9 causes fréquentes de réclamation d’assurance habitation et comment les éviter

Homme qui appel les secours

Même si on a les meilleures intentions du monde, il arrive que des pépins se produisent dans un appartement. Qu’est-ce qu’on fait alors? On appelle notre compagnie d’assurance! Mais saviez-vous que beaucoup de demandes de réclamations sont dues à des facteurs qu’on aurait pu prévenir, du moins dans une certaine mesure? Et même si certaines réclamations sont complètement hors de notre contrôle, il existe toujours de bonnes pratiques d’entretien ou de prévention. Voici 10 causes de réclamations en assurance habitation, ainsi de quelques conseils pour minimiser les risques.

1- Dégâts d’eau dans la salle de bain

Les dégâts d’eau sont de loin le type les réclamations les plus coûteux en milieu résidentiel. Que ce soit le bain qui déborde, la toilette qui fuit, la douche qui ne s’écoule pas comme il faut, ce ne sont pas les occasions de fuite qui manquent dans une salle de bain! À cela s’ajoute le problème plus sournois d’un peu d’eau à la fois qui s’accumule sous le plancher ou derrière les murs, et qui peut demander, une fois qu’on le découvre, des travaux assez majeurs.

On doit toujours être vigilant dans une salle de bain : ne jamais laisser le bain couler sans surveillance, détecter rapidement les petites fuites (provenant par exemple de la toilette) afin de remédier à la situation avant que celle-ci ne dégénère, etc.

Si votre salle de bain est au sous-sol assurez-vous que vos appareils sont protégés par des clapets anti-refoulement

2- Fuite des tuyaux de la laveuse ou du lave-vaisselle

Les tuyaux de la laveuse ou du lave-vaisselle peuvent se mettre à fuir pour différents raisons : par exemple, un raccord endommagé par la corrosion, des tuyaux brisés à la suite de sa détérioration avec de temps.

Pour éviter ces problèmes, mieux vaut vérifier régulièrement l’état des tuyaux. Si cela n’est pas encore fait, envisagez de les remplacer par des tuyaux flexibles renforcés avec une armature métallique. Évitez également d’utiliser vos appareils si vous compter vous absenter pendant leur fonctionnement.

3- Feux de friteuse

Un chaudron d’huile de cuisson sur une cuisinière à température élevée représente un risque d’incendie important! En quelques secondes, l’huile peut surchauffer, s’enflammer et provoquer un incendie qui devient rapidement impossible à maîtriser.

  • Utilisez une friteuse certifiée CSA ou ULC munie d’un thermostat.
  • Lisez les instructions avant de l’utiliser et de la ranger.
  • Éteignez la friteuse immédiatement une fois la cuisson terminée.

La friteuse est de loin beaucoup plus sécuritaire qu’un chaudron d’huile et cela vous épargnera bien des soucis.

4- Feux de Poêle à fondue à combustible

Une bonne fondue entre amis, c’est si bon et ça nous permet de passer du temps en bonne compagnie! Mais il arrive que des accidents se produisent, on veut remplir les brûleurs de carburant, car il en manque et on met le feu à la nappe de la table de la salle à manger, vous pouvez imaginer la suite, pas très réussi comme souper.

Lorsque vous utilisez un plat à fondue avec un brûleur à combustible liquide ou un réchaud avec brûleur à combustible en gel, redoublez de prudence.

  • Déposez le brûleur sur une surface incombustible.
  • Utilisez le couvercle approprié pour éteindre le brûleur.
  • Assurez-vous que le brûleur est refroidi avant de le remplir.
  • Procurez-vous un deuxième brûleur par mesure préventive plutôt que de faire du transvasement.
  • Privilégiez une plaque à induction ou un poêle à fondue électrique qui présentent moins de risque d’incendie.

