Comment construire son propre plafond suspendu

Auteur
Jean-François Arel
Comment faire et construire son propre plafond suspendu

Avez-vous pensé à faire vous-même votre nouveau plafond suspendu? Vous désirez transformer votre sous-sol, mais les modèles de plafonds suspendus traditionnels vous laissent de glace? Vous pouvez créer vos propres plafonds, moulures incluses. C'est non seulement possible, mais aussi facile, à condition d'y mettre le temps. Et le résultat aura fière allure.

Le choix des matériaux

Pour fabriquer vos moulures en « L » ou en « T », oubliez le K3 ou le MDF. Ces matériaux peuvent être rapidement affectés par l'eau ou l'humidité. Optez plutôt pour le contreplaqué.  Pour la partie apparente de la façade, choisissez un bois noble (érable, merisier, chêne) ou encore du HDF que vous pourrez vernir ou peindre, selon votre inspiration.

  • Pour de meilleurs résultats, entreposez vos matériaux dans la pièce à transformer durant 24 à 48 heures. Le bois s'acclimatera à la température et à l'humidité ambiante.
  • Il est préférable de tailler toutes vos pièces à l'avance, ce sera plus facile.
  • Collez vos pièces ensemble. Pour de meilleurs résultats, utilisez une colle à bois extérieure. Elle résistera à l'humidité si vous êtes victime d'un dégât d'eau.
  • Préférez les aiguilles (calibre 23)  aux clous de finition (calibre 18) pour assembler les pièces. Les premières sont plus petites, donc moins apparentes.
  • Idéalement, vous devriez peindre, vernir ou utiliser un apprêt pour couvrir toutes les faces de vos moulures. Il se forme souvent de l'humidité dans les plafonds. Traiter vos moulures empêchera le gauchissement.

Le contour

Comment faire et construire son propre plafond suspendu

Pour installer les moulures autour de votre pièce, vous devrez respecter diverses règles bien établies. La première, et la plus importante, concerne l'emplacement de la moulure. Elle doit donc être située quatre pouces plus bas que les solives ou cinq pouces si vous souhaitez isoler le plafond.

  • Vous devrez installer la moulure en « L » (celle du contour), tout le tour de la pièce, en débutant par le mur le plus étroit.
Comment faire et construire son propre plafond suspendu
  • Pour fabriquer vos moulures en « L » ou en « T », optez pour du HDF ou, mieux encore, du contreplaqué.
  • Assurez-vous que la partie apparente de votre moulure en « L » soit plus large de ¾ de pouce par rapport au montant. Chaque tuile reposera dessus.
Comment faire et construire son propre plafond suspendu
  • Installez votre niveau au laser sur une planche que vous fixerez sur une solive, près du centre de la pièce.

Truc : utilisez un niveau au laser à tête rotative. Vous vous faciliterez la tâche.

Comment faire et construire son propre plafond suspendu
  • Utilisez de la colle de type « No More Nails » pour bien fixer votre moulure en « L ». Clouez ou vissez les moulures en quelques endroits.

Truc : En utilisant des vis, il vous sera plus facile de corriger les erreurs d'ajustement.

Les moulures en « T »

Comme pour tout plafond suspendu, vous aurez besoin de moulures en « T » principales et secondaires. Et débutez, bien évidemment, avec les « T » principaux.

  • Assemblez le premier « T » principal. Idéalement, celui-ci devrait être fabriqué sans joint. Demandez de l'aide au besoin.
Comment faire et construire son propre plafond suspendu
  • Pour bien fixer vos moulures en « T », fixez une bande de contreplaqué de 1 ½ de large à plat sur une solive. Il vous restera à fixer, perpendiculairement, la partie non apparente de votre moulure sur cette nouvelle pièce. Utilisez une équerre pour vous assurer que tout soit bien droit.
  • Assurez-vous que votre bande de finition, celle apparente, soit de 1 ½ plus large que la partie non apparente de votre moulure. Elle doit aussi être bien centrée. Faites un gabarit pour de meilleurs résultats. Assurez-vous que la partie apparente est bien fixée à l'aide de colle et d'aiguilles.
Comment faire et construire son propre plafond suspendu

Les « T » secondaires

  • Idéalement, les « T » secondaires devraient mesurer 2 pieds de long.
  • Si la partie non apparente des « T »  secondaires (ou principaux) semble trop longue, faites une encoche à l'aide d'une scie sauteuse et d'un ciseau à bois. Fixez les moulures avec des vis. Elles seront plus faciles à ajuster.
  • La bande de finition de vos moulures secondaires doit être plus courte, soit 23 pouces.
  • N'oubliez pas de peindre, ou de vernir, toutes les faces de vos moulures, pour éviter le gauchissement.

Des conduits de ventilation?

Si vous devez composer avec des conduits de chauffage et/ou de ventilation, assurez-vous d'avoir un accès à ces derniers, pour les réparations ou le nettoyage.

Comment faire et construire son propre plafond suspendu

Vissez un montant de 2 pouces par 3 pouces, bien droit, sur les solives les plus près.

Assurez-vous que l'extrémité du montant soit plus basse, d'au moins deux pouces, que la partie inférieure de vos conduits. Rappelez-vous, ils ne sont pas au niveau.

  • Placez une moulure en « L » de chaque côté, pour faire un contour.
  • Si vous avez deux conduits côte à côte, rien ne vous empêche de faire des sections de quatre pieds.

Les tuiles

Comment faire et construire son propre plafond suspendu

Voilà, il ne vous reste qu'à poser vos tuiles.

  • Pour de meilleurs résultats et pour éviter le gauchissement attribuable à l'eau et/ou à l'humidité, utilisez des tuiles en HDF. Si nécessaire, et quelles que soient les tuiles choisies, peignez ou vernissez toutes les faces.
Comment faire et construire son propre plafond suspendu
  • Vous aimez les motifs, certains fabricants, dont Mur Design, offrent des produits texturés, très agréables à l'oeil. Et rien ne vous empêche de les installer à l'envers pour obtenir un plafond uni.
  • Il existe également des tuiles « Réverso » de 12 pouces par 24 pouces que vous pouvez utiliser dans un sens, ou dans l'autre. Collez-en deux ensemble.
  • Vous pouvez aussi utiliser des tuiles de plancher flottant. Assurez-vous qu'elles soient bien collées avec une colle utilisée à l'extérieur.
  • Généralement, les matériaux utilisés sont assez rigides pour bien installer des luminaires encastrés. Faites appel à un électricien.

Truc : si vous utilisez des tuiles de plancher flottant, vous pourrez, si vous le désirez, les installer dans le même sens que sur votre plancher, pour un rappel décoratif.

Comme vous le voyez, les possibilités sont infinies. Et, comme vous aurez pris soin de peindre ou de vernir les matériaux à l'avance, c'est en plaçant votre dernière tuile que vous finirez votre travail. Il ne vous restera plus qu'à admirer le résultat.

Alors, allez-vous créer votre propre plafond suspendu?

Vous aimerez aussi

Commentaires