Choisir un professionnel de la rénovation

Auteur
Jean-François Arel

Ça y est! J'ai finalement le budget pour refaire le sous-sol, préparer la chambre de bébé, revamper la cuisine ou la salle de bain. Mais je n'ai ni le temps, ni les compétences pour me lancer dans de grands travaux. Il me faut donc choisir un professionnel de la rénovation. Mais qui? Et comment?

Parlons franchement : choisir un professionnel de la rénovation n'est pas une mince affaire. Il est plus facile de se tromper que de dénicher la perle rare qui comblera vos attentes. Heureusement, il existe quelques petits trucs qui vous faciliteront la tâche.

Le critère de base

Le premier critère pour choisir un entrepreneur, c'est vous. Déterminez vos exigences. Si vous ne négligez aucun détail lorsque vous remettez un travail ou lorsque vous cuisinez, un entrepreneur brouillon ne pourra vous satisfaire. De la même façon, si vous avez l'habitude de remettre un travail plus sommaire, vous vous satisferez sans doute d'une finition plus grossière, ou de quelques artifices qui masqueront les petites erreurs d'exécution.

Demandez des références

Avant de sélectionner votre entrepreneur, demandez à vos proches, vos voisins et vos collègues de vous recommander quelques professionnels de la rénovation. Une fois leurs coordonnées bien notées, n'hésitez pas à prendre rendez-vous pour constater, par vous-même, la qualité des travaux. Certes, vous devrez vous déplacer, organiser des rendez-vous et les inscrire à votre agenda, mais le jeu en vaut la chandelle. Si vous exigez une finition impeccable et que le travail que vous avez sous les yeux vous semble bâclé, il y a de fortes chances que le professionnel qui vous est recommandé n'arrive pas à VOUS satisfaire. Nous avons chacun nos petites habitudes, nos exigences personnelles. Il faut donc trouver quelqu'un qui corresponde à nos attentes.

Si vous n'obtenez pas de références, vous pouvez toujours chercher l'entrepreneur idéal sur Internet ou dans les Pages jaunes. Voilà une tâche longue et fastidieuse. Redoublez de prudence, car une belle annonce ou un beau site web ne sont pas nécessairement signes de compétence. Certains sites Internet où des clients donnent leur opinion pourraient aussi vous éclairer.

Posez des questions

Après avoir éliminé quelques professionnels qui ne correspondent pas à vos attentes, contactez ceux qui vous semblent en mesure de répondre à vos critères. Posez des questions. Depuis combien de temps est-il en affaire? Combien d'années d'expérience cumule-t-il? Quelles sont ses affinités? Est-il à l'aise avec les petits travaux connexes?

N'hésitez pas à l'interroger sur ses connaissances, ses compétences. Après tout, vous devrez le payer pour les services rendus. Et vous avez travaillé de longues heures pour vous permettre d'embaucher un professionnel.

Les qualités d'un bon professionnel

Quel que soit le travail à effectuer, les professionnels de la rénovation ont tous des qualités indéniables...et quelques petits défauts. À vous d'évaluer ceux qui vous déplaisent. Personnellement, j'ai une petite liste de critères essentiels que je vous soumets avec plaisir.

La ponctualité

Comme le veut le dicton, « la ponctualité est la politesse des rois ». Si votre professionnel doit entreprendre le travail à 8 heures le matin, vous souhaitez qu'il soit à l'heure. S'il est retardé pour une raison hors de son contrôle, vous vous attendez sans doute à un coup de téléphone lors duquel il vous expliquera la raison de son retard et, bien sûr, l'heure à laquelle il prévoit être à votre domicile. La ponctualité est un signe de respect. S'il est en retard le matin, il y a de fortes chances qu'il ne puisse respecter l'échéancier des travaux, ce qui vous obligera à délier les cordons de votre bourse.

L'ouverture d'esprit

Un bon professionnel de la rénovation doit être ouvert d'esprit et accepter que vous, ou un proche participiez aux travaux. Vos questions et votre manque d'expérience risquent peut-être de le ralentir quelque peu, mais il appréciera sans doute un coup de pouce lorsque viendra le temps de déplacer, et d'installer, les feuilles de placoplâtre. Du même coup, vous pourrez vérifier la qualité de son travail.

Exigeant, direz-vous... Non! J'ai moi-même demandé à ce que le client participe aux travaux. J'en suis même venu à en faire un critère pour accepter, ou refuser, un contrat. En effet, la présence du client permet au professionnel d'avoir une réponse rapide lorsqu'un problème ou une question survient.

