Tout sur les piscines au sel

entretien piscine au sel comment ça marche

Il existe une tendance qui prend de plus en plus d’ampleur chez les propriétaires de piscines : les piscines au sel. Mais en quoi cela consiste-t-il? Quels en sont les avantages et les inconvénients, et comment est-ce que ça fonctionne? Voici un petit récapitulatif pour faire un choix éclairé avant d’ouvrir votre piscine pour l’été.

Une piscine au sel, c’est quoi?

Comme son nom l’indique, la piscine au sel est un bassin que l’on remplit d’eau salée plutôt que d’eau chlorée. Mais cela ne veut pas dire qu’elle ne contient pas de chlore. En fait, la molécule de sel contient naturellement du chlore. Le procédé consiste donc à utiliser le chlore naturel présent dans le sel plutôt que du chlore pur, qui est plus irritant pour la peau, les cheveux et les textiles, en plus d’être néfaste pour l’environnement et dispendieux. Qui plus est, l’entretien d’une piscine traditionnelle est très exigeant : il faut vérifier et adapter la concentration de chlore dans l’eau tous les jours ou presque.

Fonctionnement et entretien

Le système est assez simple. On commence la saison en déversant dans la piscine une grande quantité de sel pour atteindre une concentration donnée. On compte 20 kg de sel pour 10 000 litres d’eau. Ensuite, on installe le générateur de chlore qui pompe l’eau et extrait le chlore naturel présent dans le sel avant de le rediriger dans l’eau de la piscine. Il n’est pas nécessaire de rajouter du sel dans le courant de l’été puisque le tout fonctionne en circuit fermé (sauf si l'on rajoute de l’eau, puisque la concentration en sel doit toujours être la même.)

Ainsi, c’est une manière plus facile d’entretenir la piscine : cela ne demande presque aucune manipulation supplémentaire une fois que la piscine est ouverte. On recommande toutefois de vérifier la concentration en sel dans l’eau de la piscine environ une fois par mois et d’ajuster si nécessaire. En effet, la quantité de sel peut varier selon les conditions extérieures (fortes pluies, pertes d’eau lors des jeux et éclaboussements, évaporation en cas de grosse canicule, etc.)

Ça coûte combien?

Pour une piscine au sel, il faut commencer par investir dans un appareil que l’on appelle un générateur de chlore, et qui coûte entre 800 et 1500 $, selon la taille de la piscine. Ensuite, les frais diminuent nettement puisque le sel est bien moins cher que le chlore pur. On estime que les frais liés au sel sont d’environ 50 $ par année pour une piscine de taille moyenne, contrairement à 120 $ environ pour une piscine entretenue avec du chlore pur.

Toutefois, le système au sel n’est pas si économique sur le long terme, puisqu’il faut tenir compte de l’entretien du générateur de chlore (tous les 5-6 ans). Ce n’est pas pour dépenser moins que l’on choisit une piscine au sel, mais pour simplifier l’entretien de sa piscine.

Les avantages et les inconvénients

Comme pour tout, il y a des avantages et des inconvénients liés au système de piscine au sel. En voici une petite liste :

Points positifs 

  • Pas de produits dangereux à manipuler.
  • Entretien facile.
  • Pas d’irritation pour la peau, les yeux, les cheveux.
  • Pas d’odeur de chlore qui persiste sur la peau et les maillots de bain.
  • Les textiles ne sont pas agressés par des produits chimiques.
  • Plus écologique puisqu’on n’utilise pas de produits chimiques.

Points négatifs 

  • C’est un investissement sérieux la 1ere année.
  • On ne peut pas l’utiliser avec les piscines en acier ou qui ont des rails en métal, car cela va rouiller.
  • Le sel peut abîmer les composantes métalliques (échelles, par exemple) présentes dans la piscine.
  • Le sel qui se déverse dans l’environnement est parfois considéré comme néfaste (mais est-ce pire que le chlore pur?)
  • La facture d’électricité peut être salée (sans mauvais jeu de mots) puisque le générateur de chlore doit rester allumé entre 18 et 24 h/jour pour une piscine que l’on utilise tous les jours.

En ce qui concerne la qualité de l’eau de baignade, les deux systèmes sont aussi efficaces l’un que l’autre, et on ne doit pas craindre qu’une piscine au sel soit moins hygiénique qu’une piscine au chlore. Par contre, et ce, dans les deux cas, il est essentiel de vérifier régulièrement la concentration du produit dans l’eau (tous les jours pour le chlore, toutes les 1 à 2 semaines pour le sel.) 

Alors, opterez-vous pour une piscine au sel?

Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires