Comment bien choisir sa piscine?

Auteur
Protégez-Vous
Piscine hors terre, semi-creusée ou creusée

Comment choisir sa piscine? Que vous optiez pour une piscine hors terre, semi-creusée, creusée ou naturelle vous devrez tenir compte de nombreux facteurs au moment de choisir le modèle qui vous convient.

Piscine hors terre

La piscine hors terre occupe toujours une part prépondérante des ventes au Québec. Cela s’explique notamment par son coût abordable et sa relative facilité d’installation. Les modèles les plus vendus sont en acier ou en résine et sont offerts dans des dimensions de 15, de 18 et de 21 pieds (4,5, 5,5 et 6,4 m) de diamètre pour des hauteurs allant de 48 à 54 pouces (de 1,2 à 1,4 m environ). Retenez que plus un modèle est haut et large, plus il paraîtra imposant dans son environnement.

Matériaux

L’acier demeure le matériau le plus économique. Il a l’avantage d’être le plus rigide et le plus résistant, mais il rouillera facilement si vous n’y appliquez pas un produit de finition pour le protéger. Vous pouvez aussi choisir une piscine en acier galvanisé recouvert de résine (hybride), avec lequel, à moins qu’il soit endommagé, vous êtes sûr de ne pas avoir de problème de rouille. La résine, pour sa part, offre notamment la possibilité de jouer un peu avec la forme de la piscine. Elle permet aussi un traitement de l’eau au sel, ce qui n’est pas le cas avec l’acier. Enfin, si l’aspect esthétique de votre piscine et son intégration à votre aménagement extérieur vous importent, sachez que certains fabricants offrent aussi des modèles en bois, le plus souvent en pin jaune, en pin torréfié ou en cèdre. Ces modèles exigent cependant un entretien régulier. Vous devrez en effet y appliquer périodiquement (aux deux ans environ) des produits de protection pour éviter que le bois grisonne et pour le protéger contre un pourrissement prématuré.

Composants

La piscine hors terre se caractérise aussi par le fait qu’elle possède peu de composants. Elle est simplement constituée d’un mur, de montants extérieurs, d’une bordure, d’une toile et d’un système de filtration. Cela dit, pour que votre piscine dure des années, chacun de ces éléments doit être solide et d’excellente qualité. La structure de votre piscine doit bien sûr pouvoir contenir l’eau du bassin, mais aussi résister aux fortes pressions exercées par la neige l’hiver.

La toile

L’élément le plus vulnérable d’une piscine hors terre est sa toile. Les toiles sur le marché mesurent pour la plupart 20 millièmes de pouce d’épaisseur (0,5 mm). Notez cependant que ce n’est pas tant l’épaisseur d’une toile que son élasticité qui importe. Plus cette dernière sera grande, plus la toile résistera longtemps aux fortes pressions qui y sont exercées par le jeu du gel et du dégel. Pour en évaluer la qualité et la solidité, tenez compte de la durée de la garantie offerte par le fabricant ainsi que des conseils de votre piscinier. Il est néanmoins probable que vous deviez la remplacer après une dizaine d’années, une facture de 250 à 750 $, à quoi s’ajouteront les frais d’installation.

Le renforcement souterrain

Les piscines hors terre de forme ovale, plus coûteuses, ont un aspect moins massif et s’intègrent mieux à certains aménagements paysagers. Les équerres latérales dont elles étaient dotées autrefois pour supporter la pression de l’eau, encombrantes et peu esthétiques, ont été remplacées par un système de renforcement souterrain. Notez que ce dernier doit être parfaitement installé car il serait coûteux de le modifier par la suite, d’où l’importance de vous assurer dès le départ que votre installateur possède toutes les connaissances requises. À défaut de renforcement souterrain, prévoyez un espace d’environ 75 cm (30 po) de chaque côté de la piscine, dégagement nécessaire pour les renforts latéraux.

Les montants et bordures

Les montants servent à absorber la pression latérale exercée sur la structure de la piscine lors du gel et du dégel du sol. Leur largeur, généralement de 6 ou de 8 po (15 ou 20 cm environ), influe peu sur leur robustesse et est davantage question d’esthétique. Les bordures, quant à elles, sont offertes en différentes largeurs. Plus elles sont larges, plus elles sont confortables lorsqu’on s’y appuie. Montants et bordures sont offerts en acier ou en résine de synthèse. L’acier est aussi résistant que la résine mais il nécessite davantage d’entretien que la résine, qui a l’avantage de ne pas s’écailler ni se décolorer.

