Dahlia – fiche jardinage

Le dahlia (Dahlia) est une plante à bulbes originaire d’Amérique centrale. Très facile à cultiver, il se présente en une multitude de coloris qui sauront agrémenter les plates-bandes ou les massifs. Il existe en de nombreuses variétés dont la taille finale va de 30 cm (pour les variétés naines) à 2 m de hauteur. Vivace dans son milieu d’origine, il ne résiste pas à l’hiver québécois, et doit donc être replanté d’années en années, comme une annuelle.

Quand planter?

On plante les bulbes de dahlias en pleine terre une fois que tout risque de gelée est passé, lorsque la température de la terre est à 10 °C environ, soit vers la fin du mois de mai, pour une floraison vers le début du mois d’août.

Si l’on souhaite profiter d’une floraison précoce, on peut planter les bulbes dans des pots dès la fin du mois de mars. Les variétés naines peuvent rester en pot toute la saison : il suffit alors de sortir les pots lorsque la température le permet. Pour les autres, on peut mettre les plantes en pleine terre à l’emplacement choisi.

Pour les dahlias en pot :

  • Placer chaque bulbe individuellement dans un pot, à une profondeur de 5-8 cm.
  • Recouvrir d’un bon terreau pour plantes d’intérieur.
  • Arroser légèrement tout de suite après la plantation, puis cesser tout arrosage jusqu’à l’apparition des premières feuilles.
  • Conserver les pots dans un endroit frais (entre 8 et 15 °C).
  • Lorsque les feuilles apparaissent, déplacer les pots en pleine lumière, et attendre le moment adéquat pour sortir les dahlias ou les planter en pleine terre.

Pour les dahlias en pleine terre :

  • Préparer la terre en y ajoutant une bonne quantité de fumier ou de compost.
  • Creuser des trous de 5-10 cm de profondeur, et y enfouir les bulbes. Pour les petites plantes qui avaient déjà commencé leur croissance en pot, il faut s’assurer de creuser un trou assez grand pour y déposer toute la motte de terre.
  • Espacer les dahlias de 30 à 80 cm selon la hauteur moyenne de la variété à laquelle ils appartiennent.
  • Installer des tuteurs pour les dahlias qui grandissent beaucoup.
  • Creuser une petite cuvette au pied des plantes pour retenir l’eau.

Dans quel type de sol?

Le dahlia s’épanouit dans un sol :

  • profond;
  • riche;
  • frais.

Quelle exposition?

Le dahlia apprécie le plein soleil.

L’entretien

L’arrosage

Le dahlia a besoin de beaucoup d’eau pour s’épanouir : le sol doit toujours rester frais. On l’arrose au minimum 1 fois par semaine (2 à 3 fois en période de grosse chaleur ou de canicule). Le meilleur moment pour arroser est le matin, et l'on prend toujours soin de ne pas mouiller le feuillage, mais d’arroser au pied de la plante.

Engrais et fertilisants

Toutes les deux semaines, on ajoute à l’eau d’arrosage un engrais pour plantes à fleurs.

Taille

Une fois fanées, on coupe les fleurs, pour stimuler l’apparition de nouveaux boutons floraux. On peut également ôter quelques boutons au premier stade de leur développement, lorsqu’ils sont très nombreux.

Au mois d’octobre, on peut récolter les bulbes pour la saison suivante :

  • Couper les tiges des dahlias à 5 cm de la terre, et déterrer les bulbes en prenant soin de ne pas les abîmer.
  • Les laisser sécher 2-3 jours à l’air libre.
  • Brosser et séparer les bulbes.
  • Étiqueter les différentes variétés, puis les entreposer dans un endroit frais et sec (8-12 °C) jusqu’au printemps suivant, en vérifiant de temps en temps qu’aucun bulbe ne pourrit.
  • Pour les dahlias en pot, couper la tige, et rentrer simplement la plante dans son pot pour la laisser dormir dans un endroit frais, jusqu’à ce qu’apparaissent les premiers bourgeons, signe que sa période de dormance est terminée.

Parasites et maladies à surveiller

Les escargots, les limaces et les pucerons se régalent des dahlias.

Côté maladies, ce sont l’oïdium et la pourriture grise qui l’atteignent le plus fréquemment.

Cycle de vie et floraison

Le dahlia fleurit de juillet à fin septembre. Il entre ensuite en dormance jusqu’au printemps suivant. Les bulbes laissés en pleine terre meurent en hiver, d’où la nécessité de les déterrer pour les réutiliser d’une année à l’autre.

Vous aimerez aussi

Commentaires