Thym: comment le planter et le cultiver?

Branches de thym

Le thym (Thymus) est une plante vivace qui fait partie de la famille des lamiacées. C’est une herbe fine aromatique qui est mise à l’honneur dans la gastronomie méditerranéenne et provençale. Sa saveur délicate qui allie la menthe, le citron, et le poivre parfume agréablement de nombreuses recettes. De plus, c’est une plante qui résiste à la chaleur et à la sécheresse, et qu’il est très facile de cultiver.

Quand planter le thym? 

Le thym est très facile à faire pousser, peu importe la manière choisie. De plus, comme c’est une vivace, cette plante revient année après année.

Si l'on choisit de semer des graines, il faut compter environ 6-8 semaines avant d’obtenir de petits pieds, que l’on peut ensuite transplanter dans des pots ou au potager.

Assurez-vous de semer les graines sur un terreau enrichi adapté aux semis. Puis, recouvrez les graines d’une très légère couche de terre. Elles ont besoin de lumière pour germer, alors il ne faut pas trop les recouvrir.

Arrosez régulièrement avec un arrosoir. La terre devrait toujours rester humide, mais pas détrempée. Les graines germent 2 à 3 semaines après le semis.

Culture du thym en pots

Une fois que les pieds sont assez vigoureux, on peut les transplanter dans des pots pour l’extérieur ou l’intérieur, dans des jardinières sur un balcon, ou sur un bord de fenêtre.

Pour ce faire, il vous suffit de verser une couche de gravier ou de sable au fond du pot pour aider au drainage. De remplir ensuite le pot d’une terre poreuse, pas trop argileuse (le terreau convient).

Placez ensuite le plan dans un trou et tassez bien la terre autour de la tige principale. Arrosez légèrement et laissez le pot exposé au soleil.

Culture du thym au jardin

Le thym ne craint pas particulièrement le froid, et il survivra sans problème si vous le plantez avant l’arrivée des vraies chaleurs. C’est l’une des premières plantes qui peut être transférée au jardin.

Mélangez du sable ou du calcaire à votre terre. Creusez des trous un peu plus grands que les mottes de racines de vos pieds de thym. Laissez 30 cm entre deux plants.

Déposez le plan dans le trou, et ajouter un peu de compost. Tassez bien, puis arrosez légèrement.

Dans quel type de sol?

Dans son milieu naturel, le thym pousse même sur les terres les plus sèches et arides, comme les garrigues provençales. Il n’est donc pas très exigeant. L’important est surtout que le sol soit léger, très bien drainé, sableux et caillouteux et assez pauvre. Il ne faut surtout pas ajouter d’engrais! Idéalement, le sol devra contenir du calcaire, mais on peut aussi ajouter du sable à la terre et le résultat est assez concluant.

Quelle exposition?

Le thym adore la chaleur. Il se sentira bien à l’aise en plein soleil, même si le sol vous semble trop sec et aride.

L’entretien

Le thym n’est vraiment pas difficile à entretenir. Il se débrouille tout seul. Voici quand même quelques gestes qui peuvent le rendre encore plus productif :

  • Nettoyer autour des pieds de thym.
  • Arracher les mauvaises herbes qui se mélangent parfois aux branches.
  • Supprimer les branches qui ont peu de feuilles.
  • S’il pleut régulièrement (environ 1-2 fois par semaine), il n’est même pas nécessaire d’arroser.
  • En cas de sécheresse prolongée, il suffit d’humecter la terre légèrement.

En culture intérieure, le thym survit plusieurs années, même avec notre hiver très froid. Lorsque le printemps revient, il suffit de tailler et nettoyer les plants au jardin pour qu’ils repartent. Si l'on souhaite en avoir à disposition toute l’année, ce n’est pas très compliqué.

Lorsque les plants sont en fleurs (fin juillet), choisissez quelques branches de 10-15 cm, et coupez-les au sécateur. Retirez toutes les fleurs et les feuilles situées à la base de la tige (sur 5-6 cm). Préparez un substrat moitié terre moitié sable, faites un trou avec un crayon, et placez-y la tige coupée.

Tassez et arrosez, puis placez la bouture à l’abri du vent (dehors ou à l’intérieur).

Il est aussi possible de transplanter un plant complet à la fin de la saison. Ou si l'on a opté pour du thym en pots, même à l’extérieur, il suffit de les rentrer au début de l’automne.

À surveiller

Le thym est très résistant, mais il craint certains champignons qui s’attaquent à ses racines lorsque le milieu est très humide. C’est pour cette raison qu’il ne doit jamais se retrouver dans de l’eau stagnante, et qu’il faut mélanger du sable ou du gravier à sa terre, pour faciliter le drainage.

Quand et comment récolter le thym?

Le thym peut être récolté toute l’année au besoin : il suffit de couper les branches nécessaires à la recette. Toutefois, il est plus odorant et savoureux lorsque ses fleurs sortent. C’est d’ailleurs le meilleur moment pour le tailler : on peut mettre toutes les branches à sécher pour en avoir toute l’année.

Les bonnes et mauvaises associations au potager

Le thym peut être planté à proximité de tous les légumes du potager. Toutefois, il est reconnu qu’il éloigne les mouches blanches et que son odeur caractéristique protège les choux et brocolis de plusieurs insectes nuisibles. Il est donc conseillé de le planter près de ces légumes.

On ne lui connaît aucune mauvaise association.

Vous aimerez aussi

Commentaires