La rapidité d'exécution

Une personne qui traîne les pieds accumule les retards et, en fin de compte, réclamera plus d'argent au client. Assurez-vous que votre professionnel travaille à un rythme constant, sans perte de temps. Toutefois, un entrepreneur trop rapide risque de « tourner les coins ronds ». Un savant dosage est donc nécessaire.

L'ordre et la qualité des outils

N'hésitez jamais, si vous en avez le loisir, de regarder à l'intérieur du camion d'un professionnel. Si ses outils sont disposés pêle-mêle, il y a de fortes chances que le travail soit un peu brouillon. Mais s'ils sont bien ordonnés et vous semblent bien entretenus, vous êtes en face d'un professionnel organisé et consciencieux, qui effectuera un travail de qualité.

Parlant de qualité, observez la qualité de ses outils. Si la scie circulaire ou la perceuse vous semblent de qualité moyenne, il y a de fortes chances que votre professionnel soit... un bricoleur plus ou moins expérimenté. Et, comme vous avez sillonné les allées de votre centre de rénovation, vous êtes certainement en mesure d'identifier l'outillage de qualité, robuste et digne d'un professionnel.

Cette règle d'or a toutefois ses exceptions. Il peut arriver que votre professionnel ait acheté un outil de qualité inférieure qu'il n'utilise qu'une ou deux fois par année. Regardez l'ensemble de l'outillage avant de tirer vos propres conclusions.

La versatilité

J'abordais ce sujet un peu plus haut. Si votre professionnel vous avoue bien candidement qu'il ne tire pas les joints de placoplâtre ou qu'il ne pose jamais de doucine - la bête noire de certains entrepreneurs -,  réfléchissez avant de lui accorder le contrat. Bien sûr, chaque professionnel a ses forces et ses faiblesses, mais devez-vous en faire les frais?

Aussi, un bon professionnel de la rénovation n'est ni plombier, ni électricien. Si un raccord de plomberie est mal scellé ou si les branchements électriques ne sont pas effectués dans les règles de l'art, vous vous exposez à de sérieux problèmes. En cas de sinistre, il est possible que votre assureur refuse de vous indemniser pour les pertes encourues parce que le travail n'a pas été effectué par un professionnel de ces métiers. Vous pourriez alors vous retrouver avec des milliers de dollars de pertes. En avez-vous vraiment les moyens?

Reconnu, ou pas

Un professionnel de la rénovation peut être enregistré à la Régie du bâtiment du Québec sans nécessairement détenir les qualités que vous exigez. D'accord, il a réussi les examens théoriques, mais, une fois sur le chantier, rien ne vous prouve qu'il a les toutes les compétences qui correspondent à vos critères.

Un professionnel sérieux gagnera plus de 30 000 $ par année. Son entreprise sera donc inscrite au fichier de la TVQ. Demandez-lui de vous donner son numéro de TPS et de TVQ, puis vérifiez, sur le site Internet du fichier, s'il y est inscrit, en son nom personnel ou à celui de son entreprise. Dans le cas contraire, évitez de faire appel à ses services.

Le travail au noir

Nous désirons tous économiser quelques dollars lorsque nous confions un contrat. C'est dans la nature humaine. Mais si un professionnel vous suggère de le payer « cash, en dessous de la table », REFUSEZ IMMÉDIATEMENT. Évidemment, l'offre est tentante. Mais quelle sera votre garantie? Comment réussirez-vous à prouver que ce professionnel, à qui vous avez confié les travaux, a réellement travaillé pour vous? Sans facture ni reçu, vous aurez de la difficulté à faire reprendre un travail bâclé, qui déroge aux règles de l'art. Vous devrez probablement faire reprendre les travaux par un autre professionnel. La facture explosera. Adieu les dollars économisés. De plus, vous aurez sciemment encouragé l'évasion fiscale. À vous de vivre avec votre choix... et d'en payer le prix.

Si vous souhaitez économiser, « profitez » de vos vacances pour participer aux travaux.

Les tarifs varient d'un professionnel à l'autre, et d'une région à l'autre. Il vous en coûtera entre 35 $ et 75 $ de l'heure pour faire effectuer les travaux. Là encore, le plus onéreux n'est pas nécessairement celui qui correspondra le mieux à vos critères de qualité. Consultez, évaluez des travaux déjà effectués, posez des questions.

Le choix d'un professionnel est d'abord et avant tout une question d'affinités, de critères de qualité et de respect mutuel. Si ces conditions ne sont pas réunies, vous risquez d'être déçus.

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires