Sauge: comment la planter et la cultiver?

Sauge

Délicieuse et décorative, la sauge existe en de multiples variétés, mais celle que l’on cultive habituellement pour ses qualités aromatiques et ses vertus médicinales est la sauge officinale (Salvia officinalis). C’est une plante vivace, mais pas sous nos climats.

Elle peut techniquement supporter des températures allant jusqu’à -15 °C, mais le froid hivernal québécois lui fait la vie dure, et à moins de la planter en pots et de la rentrer à l’intérieur dès que surviennent les premières gelées, il faudra la replanter chaque printemps.

Quand planter la sauge? 

On sème les graines de sauge au début du mois d’avril, puis on les repique en pleine terre environ 2 mois plus tard, c'est-à-dire lorsque la température de la terre attend les 10 degrés et que les risques de gelée sont écartés.

Il est préférable de semer 4-5 graines en godets à environ 1 cm de profondeur. La germination a lieu en 8-10 jours. Ensuite, on attend quelques semaines, et on ne conserve que les plants les plus forts, que l’on peut planter au jardin ou en pots sur le balcon le moment venu.

Culture de la sauge en pots

La sauge pousse très bien en pots, dans une jardinière ou au bord d’une fenêtre. On peut ainsi la conserver toute l’année, même si elle entre en période de dormance en hiver. On peut aussi ne conserver qu’un plan (le plus vigoureux), d’une année à l’autre et l’utiliser pour faire de petites boutures pour le potager.

Pour aider au drainage de l’eau, c’est une bonne idée de mettre au fond du pot une couche de sable et de ne jamais mettre de soucoupe ou écuelle sous le pot.

Culture de la sauge au jardin

Lorsque le beau temps est là pour rester, on peut mettre en terre les petits plants de sauge. Pour ce faire, on commence par préparer la terre en lui ajoutant une bonne quantité de compost.

Il faut planter la sauge en sillons, en espaçant les plants de 30 cm. Mais à moins d’utiliser l’aromate en quantité importante, 1 ou 2 plants sont amplement suffisants pour une consommation courante. 

On arrose en pluie fine après la plantation. Par la suite, il ne faut pas arroser trop souvent, sauf en cas de très fortes chaleurs.

Dans quel type de sol?

La sauge aime un sol léger, bien drainé et pas trop riche.

Quelle exposition?

La sauge tolère la mi-ombre, mais s’épanouit mieux et dévoile tous ses arômes en plein soleil.

L’entretien

Une fois bien installée, la sauge demande peu de soins. Il suffit de s’assurer qu’elle n’est pas envahie de mauvaises herbes et de l’arroser modérément.

Lorsqu’on la cultive en pot, il faut arroser un peu plus souvent, mais toujours modérément : la terre ne doit jamais sécher complètement entre les arrosages.

Il n’est pas nécessaire d’ajouter de l’engrais.

À surveiller

La sauge est une plante dont l’odeur forte repousse la plupart des maladies et parasites.

De plus, elle attire en quantité les abeilles, bourdons et autres insectes pollinisateurs. C’est donc une excellente idée d’en avoir quelques plants au potager pour favoriser la croissance des autres plantes.

Quand et comment récolter la sauge?

Les feuilles de sauge se récoltent tout au long de la saison (et même l’hiver, pour la sauge cultivée à l’intérieur), selon les besoins. À l’approche de l’automne, on peut récolter toutes les feuilles et les faire sécher en vue d’une utilisation ultérieure.

Les fleurs peuvent également être récoltées et séchées, et embaumeront toute pièce dans laquelle elles seront entreposées.

Les bonnes et mauvaises associations au potager

La sauge s’épanouit en compagnie des asperges, des carottes, des choux, des fraises et des tomates.

Elle n’aime pas trop le voisinage des brocolis, des concombres et cornichons, des oignons, des poireaux et de l’ail.

Vous aimerez aussi

Commentaires