Tailler ou non les plantes pour l'hiver?

Auteur
Pratico-Pratiques

Êtes-vous de ceux qui se demandent chaque automne s'il est bon de tailler les vivaces et les arbustes pour affronter l'hiver? Si c'est le cas, voici des conseils qui pourraient vous être bien utiles au moment venu.

Pourquoi tailler?

D'abord et avant tout, posez-vous la question : « Pourquoi devrais-je tailler cette plante? »

Plusieurs végétaux peuvent très bien pousser pendant des années, sans qu'on ait recours au sécateur. Par contre, la taille s'avère bénéfique pour la majorité des espèces, voire essentielle dans certains cas. On taille nos végétaux pour différentes raisons : leur offrir une cure de rajeunissement, limiter leur croissance, les diriger, favoriser leur floraison, leur redonner vie s'ils souffrent d'une maladie ou simplement dans un but artistique. Si une de ces raisons répond à votre question, sortez le sécateur!

Quand tailler?

À partir du moment où les feuilles sont tombées (vers la mi-octobre) jusqu'au débourrement des bourgeons (vers la mi-mars), la plante est en période de dormance. Une taille pendant ce temps entraîne une sortie vigoureuse des pousses au printemps, alors que tailler en période de croissance, l'été, permet de contrôler les dimensions, de donner des formes ou de rediriger la croissance.

Notez aussi qu'une branche morte ou endommagée, peu importe la cause, peut être coupée en tout temps. La taille de cette branche améliore du même coup l'allure de la plante.


La taille des vivaces

Le choix de rabattre les vivaces à l'automne ou au printemps dépend de vous et de la plante en question. Comme c'est le cas en pleine nature, certaines personnes préfèrent laisser les tiges et le feuillage des vivaces en place pour l'automne et l'hiver. En plus de garder un peu de vie dans le jardin, le feuillage et les tiges entremêlées agissent comme brise-vent et permettent l'accumulation de la neige sur le sol, ce qui contribue à isoler les racines de la plante contre le froid. Les plantes qui sont cultivées à la limite de leur zone de rusticité gagneront à conserver leur feuillage pendant l'hiver. Si vous choisissez de ne rien couper à l'automne, vous devrez procéder à la taille au printemps, en mars ou en avril, ou juste avant l'éclosion des bourgeons.

Certaines personnes choisiront de rabattre leurs vivaces à l'automne, dès l'arrivée des premiers gels et jusqu'aux premières neiges, puisque le printemps est souvent un moment de l'année très occupé dans le jardin. Certains diront aussi que procéder à l'automne réduit les risques de maladies. Si on décide de tailler à cette période, il est toutefois important de rabattre les vivaces à quelques centimètres du sol, à l'exception des vivaces à feuillage persistant et des vivaces semi-ligneuses (on recommande de tailler à 15 cm du sol ou juste au-dessus de jeunes pousses vigoureuses).

La taille des arbustes

En règle générale, il est préférable de ne pas tailler les arbres et les arbustes à l'automne. Pendant la saison froide, certains végétaux subiront des dommages en raison du verglas, du déneigement et des chutes importantes de neige, ce qui pourrait abîmer leurs branches. Il est donc recommandé de procéder à la taille tôt au printemps en commençant par les branches endommagées. À ce moment, la coupe est idéale pour redonner de la vigueur à un arbuste en perte de vitalité. On appelle ce type de coupe « taille de rajeunissement ».

L'hydrangée arborescente, l'olivier de bohème, le cornouiller, le fusain allié, le physocarpe, la potentille et la spirée japonaise ne sont que quelques espèces d'arbustes qu'il est recommandé de tailler au printemps.

Certains arbustes n'auront aucun mal à survivre à des coupes très sévères effectuées à l'automne. Ils peuvent même être rabattus à quelques centimètres du sol. C'est le cas par exemple du chèvrefeuille et de l'hydrangée 'Annabelle'.


Cette chronique jardinage est une gracieuseté des Éditions Pratico-Pratiques.

Je jardine je tailleJe jardine logo vert

Vous aimerez aussi