Le système de filtration

Votre système de filtration devrait idéalement être assez puissant pour pouvoir faire fonctionner aussi les drains de fond et un robot aspirateur. Cela dit, pour réduire votre facture d’électricité, choisissez un modèle qui permet de varier la vitesse de filtration, de manière à pouvoir le faire fonctionner à basse vitesse la nuit. Toutefois, à vitesse inférieure, le débit peut s’avérer insuffisant si vous utilisez une thermopompe comme source de chauffage. Prenez le temps de bien valider le débit minimal requis pour le bon fonctionnement des appareils périphériques et d’appoint.

Pour les piscines résidentielles, le filtre à sable demeure le plus répandu. C’est un filtre en forme de réservoir où l’eau circule dans un sable spécial à haut rendement, généralement connu sous le nom de « sable siliceux », qui en filtre les impuretés. Ce type de filtre n’est pas le plus efficace mais il est simple d’utilisation et facile à nettoyer par lavage à contre-courant (backwash). Le sable doit généralement être inspecté tous les deux ans, et remplacé au besoin, selon la quantité nécessaire et la qualité du sable, ce qui coûte de 50 à 150 $. Certains prennent simplement l’habitude de le remplacer aux cinq ans. Le verre recyclé et la zéolite s’avèrent aussi des matières de filtration à considérer en remplacement du sable. Ils offrent des propriétés et des performances supérieures au sable, mais ils sont aussi plus chers.

Vous trouverez aussi sur le marché des filtres à cartouche. L’eau y circule dans un composant poreux plissé ou un sac servant à capter les particules indésirables. La cartouche peut être retirée et nettoyée avec un boyau d’arrosage et occasionnellement avec des produits chimiques recommandés par le fabricant. Plus efficaces que le sable, les cartouches peuvent facilement durer cinq ans. Elles coûtent de 150 à 600 $.

Le filtre de diatomite, plus communément appelé filtre à terre diatomée, est réapparu récemment. Il est fait d’une poudre poreuse possédant des ouvertures microscopiques où l’eau pure peut circuler mais pas les particules, même microscopiques. La terre diatomée est peu coûteuse, mais le filtre exige une dépense initiale de 500 à 1 000 $. De plus, ce procédé de filtration requiert beaucoup de manutention, et l’inhalation de ses poussières peut engendrer des problèmes aux poumons (silicose). Par ailleurs, les résidus de terre diatomée sont toxiques pour les cours d’eau et risquent d’obstruer les égouts, avec les coûts et inconvénients que cela représente. Le filtre à cartouche s’avère un choix plus sécuritaire et plus écologique.

À noter : En optant pour un modèle de piscine hors terre doté de drains de fond qui aspireront une quantité appréciable de déchets, vous utiliserez votre aspirateur moins souvent. De même, comme les drains faciliteront la circulation de l’eau, celle-ci demeurera à une température plus constante.

 

Modèles Avantages Inconvénients Prix
Hors terre
  • Installation rapide
  • Facilité de retrait
  • Encombrement limité au sol
  • Moins esthétique les autres modèles
  • Durée de vie moins grande
  • Peu d'incidence sur la valeur de la maison

À partir de

3 000 $

Semi-creusée
  • Option intermédiaire entre piscines hors terre et creusée
  • Belle apparence
  • S’intègre bien à l’aménagement paysager avec sa jupe en bois
  • Entretien périodique du bois nécessaire
  • Entretien régulier du bassin d’eau nécessaire
À partir de 10 000 $
Creusée
  • Intégration facile à l’aménagement paysager
  • Belle apparence
  • Usages divers possibles (jeu, détente, exercice)
  • Durée de vie appréciable
  • Coût élevé
  • Entretien régulier du bassin d’eau nécessaire
À partir de 20 000 $
Naturelle
  • Intégration totale à l’aménagement paysager
  • Entretien relativement simple
  • Modèle de loin le plus écologique
  • Difficulté parfois d’accepter l’idée de se baigner dans un bassin où il y a des plantes
  • Recours nécessaire à un expert pour créer le bassin
À partir de 10 000 $

 

Pour tout savoir sur les piscines creusées et semi-creusées ou naturelles, consultez l'article sur le site de Protégez-vous.

Alors, vous opterez pour quelle piscine? 

Logo Protégez-vous

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires