La maison de Marie-Christine Lavoie

Marie-Christine Lavoie a invité l’équipe de Canal Vie, le temps d’une visite guidée, dans sa maison de campagne du Lac-Beauport. Originaire de Québec, c’est ici que la designer a choisi d’installer son petit paradis, entouré de sa famille et de ses amis d’enfance!

Marie-Christine, présentez-nous votre maison de campagne.

Elle a une trentaine d’année, mais je l’ai complètement rénovée quand je l’ai achetée il y a quatre ans. De l’extérieur, elle a un petit style Cape Cod et je voulais que l’intérieur soit aussi chaleureux et rustique.

Comment définiriez-vous votre style?

J’aime le côté fonctionnel du contemporain et, on le sait, donner à mes décors une touche exotique. Voyager est l’une de mes passions et j’adore retrouver des souvenirs de mes périples chez moi. Par contre, je suis plus du genre à jouer avec les matériaux plutôt qu’avec la déco. Les gens pensent que j’en change souvent parce que je suis designer, mais ce n’est pas le cas! Mes projets sont d’ailleurs souvent axés sur le blanc afin de pouvoir jouer avec les textures. C’est très rapide quand je travaille chez mes clients, mais j’attends d’avoir un coup de coeur quand c’est chez moi!

Parlez-nous de votre pièce principale, à aire ouverte.

J’ai ouvert le grenier pour aller chercher de la hauteur et ajouter plusieurs fenêtres. Le plafond est fait de planches de pin que j’ai teintes en blanc, puis essuyées pour donner un côté rustique. Évidemment, comme dans toutes les pièces, il y a beaucoup d’éléments d’inspiration asiatique. Par exemple, la table à diner est une ancienne charrue de boeuf indienne sur laquelle j’ai posé une vitre.


Quels sont vos objets fétiches?

La photo de Pierre Choinière, un photographe québécois que j’adore, qui représente des chevaux en Mongolie. C’est grâce à elle que je suis allée chercher des petites touches de couleur, comme les bougies bleues. J’aime aussi beaucoup mon lustre parce qu’il est léger; je ne voulais pas cacher la vue qu’on a de la cuisine et qui donne sur le lac.

Votre cuisine est légèrement en retrait, même si elle fait partie de la pièce principale

J’aime beaucoup recevoir, donc la cuisine à aire ouverte et le grand îlot étaient une évidence. Je l’ai dessinée moi-même; j’aime essayer des choses chez nous avant de les essayer chez les autres! Comme les plafonds sont assez bas, j’ai choisi de jouer avec des effets miroirs pour donner de la luminosité et de la brillance à la pièce, comme avec le dessus de l’îlot qui est une grand miroir sablé, ou encore avec le plafond tendu de couleur brun-chocolat qui agit comme un trompe-l’œil.
 


Votre entrée est assez spacieuse!

On adore notre vestibule, c’est parfait quand on revient du ski ou de promenade! Les deux chaises indiennes sont magnifiques, mais le meuble que j’aime par-dessus tout est la commode en bois; ses détails, ses miroirs, ses différents matériaux... Ça a été mon premier coup de foudre pour les meubles indiens!

L’escalier en colimaçon conduit à la chambre d’ami, c’est assez mystérieux!

Oui, et c’est surtout la salle de bain que je trouve intéressante dans cette chambre. Je voulais que le lavabo ressemble à un meuble. J’ai donc utilisé du noyer, ainsi que de la céramique imitation bois. Il y a également moins d’éléments décoratifs, car j’ai préféré jouer avec le côté imposant de la statuette.
 


Vous êtes aussi très fière de la salle de bain des maitres

Même si l’élément central de la pièce est le bain en forme de coquille d’œuf super moderne et confortable, ce sont pourtant les murs en bois sculpté que j’ai choisis en premier. Nous les avons peints à l’huile pour qu’ils résistent à l’humidité et pour leurs donner un effet laqué. Finalement, le clou du spectacle est la vue du lac que l’on a de la chambre et que l’on peut aussi apercevoir de la salle de bain grâce aux portes coulissantes en verre.

Propos recueillis par Philippine de Tinguy

Vous aimerez aussi

Commentaires