Tout sur le chlore et l'entretien de piscine

Tout sur le chlore et l'entretien de la piscine

Il y a tant à savoir sur le chlore et l'entretien d'une piscine... Il devient facile de s'y perdre, surtout si vous êtes à vos débuts avec une piscine. Quel que soit le modèle de piscine ou de spa sélectionné, vous devrez vous assurer que le taux de chlore et le pH de l’eau demeurent dans la norme afin de garder une eau limpide dans laquelle il fait bon se prélasser. Explications!

La chloration au sel          

S’il y a un élément important dans l’entretien d’une piscine, c’est bien celui de la chloration de l’eau. À la bonne vieille méthode avec granules ou rondelles s’ajoute désormais le système de chloration au sel, assez populaire depuis quelques années.

Tout sur le chlore et l'entretien de la piscine

Jean Ravenda, de Club Piscine Gatineau, propose l’installation de ce système de chloration au sel. Il s’agit d’un système qui vaut quelques centaines de dollars, mais qui vous facilitera la tâche. Vous n’aurez qu’à déposer le sel dans le récipient prévu à cette fin. Des cellules électriques transforment le sel en chlore pour assurer une eau de qualité.

Ce système a un autre avantage : il facilite la gestion de la piscine et réduit les frais. Vous n’aurez qu’à vérifier le pH de l’eau une fois par semaine à l’aide d’un ensemble de mesure spécialement conçu.       

Tout sur le chlore et l'entretien de la piscine

D’autres préfèrent apporter un échantillon d’eau chez leur détaillant. Un conseiller l’analyse et informe le propriétaire de la piscine des actions à poser – comme l’ajout de produits (pH + ou pH -) -, si elles sont nécessaires. On peut également installer un stabilisateur de pH.  

Il est possible d’installer un système de chloration au sel sur une piscine existante. Mais attention, sur une piscine en acier, une telle opération peut toucher la garantie de l’équipement, si des problèmes de corrosion surviennent. Sur une piscine en résine, il n’y a aucune contre-indication. De plus, la plupart des modèles sont conçus pour l’ajout de cet équipement.

Le chlore           

Si vous ne possédez pas de système de chloration au sel, vous devez vérifier quotidiennement le niveau de chlore dans votre piscine. Vous ne voulez sûrement pas que l’eau de votre piscine soit brouillée ou que des algues s’y installent.           

Pour ce faire, on utilise des languettes de couleur et une échelle d’échantillonnage. En comparant les résultats à l’échantillon, on sait s’il faut ajouter du chlore.          

Vous en trouverez en granules ou en rondelles. Ces dernières se dissolvent plus lentement. Et c’est l’expérience qui vous indiquera la quantité requise.

Les besoins en chlore dépendent de divers facteurs :

  • le nombre de baigneurs;
  • la température de l’eau;
  • la quantité de pluie tombée;
  • l’utilisation de la toile solaire.

Rappelez-vous : le chlore, comme l’eau, s’évapore au soleil. En outre, plus il y a de baigneurs, plus vous devrez vérifier le niveau de chlore. Et, contrairement à la croyance populaire, l’odeur caractéristique du chlore ne provient pas d’une trop grande quantité de chlore dans l’eau, mais bien de la présence de chloramine, soit des résidus de chlore non brûlés.                       

Notez qu’il existe un produit alternatif au chlore : la bromine (ou brome). À utiliser si les personnes qui utilisent la piscine sont sensibles au chlore.


Des algues           

Utilisez des produits algicides pour empêcher la prolifération des algues. Il en existe deux types : un moins concentré (5, 10 ou 15 %) pour un entretien préventif et un autre plus concentré à 40 % ou 60 %, pour reprendre le contrôle si les algues se font envahissantes.

Le traitement-choc          

Un traitement-choc est nécessaire si l’eau de votre piscine prend une coloration verdâtre. Pour réaliser ce traitement, vous devez vous procurer une trousse qui détruira les micro-organismes, les bactéries, les algues, la mousse et les champignons qui ont envahi l’eau de votre piscine. 

Les erreurs les plus fréquentes           

L’entretien estival d’une piscine n’est pas très compliqué, mais certains propriétaires font parfois des erreurs, souvent de bonne foi, constate M. Ravenda. Parmi les plus fréquentes, il note :

  • l’ajout de chlore sans mesure adéquate : trop de chlore dans une piscine risque de brûler la toile et de réduire ainsi sa durée de vie;
  • un laisser-aller dans l’entretien : le propriétaire perdra le contrôle de la qualité de l’eau s’il ne vérifie pas les niveaux de chlore et de pH quotidiennement (s’il ne possède pas de système de chloration au sel);
  • la sécurité : laisser la barrière ouverte, un meuble trop près des équipements ou une piscine sans surveillance lorsque des enfants s’y baignent peut entrainer une tragédie que personne ne veut vivre.

À l’achat de votre équipement, il est recommandé de suivre un cours sur l’entretien et la sécurité de votre piscine. Et rien ne vous empêche de vous inscrire à nouveau, quelques années plus tard, pour vous rafraîchir la mémoire.

L’entretien d’une piscine ne devrait pas être une corvée; il ne prend que quelques minutes par jour, s’il est effectué correctement. Au surplus, vous pourrez profiter davantage de cet équipement lors des chaudes journées d’été ou pour un bain de minuit, loin des regards indiscrets.

Avez-vous une piscine au sel ou au chlore?

Henri Michaud, rédacteur Canal vie

Note : Nous remercions M. Jean Ravenda de Club Piscine Gatineau pour son aimable collaboration à la rédaction de ce texte.

Vous aimerez aussi

Commentaires