisions apportées, pourquoi ne pas en construire un, ensemble.

Faites un plan

  • Après avoir déterminé l'emplacement de votre pavillon, faites un plan. Il permettra d'évaluer la quantité de matériaux requise. Vous n'avez sans doute pas envie de retourner au centre de rénovation alors que vous êtes en plein travail.

Bien ancrer votre abri

  • Il vous faudra ancrer votre pavillon. J'ai choisi des ancrages de type Spike qui permettent de contrer les effets du gel et du dégel.
  • Pour ces ancrages, vous aurez l'embarras du choix. Informez-vous au centre de rénovation pour déterminer lesquels seront plus efficaces pour votre projet.
  • Construisez, à l'aide de piquets, une figure géométrique plus grande que votre abri. Reliez les piquets par des cordes. Le point de jonction de ces dernières déterminera l'emplacement des ancrages.
  • Pour enfoncer les Spike au sol, insérez un court morceau de 4 po x 4 po dans la partie supérieure, puis frappez dessus à l'aide d'une masse pour faire pénétrer la pointe d'acier. De cette façon, vous ne briserez pas l'ancrage. Pendant ce temps, votre aide-menuisier s'assurera que le tout est au niveau.
  • Il ne vous reste plus qu'à placer vos montants dans la tête de la pièce.

La structure

Vous pouvez construire votre pavillon en utilisant des matériaux de cèdre ou de pruche. Personnellement, j'ai choisi la pruche, achetée en scierie. Chaque pièce, non planée, est de dimensions franches (le 2 po x 6 po a vraiment 2 po x 6 po). Je me suis également procuré un paquet de forences (*) de huit pieds au centre de rénovation. Elles me seront très utiles.

  • Installez vos poteaux dans les ancrages fixés dans le sol. Placez vos forences en diagonale, sur deux axes, pour tenir vos poteaux en place, bien au niveau et à l'équerre.

Truc : installez les forences vers l'extérieur. Elles ne vous nuiront pas lorsque vous effectuerez les travaux à l'intérieur de votre structure.

  • La toiture du pavillon doit être solide pour résister à l'accumulation de neige. J'ai donc choisi de ceinturer mon pavillon avec des pièces en « U ». Elles assureront une solidité identique à celle de poutrelles en « H ».
  • Insérez quelques blocs à l'intérieur de vos poutrelles pour vous assurer qu'elles conserveront leur forme.
  • Fixez une pièce de travers, taillée en angle, pour ajouter de la solidité à votre ceinture supérieure.

  • Fixez les pièces avec des boulons (bolts) et des écrous (nuts) en acier galvanisé (moins onéreux) ou en acier inoxydable. Personnellement, je préfère des boulons à tête ronde. Leur conception fait en sorte qu'en entrant dans le bois, ils ne tournent plus. De plus, ils assurent une plus belle finition. Notez que vous aurez également besoin de tire-fonds (screws) et de rondelles (washers).

Truc : si vous utilisez de la pruche, vous aurez besoin de boulons plus longs. Or, ils offrent 1 ½ po de filets pour visser l'écrou. Ajoutez des rondelles pour que le tout tienne solidement.

Les murs

J'ai opté pour des demi-murs, plus esthétiques, mais des murs complets nécessiteraient le même travail.

  • Construisez une structure interne en montants de 2 po x 4 po en prenant la technique habituellement utilisée pour fabriquer des chevrons. Ce sera plus solide.
  • Installez de grands morceaux en haut et en bas, puis placez des montants verticaux.
  • Pour les pièces en diagonale, utilisez un bon vieux rapporteur d'angle pour déterminer l'angle parfait. Taillez vos pièces.
  • Pour maintenir les pièces ensemble, employez des plaques métalliques dont les pointes s'enfoncent dans le bois. Les spécialistes utilisent les mêmes pour maintenir les pièces qui composent le chevron bien en place. Mettez-en de part et d'autre, à chaque joint.
  • Installez votre main courante (une pièce de 2 po x 6 po) sur le haut de votre demi-mur.
  • Ajoutez des planches pour fermer le demi-mur. Commencez par l'extérieur. Pour les fixer, utilisez des vis pour bois traité. Assurez-vous qu'elles ne dépassent pas.
  • Érigez votre mur entre les deux montants, au niveau. Fixez le tout à l'aide de tire-fonds galvanisés de 6 po munis de rondelles.
  • Fermez le mur intérieur en utilisant la même technique que pour la partie extérieure.
  • Maintenant que votre demi-mur rejoint deux montants, votre installation sera plus solide.
  • Répétez la même opération entre chaque montant soutenant le toit, en conservant une ou deux sections pour accéder à votre pavillon.
  • Installez des pièces de 4 po x 4 po pour diviser en trois les sections supérieures des demi-murs.

