La maison de Marie-Michelle Garon

C’est dans le Mile End, quartier dans lequel elle vit depuis une dizaine d’années, que Marie-Michelle Garon a accueilli l’équipe de Canal Vie pour parler décoration. La coauteure du livre La Croûte Cassée, qui nous offre chaque semaine ses Solutions gourmandes, vit dans un grand et confortable appartement de l’avenue du Parc avec sa colocataire.

Comment définiriez-vous votre style déco?

Je n’ai pas vraiment de style puisque je récupère surtout des objets à droite et à gauche. Aussi, ma mère a déménagé dans un plus petit appartement donc elle m’a gentiment donné plein de choses. Et comme elle travaille dans le milieu culturel et qu’elle a une âme d’artiste, elle me fabrique même des meubles!

Quelles sont les pièces dans lesquelles vous vous sentez le mieux?

Déjà, j’adore mon appartement parce qu’il est lumineux. Il y a des fenêtres dans toutes les pièces et, même si c’est fait tout en long, le couloir est super éclairé! Mais j’ai effectivement trois pièces dans lesquelles je suis souvent : le salon, la salle à manger et la cuisine.


Qu’aimez-vous dans votre salon?

Ce sont plus les objets qui s’y trouvent que la pièce elle-même. J’aime beaucoup le vieux cendrier sur pied que mon grand-père m’a donné. Je ne fume pas, mais c’est pratique pour mes amis fumeurs! Et je ne sais pas de quand il date, mais il a du vécu! Mes tableaux sont aussi magnifiques, comme par exemple, le lion que ma maman m’a offert, ainsi que la table en mosaïque qu’elle a faite de ses mains. Et bien sûr,  il y a mes plantes vertes, dont Denise qui va fêter ses 12 ans!

Y-a-t-il un accessoire que vous aimez particulièrement?

Mon tourne-disque et mon vinyle de Bobino et Bobinette. Je dois changer l’aiguille et le système de son, mais c’est un beau souvenir d’enfance!
 


Et votre salle à manger?

Encore là, ce sont plus les souvenirs qui me plaisent dans cette pièce. J’ai un vieux manteau de cheminée, donné par ma maman, ainsi qu’une autre table en mosaïque qu’elle a retapée et à laquelle elle a ajouté des tuiles de l’artiste montréalais Dapila. Il moule des parties de corps humain dans du ciment blanc-sable, c’est magnifique! J’ai aussi une bibliothèque encastrée avec tous mes livres de cuisine, mes bonnes bouteilles d’alcool fort que j’ouvre de temps en temps, et mon mortier en pierre volcanique du Mexique rapporté par ma soeur, parfait pour faire le guacamole!

Avez-vous un objet fétiche?

Ma mère est une personne super sensible. Elle nous a donc offert, à mes deux soeurs et à moi, un coeur en bois. J’ai décidé de l’accrocher dans la salle à manger pour l’avoir toujours en vue.

Parlez-nous de la cuisine, où vous devez passer beaucoup de temps!

Ma cuisine n’est pas très fonctionnelle parce que les comptoirs et l’évier sont trop bas, mais j’y passe effectivement beaucoup de temps pour faire mes tests culinaires dans le cadre de mon émission. Je me retrouve souvent avec 16 portions de bouffe sur les bras, donc mes amis passent régulièrement en chercher! Et il y a un accessoire que j’adore, mais dont je ne me sers jamais : un joli tablier qu’une amie m’a offert. J’ai trop peur de le salir!

Propos recueillis par Philippine de Tinguy

 

Découvrez les autres maisons de nos vedettes >

Vous aimerez aussi

Commentaires