5- Feux de mégots de cigarettes ou cigares

Malgré le fait que le nombre de fumeurs ne cesse de diminuer il faut redoubler de prudence, car les articles de fumeur restent à l’origine de nombreux incendies. Demeurez vigilant si vous avez des amis fumeurs pour éviter un feu accidentel.

Le meilleur conseil pour éviter ces incendies est de ne jamais fumer étendu sur un lit ou un sofa. De plus, ne videz jamais le contenu d’un cendrier dans une poubelle, mouillez toujours les mégots avant de les jeter à la poubelle et ne les éteignez jamais dans les pots à fleurs, car c’est dernier sont une bonne source d’éléments combustible (mousse de tourbe ou copeaux de bois).

6- Feux électriques dû à une surcharge de branchement d’appareils électriques

Les installations électriques temporaires représentent des risques d’incendie importants. Pour éviter ce genre d’incendie :

  • Assurez-vous que les appareils à haute demande énergétique ne fonctionnent pas en même temps sur un même circuit
  • Branchez tous les appareils électroniques, y compris l’ordinateur portable, sur une barre multiprise avec protecteur de surtension.
  • Ne débranchez jamais un appareil en tirant sur le cordon.
  • Évitez l’usage de diviseurs de prise, car ceci risque de surcharger la prise électrique.
  • Évitez l’usage de rallonges permanentes. Utilisez une rallonge de capacité suffisante pour l’appareil et ne glissez jamais le cordon sous un tapis. Si le besoin est permanent, envisager l’ajout de prises par un électricien.

7- Feux de chandelles

Après les dommages reliés à l’eau, ceux reliés au feu d’origine humaine sont de loin la plus importante source de réclamations aux assurances.

Un petit souper aux chandelles avec son amoureux peut tourner au vinaigre si on oublie les chandelles allumées lorsqu’on passe à la cuisine pour faire la vaisselle.

Petit conseils :

  • Ne laissez jamais de chandelles brûler sans surveillance
  • Utilisez des chandeliers stables et de bonne qualité, évitez les chandeliers en bois et en plastique
  • Disposez les chandeliers dans un endroit retiré et non passant, à 30 cm ou plus de rideaux, draperies ou boiseries
  • Éteignez les bougies avant de quitter la pièce.

8- Cambriolage

Se faire voler dans son appartement est une situation troublante, qui a parfois beaucoup plus de répercussions qu’un simple ménage à faire. Perte d’objets précieux ou sentimentaux, anxiété persistante, enfants qui se mettent à faire des cauchemars; il n’y a rien de drôle là-dedans.

Voici des mesures à prendre pour réduire le risque que ça vous arrive :

  • Investissez dans un système d’alarme et le faire relier à une centrale
  • Ne laissez pas de clé à l’extérieur (par exemple dans la boîte aux lettres)
  • Assurez-vous que toutes les portes et fenêtres sont bien verrouillées et sécurisées chaque fois qu’on quitte le logis
  • Informez un voisin de confiance si vous partez plus que quelques jours.

9- Catastrophe

Il arrive aussi que les éléments naturels se déchaînent et causent des dommages à une propriété : on peut penser à une tempête de grêle, à des vents violents ou à une mini-tornade par exemple (oui, ça peut arriver même au Québec).

On ne peut évidemment jamais se prémunir complètement contre les aléas de Mère Nature, mais il est parfois possible de minimiser les dommages lorsque des conditions météo extrêmes sont annoncées un peu d’avance. Si cette situation survient, écoutez bien les consignes et faites le maximum pour protéger votre demeure par exemple, si une tempête de vent est annoncé, remiser vos meubles de patio et BBQ à l’intérieur. Advenant une catastrophe dans votre région, les équipes de secours peuvent mettre un certain temps avant de pouvoir vous prêter main-forte. Vous devriez être prêt, vous et votre famille, à faire face aux 72 premières heures d'une situation d'urgence.

Pour en savoir plus sur la prévention de sinistres, nous vous invitons à consulter la section conseils et outils du site web de Desjardins Assurances.

 

Vous aimerez aussi