Pour fermer la partie supérieure des murs, j'ai choisi des volets.

  • Vous trouverez, dans un bon centre de rénovation, toute la quincaillerie nécessaire pour installer des volets qui peuvent mesurer jusqu'à quatre pieds de long.
  • Suivez les instructions pour installer la quincaillerie correctement.

  • Il ne vous restera qu'à tailler des planches de 1 po x 6 po selon les dimensions nécessaires.

Voilà, vos murs sont complétés. Il ne vous reste qu'à enlever les traverses qui soutenaient vos poteaux.


Le toit

Pour le toit, j'ai opté pour un plafond de type cathédrale. Je devrai toutefois installer un poteau au centre. Ici, la précision est de mise.

  • Préparez une pièce de 4 po x 4 po. Plantez un ancrage dans le sol, bien aligné sur le centre de votre pavillon, et fixez votre poteau dessus.
  • Vous pouvez utiliser une pièce pleine longueur. Mais, vous avez déjà des retailles. Prenez donc une pièce de 4 po x 4 po, longue de 8 pieds, et rallongez-la avec vos retailles.
  • Fixez votre pièce avec des forences en diagonale afin qu'elle soit au niveau et à l'équerre.
  • Pour le toit, j'ai opté pour une pente de 4 po sur 12 po (une dénivellation de 4 pouces pour chaque 12 po de longueur). C'est vraiment le minimum. Vous pouvez toutefois lui donner plus de pente.
  • À partir d'un coin, prenez une pièce de bois de 2 po x 6 po pour unir le poteau central à la structure. Doublez cette pièce pour assurer la solidité. Répétez l'opération pour que le montant central soit bien fixé aux coins (selon la forme de votre pavillon).
  • Joignez chaque pièce avec des planches de 1 po x 6 po, appuyée l'une sur l'autre.
  • Recouvrez le tout d'une membrane autoadhésive.
  • Localisez les montants qui composent l'ossature et identifiez-les sur le papier noir à l'aide d'un cordeau (chalk line).
  • Créez un gabarit afin que les rangs de planches de votre toiture se chevauchent. Vous pouvez aussi installer des bardeaux de cèdre ou d'asphalte.

  • Protégez bien les coins avec une membrane étanche et une planche que vous scierez en son centre.
  • Assurez-vous que la planche est fixée solidement en utilisant de la colle à bois pour l'extérieur et des vis.

Le chapeau

Pour bien protéger votre toiture (au centre), il est important de construire un chapeau. Et c'est plus esthétique.

  • Fabriquez quatre montants que vous poserez sur les 2 po x 6 po doublés.

  • Reliez chaque montant avec des planches, puis installez une membrane.
  • Placez un autre rang de planches qui chevauchera la première, comme sur le toit.

  • Faites un petit toit en vous assurant de bien déterminer l'angle nécessaire. Reportez-vous aux étapes précédentes, au besoin.
  • Refermez le tout avec soin. Assurez-vous d'avoir installé la membrane pour plus d'étanchéité.

Bien sûr, vous devrez teindre ou peindre votre nouvelle structure. Toutefois, j'ai utilisé du bois brut. Je devrai donc attendre qu'il sèche. Et je vous reviendrai au printemps avec les étapes nécessaires pour bien effectuer l'opération.

Votre pavillon est presque prêt. Il faudra que vous fabriquiez un ou deux autre(s) mur(s), amovible(s). De cette façon, vous pourrez y ranger l'ameublement estival extérieur et d'autres objets durant l'hiver. Nous veillerons à cette opération dans une prochaine chronique.

(*) : forence(s) ou fourrure(s)? L'Office québécois de la langue française recommande le mot fourrure. Mais si vous demandez des fourrures dans la plupart des centres de rénovation, le commis pourrait vous répondre que vous n'êtes pas au bon endroit.

Vous aimerez aussi

Commentaires